Du côté des acteurs de la culture régionale d'expression normande, musiques traditionnelles mais aussi contemporaines, danse, littérature et jeux sportifs, l'unité normande est à l'oeuvre avec la création de la toute nouvelle fédération des associations normandes ou "FALE" ("estomac" en langue normande) créée en janvier 2016 à Caen.

 Résultat de recherche d'images pour

http://normandie.canalblog.com/archives/2016/01/21/33249057.html

Mais du côté des institutions régionales et notamment du côté de l'agence en charge de la musique qui était active en ci-devant région "Basse-Normandie", le "FAR" (pour Formation Action Recherche: on se demande encore si l'allusion à une célèbre pâtisserie bretonne est voulue ou non) a remplacé "Musiques en Normandie" au profit d'une approche moins centrée sur la musique occidentale patrimoniale dite "classique" ou le chant choral et plus ouverte vers les musiques dites "actuelles" ou dites "du Monde".

Image

Logo bizarre et subliminal... Sauf pour les gars d'Outre couesnon installés en Basse-Normandie?

Ce recentrage de l'approche quelque peu "culturellement correcte" vers les musiques traditionnelles dites "du Monde" pourrait faire penser, jusqu'à la preuve du contraire (espérons-le...), que la Normandie n'est qu'une généreuse outre vide destinée à accueillir et à financer les expressions musicales et culturelles venues d'ailleurs, le plus loin (on dira "exotique") étant le mieux...

Disons le choses plus brutalement:

Pour des raisons idéologiques et esthétiques évidentes, depuis plus de 40 années, le "folklore" régional français est condamné par les élites qui président aux politiques publiques: il suffit de voir comment le triste sort de l'ancien musée national des arts et traditions populaires de Paris (MATP), le "Louvre du peuple" fondé en 1937 par Henri Rivière et Jean Zay du Front Populaire a été réglé au profit du MUCEM de Marseille où une collection d'armoires normandes doit justifier son existence face à des burnous marocains au nom du "dialogue des cultures" pour que les jeunes générations soient définitivement vaccinées de tout virus identitaire ou de tout complexe de supériorité culturelle vis-à-vis de civilisations autrefois dominées par les puissances coloniales européennes...

http://24heuresactu.com/2015/02/24/culture-le-personnel-dun-musee-ferme-paye-pendant-7-ans/

http://www.lejdd.fr/JDD-Paris/Le-musee-national-des-arts-et-traditions-populaires-naufrage-du-bois-de-Boulogne-703556

http://www.franceinter.fr/emission-la-marche-de-lhistoire-feu-le-musee-national-des-arts-et-traditions-populaires

Il y a, certes, une conception fixiste et essentialiste du folklore qui est, désormais, datée pour ne pas dire ringarde. Mais fallait-il pour autant passer de l'autre côté du cheval, en faisant des terroirs de nos régions des tables rases sans aucune tradition culturelle vivante à transmettre sous prétexte aussi de constater l'acte de décès d'une civilisation rurale séculaire dans les derniers soubresauts pathétiques de l'actuelle crise agricole?

A peine considère t-on dans un mélange de fascination et de méfiance, la vitalité des régions considérées comme "identitaires" aux "quatre coins de l'Hexagone" pour parler comme Guy Lux, à commencer, pour la pointe Ouest, de la Bretagne où la tradition est bien vivante au point que bien peu s'avisent d'en questionner l'authenticité historique...

Le cas breton est d'ailleurs intéressant pour illustrer cette mutation d'une culture folklorique régionale communautaire, voire identitaire vers une culture régionale contemporaine plus fluide ouverte sur les cultures traditionnelles étrangères à partir d'une communauté culturelle européenne "celtique" qui a été fabriquée de toute pièce ou presque.

Dans le cas normand, puisque nous avons la chance de ne pas pouvoir nous reposer avec facilité (avec tous les dangers qui peuvent aller avec) sur une langue régionale étrangère au domaine linguistique français, les expressions culturelles normandes doivent plus que jamais jouer la carte de toutes les recompositions contemporaines dans le cadre d'une aire culturelle normande internationale qui peut, bien plus que nos voisins et amis Bretons à la recherche d'une celtitude qui n'a peut-être jamais existé, s'appuyer sur des expériences et des mémoires historiques tangibles à commencer par les migrations des Normands de Scandinavie vers la France (c'est déjà l'esprit du festival littéraire des "Boréales") ou des Normands de France partis ailleurs en Europe (Angleterre, iles anglo-normandes, Italie du Sud) ou en Amérique du Nord (Québec, Acadie...).

Bref! Faire de la Normandie, non pas un simple contenant passif et vidé de tout contenu pour accueillir un contenu venu d'ailleurs, mais en faire un creuset de "Normandité" au sens qu'entendait le grand homme d'Etat sénégalais Léopold Sédar SENGHOR, notre dernier grand poète et intellectuel normand qui mettait au coeur de l'identité normande, un véritable "dialogue des cultures" entre les apports spécifiquement normands (par exemple: l'élément scandinave) et tous les autres apports extérieurs pour faire de la Normandie une terre d'assimilation et d'expérimentation.

Afficher l'image d'origine

C'est la raison pour laquelle, la toute nouvelle fédération régionale des associations qui valorisent les expressions culturelles normandes (la langue normande) doit travailler avec la toute nouvelle fédération régionale des associations qui valorisent les musiques traditionnelles du Monde en Normandie... Et réciproquement !

C'est Léopold Sédar Senghor, un grand Normand, qui le dit!


  • Lire ci-après, la feuille d'information des activités de la LOURE qui nous a inspiré les réflexions proposées ci-dessus:

Les prochains rendez-vous de La Loure

5 mars : Assemblée générale de La Loure et bal traditionnel, à Vire (14).
Moment fort de la vie de l'association : son assemblée générale ! Nous vous y attendons nombreux pour débattre de l'activité et des projets de La Loure.
15h00 : Assemblée générale - Salle de la Mairie de Saint-Martin-de-Tallevende  - Vire (14)
21h00 : bal traditionnel - La Loure + Scène ouverte - Même endroit  

Plus d'informations ici
12 mars : Journée initiation au collectage et café chantant à Hondouville (27).
Qu'est-ce que le collectage ? Comment s'y prendre ? Pour recueillir quoi aujourd'hui ? Autant de questions qui sont abordées au cours de cette journée de formation qui croise théorie et pratique. C'est gratuit... mais sur inscription !
10h00-19h00 : initiation à la collecte - formation théorique et expérience d'enquête.
21h00 : café chantant ! 
 

Plus d'informations ici

23-24 avril : Rencontre de La Loure en Cotentin, à Brix (50).
Ce RDV de La Loure combinera formation, café chantant, randonnée chantée et patrimoine... Rencontre organisée en partenariat avec le Pays d'Art et d'Histoire du Clos du Cotentin.
Au menu
:
23 avril : 10h00-19h00 - Journée initiation au collectage
              21h00 - Café chantant
24 avril : 10h00-12h00 - Rencontre échange de répertoire
             15h00 - Randonnée chantée et découverte du patrimoine bâti de Brix  

Plus d'informations ici
30-31 mai : Stages chant, violon et accordéon, à Vire (14) et bal.
Animés respectivement par Sylvie Berger et Yvon Davy (chant), Etienne Lagrange (violon) et Jean-Marie Jagueneau (accordéon diatonique), une occasion unique de parfaire vos talents !  
Un bal animé par La Loure + scène ouverte sera proposé le samedi soir au Centre le Basselin à Vire.

Plus d'informations ici


La vie de l'association

Des jumelages scolaires qui décoiffent !
La Loure conduit deux projets de jumelage scolaire cette année, dans le cadre du dispositif financé par la DRAC. Le premier avec l'école Beauséjour de Saint-Hilaire-du-Harcouët (50) a démarré en novembre dernier et va s'achever à la mi-mars par un spectacle ouvert aux parents. Il a été monté autour des chansons, musiques et danses du cousinage entre répertoires traditionnels de Normandie et du Québec. Un moment fort fut la rencontre entre les élèves et le groupe québécois Le bruit court dans la ville (André Marchand, Lisa Ornstein, Normand Miron), qui a fait une étape à Saint-Hilaire au cours de sa tournée française !
Le second jumelage a démarré en janvier et va se prolonger jusqu'en juin prochain avec l'école primaire de Juvigny-le-Tertre (50). Il porte sur une découverte des répertoires locaux avec un travail spécifique de création autour des traditions orales liées au monde animal...


La Loure au coeur du festival Normandie impressionniste
Le festival Normandie impressionniste se déroule tous les deux ans, labellisant et soutenant une diversité de projets sur toute la Normandie. La Loure a candidaté et a été soutenue sur un projet visant à restituer le son des tableaux impressionnistes, rien de moins ! L'idée de départ s'appuie sur les nombreux témoignages recueillis au cours des collectes, relatant l'ambiance sonore des campagnes avant la mécanisation. Le chant était ainsi bien présent dans les travaux agricoles, qu'il s'agisse des corvées ou des travaux journaliers comme la traite des vaches. Le thème du festival étant "le portrait", nous avons donc proposé de réaliser un court-métrage sur les chanteurs encore dépositaires de répertoires traditionnels, que nous rencontrons lors de nos collectes. La focale va porter plus spécifiquement sur le Cotentin où nous avons fait de belles rencontres ces deux dernières années avec l'opération Cotentin - Mémoire en chansons. A la clé vont être proposées des séances ciné-chantant dans des cinémas de la région (les démarches sont en cours). La séance comportera la projection du court-métrage réalisé par Maxime Letissier, jeune réalisateur partenaire du projet, et une partie concert suivie d'un échange avec la salle.
Le programme plus détaillé de ces séances sera précisé dans les prochaines lettres d'information. 

La Fédération des Musiques et Danses Traditionnelles et du Monde en Normandie suit son chemin...
En septembre dernier était fondée une fédération réunissant les acteurs des musiques traditionnelles et du monde en Normandie. Lancée au départ par les structures professionnelles du secteur, elle vise à rassembler progressivement tous les acteurs, amateurs ou pros ! Deux réunions ont été organisés le 19 janvier dernier à Rouen et Caen pour rencontrer des représentants (associations, artistes, écoles de musique...) de ce champ très large des musiques traditionnelles et du monde. De beaux échanges et une idée qui ressort : pour favoriser les coopérations entre acteurs comme pour défendre les intérêts de notre esthétique auprès des pouvoirs publics, il faut pouvoir se compter. L'année 2016 va donc être mise à profit pour lancer un état des lieux de ce secteur musical sur la région.
La fédération va par ailleurs réunir son assemblée générale au mois d'avril prochain... à une date et dans un lieu qui vont être définis dans les tout prochains temps. Suivez les infos !
La fête du sirop en pleine préparation !
Tous les deux ans, La Loure organise la Fête du sirop à Vire (14). La préparation de cette ancienne confiture du pauvre, à base de pommes, sert de fil rouge à toute une programmation musicale dédiée aux musiques traditionnelles.
Prenez date, la Fête du sirop se déroulera du 5 au 9 octobre 2016 avec l'association La Granjagoul - Maison du patrimoine oral de Haute-Bretagne, comme invité d'honneur. Le groupe de travail en charge de l'organisation de la fête planche déjà sur ce bel événement qui proposera comme les éditions précédentes un programme des plus variés : concert, bal, bal pour enfants, joute chantée, café chantant, randonnée chantée, expositions... 

Jean des Buissons, un nouveau spectacle créé par La Loure !
Au cours de l'année passée, La Loure a conduit une campagne de collecte dans plusieurs EHPAD (Aunay-sur-Odon, Argentan, Alençon) sur les savoirs traditionnels liés au végétal et sur le développement durable. Tout ce travail a débouché sur la création d'un spectacle original qui fait ses premiers pas en ce début d'année 2016... Ce projet s'est inscrit au départ dans le cadre du dispositif Culture-Santé et a reçu ensuite le soutien de la Région Basse-Normandie, au travers de son appel à projet sur le Développement Durable. Le spectacle a été écrit et est porté par Claire Garrigue (conte, chant), Etienne Lagrange (musique, chant) et Yvon Davy (musique, chant). Conçu comme un conte moderne, croisant la chanson et la musique, il porte un regard sur les mutations qu'ont connu le monde agricole et l'espace rural au cours des 60 dernières années. A découvrir !

Soutenez La Loure : adhérez !
A nouvelle année, nouvelle adhésion ! Pour les anciens adhérents, n'oubliez pas de renouveler votre adhésion, pour les personnes qui découvrent notre projet associatif, n'hésitez pas à apporter votre soutien en devenant adhérent de La Loure. Ce faisant, vous renforcez (un peu) les finances de l'association mais, surtout, vous développez son assise sociale et renforcez ainsi sa capacité à se faire entendre sur la place publique pour défendre et promouvoir les musiques et cultures orales de Normandie. Enfin, l'adhésion vous donne aussi la possibilité de participer activement aux débats en assemblée générale. 
3 types d'adhésions possibles : adh° individuelle : 15 €  - adh° couple : 22 €  - adh° enfant : 10 €. 
Adhérez ici ! Règlements par chèque à l'ordre de La Loure.


Retrouvez également La Loure : 

10 avril - 14h00 : Balade chantée à Saint-Georges-des-Groseillers (61). Org° Office de tourisme de l'agglo de Flers : 02 33 65 06 75. 

1er ou 2e samedi de mai
: Balade chantée à Saint-Sauveur-le-Vicomte (50) pour la mise au Marais des troupeaux, en partenariat avec le Pays d'art et d'Histoire du Clos du Cotentin. La date précise dépend du retrait des eaux du marais, elle sera connue quelques semaines avant. Org° PAH Cotentin 02 33 95 01 26

19 juin - 15h00 : Concert à l'église de Magneville (50) en compagnie de la Chorale de Petersfield (GB) en partenariat avec le Pays d'Art et d'Histoire du Clos du Cotentin - 02 33 95 01 26..

Notez aussi dans vos tablettes :

19 et 20 mars: Stage de chant traditionnel aux Authieux sur le Port Saint-Ouen (76) avec Agnès Valayé. Org° Ass° Galaor 02 35 08 55 30

Association La Loure - Musiques et traditions orales de Normandie
2, rue Saint-Martin - Saint-Martin-de-Tallevende 14500 VIRE
Tél. 02 31 68 73 49 - laloure@wanadoo.fr - www.laloure.org - http://normandie.patrimoine-oral.org/