Ci-après, on vous propose une belle tranche d'humour autoroutier normand dans le plus pur style SAPN qui aurait inspiré, en son temps, un Guy de Maupassant... La question morale posée par ce nouveau "conte normand" du Pays de Caux est la suivante: pourquoi mon péage fait-il fuir les gens?


http://france3-regions.francetvinfo.fr/haute-normandie/seine-maritime/un-apres-premier-bilan-de-l-autoroute-a150-entre-rouen-et-le-havre-924553.html

Un an après : premier bilan de l'autoroute A150 entre Rouen et Le Havre

Un an après sa mise en service, la portion d'autoroute qui manquait entre Barentin et Yvetot est encore peu fréquentée

© Sylvie CALLIER / France 3 Haute-Normandie

 

Un tarif trop élevé ?

L'autoroute A150 qui permet (via l'A29 de la SAPN-SANEF) de relier Rouen au Havre par le nord de la Seine, ne fait que 18 kilomètres. Attendu depuis 40 ans, ce tronçon d'autoroute (géré par Albéa) qui prolonge celui qui va de Rouen à Barentin, a encore du mal à atteindre les prévisions initiales de 12.000 véhicules par jour.

Un an après son ouverture, l'A150 n'est empruntée quotidiennement que par 7 à 8000 véhicules. Parmi les principales raisons qui expliquent cette faible fréquentation, il y a le prix : 3,20 euros pour une voiture et jusqu'à 9,20 euros pour un camion de classe 4. 

A Albéa, on reste optimiste en misant sur la publicité, la communication, la formule d'abonnements et, au final, sur un prochain changement des habitudes…


 

Et du côté des routes gratuites... L'Etat impécunieux rafistole les routes normandes avec les quelques millions dont il dispose en arbitrant entre les urgences: depuis 2005 avec la privatisation totale des sociétés d'autoroutes l'Etat ne peut compter que sur la ressource de la taxe domaniale payée par les concessionnaires autoroutiers dont ils répercutent la hausse directement sur les prix des péages...

En 1789, on appellait ce système injuste et féodal une "ferme générale"...

http://www.tendanceouest.com/actualite-129833-des-routes-normandes-concernees-par-plan-alain-vidalies.html

Voir aussi sur le site de Normandieactu la tentative quelque peu maladroite de "pédagogie" faite par le directeur d'ouvrage de l'A150:

http://www.normandie-actu.fr/l-a-150-entre-le-havre-et-rouen-un-bide-car-trop-chere-le-directeur-repond_181477/