La NORMANDIE est officiellement réunifiée depuis le 1er janvier 2016. Un club de la presse de Normandie existe désormais depuis quelques semaines. Depuis décembre 2015, des éditions "normandes" certes encore modestes, sont diffusées tant à Caen qu'à Rouen par Paris-Normandie et Ouest -France qui s'affranchissent ainsi péniblement du Yalta "Wolf / Hutin" des années 1980... Enfin, depuis plus de dix ans, il existe une Normandie déjà réunifiée dans la société civile régionale, l'économie régionale, les institutions, le mouvement sportif, la culture...

Mais alors que renaît depuis plus d'un an, un reflet régional normand, une fierté normande, un intérêt général pour la Normandie, nous sommes au regret de constater, à nouveau, que la rédaction caennaise de Ouest-France accepte encore, avec servilité, d'être la POUBELLE SYMBOLIQUE DE LA BRETAGNE en acceptant, dans les pages dont elle a pourtant la maîtrise, des articles qui ne devraient pas s'y trouver!

Ainsi, d'une façon qui apparaîtra plutôt scandaleuse pour tous ceux et celles qui connaissent un peu le dossier sensible de l'ECOTAXE et de sa suppression suite au mouvement des BONNETS ROUGES BRETONS (voir ici-même les nombreux articles consacrés à ce sujet et à ses conséquences pour la Normandie), on trouvera dans la page "Normandie" de l'édition caennaise de Ouest-France en date du jeudi 25 février 2016 l'article suivant:

Medef_breton_fanfaron

la_preuve

Ce type de présentation sans aucune mise en contexte et sans aucune distance critique s'apparente, ni plus ni moins, à de la propagande bretonne diffusée en Normandie!

En effet, il ne faudrait pas trop vite oublier que la suppression de la mise en oeuvre de l'ECOTAXE suite au coup de force des Bretons a directement asséché les finances de l'Agence de Financement des Infrastructures de Transports présidée par le député et ancien maire de Caen, Philippe DURON, agence qui devait, en principe, participer au financement des grands projets d'infrastructures d'intérêt national telle que la Ligne Nouvelle Paris Normandie, par exemple...

Une fois de plus, OUEST FRANCE révèle son vrai visage:

UN QUOTIDIEN DE PROPAGANDE BRETONNE

QUI N'A QUE FAIRE DE LA NORMANDIE!