Lisieux, capitale du Pays d'Auge est désormais une communauté d'agglomération forte de 75000 habitants située au coeur de la Normandie avec un bassin industriel encore très actif malgré la crise et surtout une notoriété internationale exceptionnelle à cause du prestige de Sainte Thérèse (700 000 pélerins venus du Monde entier à la basilique chaque année).

Résultat de recherche d'images pour

La réunification de la Normandie révèle subitement la situation d'enclavement de Lisieux située sur la vieille nationale 13 allant vers Paris via Bernay et Evreux mais ignorée depuis la première moitié des années 1970 par l'autoroute "d'Ornano" qui  a conforté le lien entre Paris et son XXIe arrondissement deauvillais...

La liaison entre Lisieux et le littoral du Pays d'Auge de même que celle entre Lisieux et le reste du val de Seine est donc problématique au moment où Lisieux, participant déjà du futur pôle métropolitain de l'Estuaire cherche à devenir une base arrière de traitement logistique de l'Axe Seine: le désenclavement routier et ferroviaire de Lisieux doit participer aussi du désenclavement logistique du Grand Port Maritime du Havre vers la rive Sud de l'Estuaire.

Les enjeux sont donc importants pour l'avenir même de la Normandie:

C'est la raison pour laquelle Hervé MORIN était à Lisieux hier pour annoncer un projet de désenclavement autoroutier de Lisieux par une bretelle en 2x2 voies de 22 km à créer vers l'A28.


 

Bernard Aubril, président de Lintercom et maire de Lisieux (Calvados) a accueilli, jeudi 25 février 2016, le président de la Région Hervé Morin.

Bernard Aubril, président de Lintercom et maire de Lisieux (Calvados) a accueilli, jeudi 25 février 2016, le président de la Région Hervé Morin. | Anne Blanchard

http://www.ouest-france.fr/normandie/lisieux-14100/lisieux-herve-morin-sengage-pour-le-desenclavement-par-la28-4056353

  • Voir surtout la brève parue dans la dernière édition de la feuille d'informations "Normandie XXL":

http://www.normandiexxl.com/article.php?id=1338

collectivités


Lisieux trait d’union entre Le Havre et Caen : près de 10 millions d’investissements de la Région

Dernière mise à jour 25/02/2016 710.000 visiteurs chaque année à la basilique de Lisieux

Collectivités. Le programme « Lisieux 2025 » comporte 150 millions d’euros d’investissements et la Région va soutenir ce programme par plusieurs aides. Un gros « morceau » concerne le projet d’aménagement global du quartier de la gare, évalué à 21 millions d’euros dont un financement régional envisagé de 8,7 millions d’euros. S’agissant de la rénovation du bâtiment-voyageurs de la gare, Hervé Morin a adressé un courrier à Guillaume Pépy et le financement des travaux est aujourd’hui assuré.

Comme l’a souligné le président Hervé Morin, dans le contexte des regroupements d’inter-communautés. « Lisieux, capitale du Pays d’Auge sera au cœur d’une intercommunalité de 75.000 habitants, la seconde du Calvados dans moins d’un an, l’Intercom de Lisieux, future communauté d’agglomération, connaîtra une profonde restructuration en liant son destin aux communes de Livarot, Orbec, Saint-Pierre-sur-Dives et Mézidon. » La ville se prépare aussi, en adhérant aux pôles métropolitains de l’Estuaire et de celui de Caen, à jouer le rôle de trait d’union entre les territoires du Havre et de Caen.

Hervé Morin

Visite guidée

Lors de sa visite, dans la capitale lexovienne où Hervé Morin s’est rendu, à l’invitation du Maire Bernard Aubril, les élus ont visité le quartier de la gare puis se sont rendus à la ZAC des Hauts de Glos où sera implantée de la Société coopérative d’achats (SCA) Normande, nouvel entrepôt de 25 hectares de la plateforme logistique des Centres Leclerc de Normandie, en présence de Sophie Gaugain, 1ère Vice-Présidente de la Région Normandie en charge du développement économique et du soutien aux entreprises, de Jean-Baptiste Gastinne, Vice-Président en charge des transports, de Serge Tougard, de Nathalie Porte, Conseillers régionaux et de Christian Fougeray, Président de la CCI du Pays d’Auge.

Actions et atouts tous azimuts

- La pépinière d’entreprises dans les locaux de l’ancienne friche Sanchez, dans le secteur de la gare. Un équipement qui va dynamiser ce secteur urbain, véritable cœur de la ville et aussi transformer cette ancienne usine en lieu de production. Le coût estimé des travaux est de 5 millions d’euros HT avec 875 000 euros de financement régional soit 35 % du montant ;

- Le futur Pôle de Santé Libéral Ambulatoire de Lisieux (3ème antenne du pôle de santé de l’Intercom) sera implanté lui aussi à côté de la gare, sur l’ancien garage «Jonquard » et devrait voir le jour fin 2017 - début 2018. Le coût global de l’opération s’élève à 2,8 millions d’euros dont 270 000 d’euros pour la dépollution du site, phase que la Région financera à hauteur de 94 500 € ;

- Le quartier d’Hauteville, retenu quartier d’intérêt national dans le cadre du nouveau Nouveau programme national de renouvellement urbain (seul quartier en ex-Basse Normandie).

Lisieux constitue une zone de développement économique avec 8 pôles d’activités communautaires et 2 communaux soit environ 235 entreprises et des employeurs importants : Atos, Leclerc, la SCA, SANOFI, AXE, Knorr Bremse soit 18 000 emplois sur l’ensemble de l’Intercom  dont 76 % sur Lisieux.

- Les équipements structurants : un centre hospitalier Robert Bisson, 2 théâtres dont 1 à l’Italienne, un conservatoire départemental de musique et danse, un centre aquatique avec 200 000 visiteurs par an.

Et n’oublions pas Sainte Thérèse qui fait partie des atouts touristiques indéniables avec plus d’un million de visiteurs par an dont 710 000 visiteurs à la Basilique.

 


 

  • Lire aussi dans Paris-Normandie:

Lisieux_coeur_de_Normandie