5 et 6 septembre 1944. Le Havre, la ville est rasée par un raid aérien de la Royal Air Force. 2000 morts. Pourquoi?

La question est lancinante et la réponse reste un mystère douloureux. La théorie du complot permet de consoler un ressentiment toujours vif 70 ans après. On préfère ne pas en parler. A Saint Lô, la ville normande martyre de l'été 1944, on préfère aussi la pudeur. Les Américains sont nos Libérateurs. Mais l'Histoire est, à la fois, plus complexe et moins... jolie. Elle a même plutôt une sale gueule avec sa grande "H" comme disait Pérec. On pensera plutôt à Annie Girardot la Normande qui répondit, un jour, agacée à un journaliste qui lui demandait si elle avait vécu le Débarquement: "Le Débarquement? Mais je me le suis pris sur le coin de la gueule!"

Un documentaire exceptionnel diffusé ces temps-ci sur FR3 revient avec précision sur cette histoire maudite et douloureuse de la Normandie terre meurtrie de notre Libération collective de la "barbarie nazie" au prix d'une autre... tombée du ciel comme dans la Bible.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/haute-normandie/la-normandie-sous-les-bombes-pendant-la-seconde-guerre-mondiale-un-documentaire-voir-ou-revoir-sur-pluzzfr-940352.html

"Demandez donc à un cadavre s'il est content d'être libéré!" (un témoin survivant du bombardement du Havre)

Voir les réflexions de Jean-Baptiste Gastinne qui évoque le surnom sinistre donné par les Havrais survivants aux Alliés: les "libératueurs"

http://www.lefigaro.fr/histoire/2014/09/05/26001-20140905ARTFIG00276-70-ans-apres-le-havre-s-interroge-toujours-sur-sa-destruction.php

Voir aussi les archives de l'Etoile de Normandie: en juin 2014, à l'occasion du 70ème anniversaire du DDay éclatait une polémique en Angleterre sur les bombardements aériens "crimes de guerre":

http://normandie.canalblog.com/archives/2014/06/06/30019849.html

Et on songera enfin au fait, que le retour à l'unité normande décidée par François Hollande à la veille de la commémoration internationale du 70ème anniversaire du DDay 1944 est la réparation morale plutôt tardive du fait que la bataille de la Normandie a permis d'éviter la bataille de... France et que les bombes détruisant ces vieilles cités historiques normandes surchargées de trésors d'architecture ont permis d'épargner la ville de Paris elle-même!


 

© SGA / DMPA

La Normandie sous les bombes pendant la seconde guerre mondiale : un documentaire à voir ou revoir sur pluzz.fr

Près de 60 000 civils sont morts en France lors du dernier conflit mondial, sous les bombardements anglais et américains. La Normandie a été particulièrement touchée. C’est le thème du documentaire qu’a diffusé France 3 ce lundi soir. L’émission est disponible en VOD.

Entre 1940 et 1945, des centaines de villes françaises ont subi des raids américains et anglais. Ces bombardements qui avaient pour cible l'armée allemande ont fait de très nombreux "dégâts co-latéraux". 
En Normandie, de nombreuses villes ont été dévastées sous les bombes de la Royal Air Force.
Le documentaire, réalisé par Emmanuel Blanchard, retrace cette histoire à travers des images d'archives et des témoignages recueillis des décennies plus tard. Il pose aussi la question de l'utilité de ces bombardements. 
L'émission est à voir ou à revoir ici:

https://openload.co/f/RDHftF_tCwE

  • A quelques mois de l'ouverture du futur mémorial des victimes civiles de la bataille de Normandie à Falaise, la collecte des témoignages des survivants aux bombardements de 1944 s'effectue actuellement:

t_moignages_1944