Dans la dernière livraison de la Chronique de Normandie (N°440) on pouvait lire cette analyse amusante:

Résultat de recherche d'images pour "valerie fourneyron"

Madame “Axe-Seine”

À l’occasion du Conseil Stratégique de l’Attractivité qui se tiendra le 22 mars à l’Élysée, Valérie Fourneyron et Charles Revet feront un premier point d’étape de leur rapport sur “L’attractivité et la compétitivité des ports de l’Axe-Seine”. Le rapport définitif sera remis en juin prochain à Alain Vidalies, Secrétaire d’État aux Transports.

Trois grandes orientations pour valoriser les atouts portuaires européens de l’Axe-Seine.

-L’amélioration de l’intermodalité “fleuve, fer, route”, avec une attention particulière à la réussite de la plate-forme multimodale du Havre.

- La réalisation des investissements nécessaires à la massification des flux, avec une attention particulière à la modernisation rapide de la ligne Serqueux-Gisors.

- Les simplifications administratives, notamment douanières. Mais pour réussir, il convient de fédérer tous les acteurs concernés (notamment François Philizot, Valérie Pécresse, Hervé Morin, les patrons de Départements et d’Agglomérations) pour engager sans tarder les financements “réservés” dans les CPER et le CPIER.

Importance du portage politique. (sic!)

Commentaire de la Chronique: Valérie Fourneyron devient Madame "Axe-Seine"


 

Commentaire de Florestan:

Alain Bashung chantait aussi: "Madame rêve..." Quant à l'engagement sans tarder (sic!) des financements "réservés" (re sic!) on demande à voir tout en rappelant que la part de l'Etat central dans le CPIER Vallée de la Seine n'est que de... 219 millions d'euros pour cinq ans!