La Normandie, la région française du cheval. Plus que jamais avec la réunification du cheval normand qui retrouve ses puissants antérieurs et sa noble croupe postérieure.

Afficher l'image d'origine

Mais plus d'un an après l'événement exceptionnel des Jeux Equestres Mondiaux de l'été 2014, on a l'impression que le souffle de notre destrier est un peu tombé face au retour aux écuries d'Augias qu'il faut sans cesse nettoyer surtout lorsque l'Etat central, après son retrait, a tout laissé en désordre: on pensera, en effet, à la question essentielle de l'abandon pur et simple des haras nationaux sous prétexte que les geeks hyper-urbains qui nous gouvernent depuis Paris n'y comprennent rien à l'art ancestral de la saillie des pouliches par de puissants étalons...

La filière équine normande veut donc montrer que le moment est désormais venu de faire du cheval la plus noble conquête de la toute nouvelle unité normande!


 

  • A lire dans une parution récente de la feuille d'informations "Normandie XXL":

http://www.normandiexxl.com/article.php?id=1363

L’équitation normande met en place son nouveau souffle

 Guy Schumacher, président du Coren

Tourisme et culture. Il y a eu le grand embrasement des Jeux Equestres Mondiaux en 2014 avec 74 nations et 600.000 spectateurs et puis un sentiment de vide en 2015. Guy Schumacher Président du Comité Régional d’Equitation de Normandie a lancé lors d’une réunion de presse à Caen le programme 2016. Inutile de rêver, 2016 ne pourra égaler 2014 qu’il faut percevoir comme une année exceptionnelle et non comme un modèle. De son point de vue « les élus se sont emballés un peu trop vite, ces grands discours sont de l’habillage qui ne nous concerne pas ».

Pour autant le Comité Régional d’Equitation de Normandie (COREN) loin d’entrer en somnolence lance un programme riche de 9 manifestations trois et quatre étoiles qui couvriront la saison du printemps à l’automne, à travers toute la Normandie.

Une Région solidaire

La Région participait à cette rencontre, représentée par Malika Cherrière, conseillère régionale LR chargée de la filière équine et adjointe au maire du Havre et elle a affirmé son soutien aux actions.

« Nous avons une filière équine d’excellence et voulons garantir un futur maillage territorial : plus de poids, plus de cohérence, plus de visibilité. Nous construirons en concertation avec les 5 départements, avec les mouvements sportifs et nous soutiendrons la formation des bénévoles » a-t-elle déclaré. Et de rappeler que le président Hervé Morin a déclaré : « je soutiendrai les initiatives d’excellence pour créer une synergie régionale »

Malika Cherrière conseillère régionale chargée de la filière équine

Un COREN à l’offensive

Guy Schumacher n’a pas manqué de rappeler que beaucoup de grands champions, toutes disciplines confondues, sont normands. Le poids du COREN, même s’il n’a pas pu donner une idée de chiffre d’affaires, est impressionnant : ce sont 664 établissements affiliés à Fédération Française d’Equitation, près de 45.000 licenciés qui participent à 7.500 épreuves officielles et 40 sportifs normands sont inscrits sur les listes de haut niveau.

La plateforme économique du COREN apporte son soutien aux clubs qui se créent ou se développent avec des prêts de 20.000 euros sur 3 à 8 ans et l’attribution d’un parrain pour les guider. Le président affirme sa volonté de : « détecter les talents chez les jeunes, sans discrimination, pour donner sa chance à chacun, et il faut simultanément former les formateurs et élever le niveau » a-t-il affirmé.

Témoin des engagements 9 équipes étaient là pour présenter les projets qui couvrent toutes les disciplines.

Un programme en 9 étapes

Un programme en 9 étapes

Etape 1 dressage para-équestre: Concours para-équestre Eric Estrier, président d’Handi Equi’Compet et organisateur du CPEDI*** de Deauville. Depuis pas moins de 9 ans, l’association se mobilise et s’engage de manière active pour promouvoir l’équitation para-équestre et cela fera la 6ème année que la manifestation se déroule à Deauville. Du 7 au 10 avril

Etape 2 international d’endurance - André Boittin, Président d’ACOR et organisateur du CEI*** d’Argentan a présenté cette épreuve qui est une course à cheval en pleine nature, en individuel ou en équipes. 150 cavaliers en découdront dans une course de 160 km. Du 15 au 17 juillet

Etape 3 – Le dress’in - Antoine Sinniger, directeur du Pôle International du Cheval de Deauville et organisateur du CDI*** parle de cette discipline olympique issue de la tradition de l’équitation classique : « c’est plus un art qu’un sport » Du 22 au 24 juillet

Etape 4 - Normandie Horse Show CSI*** Jean-Claude Heurtaux, Président du Normandie Horse Show et également organisateur du CSI*** de meeting d’Automne de Saint Lô. - Il s’agit du concours de saut d’obstacles, c’est la discipline phare en France et la Normandie est une véritable réserve de champions. Du 12 au 15 août

Etape 5 Le grand complet du Haras du Pin - Valérie Moulin, présidente d’USTICA et organisatrice du Grand Complet au Haras du Pin - C’est une discipline olympique des sports équestres issue des traditions militaires. Elle réunit trois épreuves différentes : le dressage, le cross et l’obstacle. Du 16 au 21 août

Etape 6 Concours international d’attelage CAI*** - Jean Chevret, responsable communication au Haras du Pin (pour le CAI*** du Haras du Pin) - La voiture est attelée derrière un ou plusieurs chevaux et doit se soumettre à différents tests : dressage, Marathon, Maniabilité. Du 25 au 28 août

Etape 7 Concours international de saut d’obstacles CSI*** - Elise Van Colen et Benjamin Grandjacques à Canteleu organisent ce parcours de sauts d’obstacles et les propriétaires du Haras du Loup prévoient de nombreux aménagement et de belles surprises pour cette édition 2016. Du 23 au 25 septembre

Etape 8 Concours international de saut d’obstacles à St Lô où l’on retrouve Jean-Claude Heurtaux Du 20 au 23 octobre

Etape 9 : concours international de saut d’obstacles CSI *** de Rouen - Dany Ferrand, Président d’Equi Seine et organisateur du CSI*** de Rouen. Du 18 au 20 novembre.

Le groupe des organisateurs des prochaines manifestations

L’équitation normande met en place son nouveau souffle

Dernière mise à jour 11/03/2016 Guy Schumacher, président du Coren

Tourisme et culture. Il y a eu le grand embrasement des Jeux Equestres Mondiaux en 2014 avec 74 nations et 600.000 spectateurs et puis un sentiment de vide en 2015. Guy Schumacher Président du Comité Régional d’Equitation de Normandie a lancé lors d’une réunion de presse à Caen le programme 2016. Inutile de rêver, 2016 ne pourra égaler 2014 qu’il faut percevoir comme une année exceptionnelle et non comme un modèle. De son point de vue « les élus se sont emballés un peu trop vite, ces grands discours sont de l’habillage qui ne nous concerne pas ».

Pour autant le Comité Régional d’Equitation de Normandie (COREN) loin d’entrer en somnolence lance un programme riche de 9 manifestations trois et quatre étoiles qui couvriront la saison du printemps à l’automne, à travers toute la Normandie.

Une Région solidaire

La Région participait à cette rencontre, représentée par Malika Cherrière, conseillère régionale LR chargée de la filière équine et adjointe au maire du Havre et elle a affirmé son soutien aux actions.

« Nous avons une filière équine d’excellence et voulons garantir un futur maillage territorial : plus de poids, plus de cohérence, plus de visibilité. Nous construirons en concertation avec les 5 départements, avec les mouvements sportifs et nous soutiendrons la formation des bénévoles » a-t-elle déclaré. Et de rappeler que le président Hervé Morin a déclaré : « je soutiendrai les initiatives d’excellence pour créer une synergie régionale »

Malika Cherrière conseillère régionale chargée de la filière équine

Un COREN à l’offensive

Guy Schumacher n’a pas manqué de rappeler que beaucoup de grands champions, toutes disciplines confondues, sont normands. Le poids du COREN, même s’il n’a pas pu donner une idée de chiffre d’affaires, est impressionnant : ce sont 664 établissements affiliés à Fédération Française d’Equitation, près de 45.000 licenciés qui participent à 7.500 épreuves officielles et 40 sportifs normands sont inscrits sur les listes de haut niveau.

La plateforme économique du COREN apporte son soutien aux clubs qui se créent ou se développent avec des prêts de 20.000 euros sur 3 à 8 ans et l’attribution d’un parrain pour les guider. Le président affirme sa volonté de : « détecter les talents chez les jeunes, sans discrimination, pour donner sa chance à chacun, et il faut simultanément former les formateurs et élever le niveau » a-t-il affirmé.

Témoin des engagements 9 équipes étaient là pour présenter les projets qui couvrent toutes les disciplines.

Un programme en 9 étapes

Un programme en 9 étapes

Etape 1 dressage para-équestre: Concours para-équestre Eric Estrier, président d’Handi Equi’Compet et organisateur du CPEDI*** de Deauville. Depuis pas moins de 9 ans, l’association se mobilise et s’engage de manière active pour promouvoir l’équitation para-équestre et cela fera la 6ème année que la manifestation se déroule à Deauville. Du 7 au 10 avril

Etape 2 international d’endurance - André Boittin, Président d’ACOR et organisateur du CEI*** d’Argentan a présenté cette épreuve qui est une course à cheval en pleine nature, en individuel ou en équipes. 150 cavaliers en découdront dans une course de 160 km. Du 15 au 17 juillet

Etape 3 – Le dress’in - Antoine Sinniger, directeur du Pôle International du Cheval de Deauville et organisateur du CDI*** parle de cette discipline olympique issue de la tradition de l’équitation classique : « c’est plus un art qu’un sport » Du 22 au 24 juillet

Etape 4 - Normandie Horse Show CSI*** Jean-Claude Heurtaux, Président du Normandie Horse Show et également organisateur du CSI*** de meeting d’Automne de Saint Lô. - Il s’agit du concours de saut d’obstacles, c’est la discipline phare en France et la Normandie est une véritable réserve de champions. Du 12 au 15 août

Etape 5 Le grand complet du Haras du Pin - Valérie Moulin, présidente d’USTICA et organisatrice du Grand Complet au Haras du Pin - C’est une discipline olympique des sports équestres issue des traditions militaires. Elle réunit trois épreuves différentes : le dressage, le cross et l’obstacle. Du 16 au 21 août

Etape 6 Concours international d’attelage CAI*** - Jean Chevret, responsable communication au Haras du Pin (pour le CAI*** du Haras du Pin) - La voiture est attelée derrière un ou plusieurs chevaux et doit se soumettre à différents tests : dressage, Marathon, Maniabilité. Du 25 au 28 août

Etape 7 Concours international de saut d’obstacles CSI*** - Elise Van Colen et Benjamin Grandjacques à Canteleu organisent ce parcours de sauts d’obstacles et les propriétaires du Haras du Loup prévoient de nombreux aménagement et de belles surprises pour cette édition 2016. Du 23 au 25 septembre

Etape 8 Concours international de saut d’obstacles à St Lô où l’on retrouve Jean-Claude Heurtaux Du 20 au 23 octobre

Etape 9 : concours international de saut d’obstacles CSI *** de Rouen - Dany Ferrand, Président d’Equi Seine et organisateur du CSI*** de Rouen. Du 18 au 20 novembre.

Le groupe des organisateurs des prochaines manifestations


  • Du côté de l'ex haras national de Saint Lô, le dossier se complique: il faut un vrai engagement de la région Normandie. Vite!

http://france3-regions.francetvinfo.fr/basse-normandie/manche/saint-lo/la-haras-national-de-saint-lo-vendre-un-prix-trop-eleve-pour-les-collectivites-locales-951947.html