De la Normandie paysagère, nous vient automatiquement en tête la carte postale du bocage avec ses vergers de pommiers en fleurs au printemps et des vaches bringées à lunettes paissant paisiblement en dessous. Mais la diversité paysagère normande est extraordinaire derrière cette carte postale. Si l'on s'en tient aux quelques 630 km du littoral normand, il n'a pas que la côte basse et sableuse de la Basse et les falaises hautes de la Haute. Il y a surtout tous les havres et les estuaires sachant que là aussi, il n'y a pas que Le Havre (De Grâce) et l'Estuaire( de la Seine)...

Alors on les citera tous, du Couesnon à la Bresle:

  • La baie du Mont Saint Michel avec les estuaires conjugués du Couesnon, de la Sée et de la Sélune
  • Le petit estuaire du Thar (Saint Pair sur Mer)
  • Le havre de la Vanlée
  • Le havre de Régnéville
  • Le havre de Géfosses
  • Le havre de Saint Germain sur Ay
  • Le havre de Surville
  • Le havre de Portbail
  • Le havre de Carterêt
  • Le havre de la Saire et la baie de la Hougue
  • La baie des Veys (estuaire de la Vire)
  • Le petit estuaire de la Seulles (Courseulles)
  • L'estuaire de l'Orne (Ouistreham)
  • L'estuaire de la Dives (Cabourg- Dives sur Mer)
  • L'estuaire de la Touques (Trouville)
  • L'Estuaire de la Seine (Honfleur- Le Havre)
  • La valleuse portuaire de Saint Valéry
  • La valleuse portuaire de Fécamp
  • La valleuse portuaire de Dieppe (la rivière profonde)
  • L'estuaire de la Bresle (Le Tréport)

Le festival de l'eau revient donc en cette année 2016 déjà consacré à l'Impressionnisme et au 950ème anniversaire de l'arrivée du duc Guillaume sur le trône d'Angleterre: cette thématique des estuaires est parfaitement complémentaire des deux autres. Toute l'histoire de la Normandie pourra le démontrer aisément... (Ouest-France, 19/04/16)

estuaires

 

  • Voir aussi sur le même sujet l'article de Paris-Normandie:

http://www.paris-normandie.fr/detail_article/articles/5553033/newsletters/au-havre-et-a-deauville--l-estuaire-de-la-seine-s-affiche#.VxXvLXoUmM8