L'Etat se retire du cheval. On peut espérer que l'animal s'en portera mieux!

Du moins en Normandie où la filière équine est une filière stratégique pour la région et son image nationale et son rayonnement international: les Jeux Equestres Mondiaux de l'été 2014 l'ont démontré. C'est la raison pour laquelle, la reprise en main de l'ex haras national de Saint Lô et la transformation du Haras du Pin en capitale française du cheval et de tous les savoir-faire de haute tradition lié à l'équitation est un dossier essentiel, prioritaire pour le président de la région Normandie, Hervé Morin, par ailleurs, éleveurs de chevaux de course dans l'Eure...

  • A lire ci-après dans Ouest-France (édition du 19 avril 2016):

versailles_normand_du_cheval