Faute de pouvoir s'asseoir sur la SNCF ou sur les rails à la gare Saint Lazare pour signifier à tout pouvoir parisien le ras-le-bol ferroviaire des Normands, une soirée complète de débats a lieu ce mardi 19 avril 2016 à Dieppe autour d'un documentaire faisant état, sans concession et en vérité, de la situation de désarroi dans laquelle se trouve placée désormais la compagnie nationale de chemin de fer...

Des assises régionales pour un train dont les Normands ont besoin

Commentaire de Florestan:

Le site de Sotteville-lès-Rouen pourrait servir de dépôt pour les trains intercités normands si la région Normandie en prenait la gouvernance...


 

http://www.tendanceouest.com/actualite-136051-des-assises-regionales-pour-train-dont-les-normands-ont-besoin.html

Des assises régionales pour un train dont les Normands ont besoin

09h48 - 19 avril 2016 - par L.P

Les assises régionales du ferroviaire public se tiennent ce mardi 19 avril à Dieppe, à partir de 17h45, dans la salle annexe de l'Hôtel de Ville.

C'est avec la diffusion du film "Vérités et mensonges sur la SNCF", réalisé en 2015 par Gilles Balbastre, que s'ouvriront les assises régionales du ferroviaire public, à Dieppe, ce mardi 19 avril. Objectif de l'événement organisé par le collectif "Convergence Rail Normandie" qui réunit cheminots, usagers des transports ferroviaires et citoyens : préparer en région le rendez-vous national du 19 novembre prochain.

Après le film, qui met en avant les sous-investissements dont souffrent les infrastructures ferroviaires en France, des débats suivront sur les thèmes de l'amélioration du réseau existant, des investissements à programmer, de leur rythme et des priorités. "Nous voulons reposer les bases d'un service public ferroviaire, tant pour le transport et l'accueil des voyageurs, que pour le fret et les infrastructures", précise Pierre Ménard, président de Convergence Rail Normandie.

Tous les acteurs sont invités à s'exprimer pendant les trois séries de questions qui seront posées au cours de la soirée. "En partant du constat de son état actuel, nous voulons savoir ce que les citoyens attendent du service public ferroviaire, mais aussi déterminer avec réalisme sa place dans l'économie régionale, et enfin montrer ses apports essentiels en matière d'environnement et de développement durable, encore trop négligés aujourd’hui." Et Sébastien Jumel, maire de Dieppe qui accueille la soirée au sein de l'Hôtel de Ville, de rappeler l'essence même d'un service public : "L'égalité de l'accès, sa continuité, sa péréquation, et son adaptabilité". En ligne de mire, de l'élu communiste, l'accès universel à ce service : "Il ne faut pas oublier les villes moyennes en privilégiant uniquement les métropoles mastodontes, renchérit-il. C'est tout l'enjeu de l'expression des habitants. Dans un contexte régional de transfert de gouvernance du ferroviaire, ces assises sont l'occasion pour eux de faire part de leur exaspération vis-à-vis d'un service public qui aujourd'hui est en voie de disparition. Défendre le service public, c'est être force de propositions pour l'amélioration. Il est donc important de pouvoir établir un diagnostic." Chaque année, le ferroviaire normand transporte près de 11 millions de passagers et plusieurs millions de tonnes de fret.

 

Pratique : Les assises régionales du ferroviaire public se tiennent ce mardi 19 avril, dans la salle annexe de l'hôtel de ville à partir de 17h45. Les débats, eux, commenceront à 19h. L'entrée est libre. Plus d'infos : www.convergence-nationale-rail.fr