Tandis que l'archange Michel est parti se refaire une beauté dorée dans le Périgord, le dragon qui nous sert de Premier ministre a programmé une visite toute symbolique au Mont Saint Michel: l'occasion de passer un coup de paumade sur l'orgueil normand alors que tant de grands dossiers stratégiques pour l'avenir de la région semblent en rade: LNPN, remise à niveau logistique de la Basse Seine normande avant l'ouverture du Canal Seine Nord Europe...

Mais pour faire bonne mesure, Manuel Valls vient au Mont Saint Michel en présence d'Hervé Morin, président de la Normandie et tout nouveau président du syndicat mixte de la Merveille, pour annoncer que l'accord de prise en main et de financement des trains Intercités normands est réalisé.

  • Lire les informations données par Normandie XXL:

http://www.normandiexxl.com/article.php?id=1445

collectivités


Le Premier ministre Manuel Valls au Mont St Michel le 25 avril vient avec 700 millions pour les trains

Dernière mise à jour 21/04/2016

3 millions de visiteurs

Collectivités. Visite lundi 25 avril au Mont-Saint-Michel, du Premier Ministre Manuel Valls mais il ne vient pas les mains vides. A cette occasion, il signera avec Hervé Morin, Président de la Région Normandie, une convention de transfert à la Région de cinq lignes dites « train d’équilibre du territoire ». Cette première convention nationale entre Etat et Région sur les TET sera accompagnée d’un engagement de l’Etat à renouveler les matériels roulants sur deux de ces lignes pour un budget global de plus de 700 millions d’euros. Ainsi Hervé Morin est en passe de réussir son pari de faire offrir à la Normandie des trains neufs dont la Région assumera la gouvernance. Cette décision a probablement été formalisée le 11 avril lors de sa rencontre avec Alain Vidalies le secrétaire d’Etat chargé des transports.

Le ministre sera également accompagné de Clotilde Valter, secrétaire d'Etat, chargée de la formation professionnelle et de l'apprentissage et d’Estelle Grelier, secrétaire d'Etat, chargée des collectivités territoriales car il s’agit aussi de traiter de la démarche de partenariat initiée entre l’État et les Régions. La plateforme pour l’emploi, la formation, l’apprentissage et le développement économique, signée le 30 mars dernier avec l’ARF, en a été le premier acte. Ce déplacement en est une seconde illustration. Il traitera des transports, des enjeux de développement économique liés au patrimoine, de la culture et du tourisme.

Révision de gestion du Mont-Saint-Michel

Au regard de l’importance du Mont-Saint-Michel pour l’image de la France et son économie touristique (trois millions de visiteurs) le Premier ministre a lancé une réflexion en faveur d’une gestion unifiée entre l’État et les collectivités locales du site. Celle-ci est aujourd’hui scindée entre l’Abbaye gérée par le Centre des monuments nationaux, le syndicat mixte du Mont. Cet enjeu majeur pour le développement culturel et touristique sera débattu avec les élus à l’issue de la visite. Manuel Valls en profitera pour évoquer la pérennisation des financements liés à l’entretien des ouvrages hydrauliques. Ils ont permis le rétablissement du caractère maritime du Mont salué en octobre dernier par la venue de François Hollande après 18 ans de travaux et 185 millions d’euros d’investissement.


 

Commentaire de Florestan:

L'idée dans l'air serait de fusionner les deux structures existantes dans le cadre d'un Etablissement Public comme pour le musée du Louvre ou pour le château de Versailles, ce qui pose la question du périmètre territorial de ce futur Etablissement Public ainsi que celui de sa présidence, avec une direction administrative et scientifique d'un côté et une direction politique de l'autre.

Evidemment, il serait pour le moins malvenu que le futur président d'un éventuel Etablissement Public du Mont Saint Michel soit un... élu breton! D'où la question du périmètre car il ne faut pas confondre le Mont Saint Michel (Normandie) avec la baie du Mont Saint Michel (Normandie et Bretagne).


 

 

  • Lundi 25 avril 2016, après le passage du Premier ministre au Mont Saint Michel, petite revue de presse:

http://www.normandie-actu.fr/sncf-en-deplacement-en-normandie-manuel-valls-offre-des-trains-neufs-a-herve-morin_198882/

http://www.lamanchelibre.fr/live-38-la-visite-de-manuel-valls-au-mont-saint-michel-en-direct.html

  • Pour prendre connaissance des propos d'Hervé Morin sur l'antenne de FR3 (Basse) Normandie:

http://france3-regions.francetvinfo.fr/basse-normandie/trains-en-normandie-la-region-prend-la-gestion-des-lignes-l-etat-paye-des-rames-neuves-982942.html


Commentaire de Florestan:

Hervé Morin n'a semble-t-il pas l'intention de se faire marcher sur les pieds par la SNCF ou par le Premier ministre voire... par les Bretons, concernant l'avenir de la gestion du site du Mont Saint Michel: l'essentiel n'est pas  dans la gestion des infrastructures mais bien dans la conduite d'un projet culturel et touristique global avec tous les partenaires ce qui implique concrètrement deux évidences:

1) Associer les Bretons

2) Direction normande (comme à Hastings...)