02 mai 2016

LETTRE OUVERTE DES SYNDICATS DU CONSEIL REGIONAL DE NORMANDIE A HERVE MORIN

Après la conférence de presse au bazooka des fabiusiens rouennais du vendredi 29 avril 2016 prêt à repartir pour un tour gratuit de clochemerle entre Rouen et Caen, Voici que nous sommes mis au courant, en ce lundi 02 mai à l'occasion d'une réunion interne importante, de l'inquiétude des syndicats représentant les personnels du conseil régional de Normandie à propos du projet d'organigramme permettant la juste répartition équilibrée entre les services sur les sites de l'abbaye aux Dames caennaise et de la caserne Jeanne d'Arc de... [Lire la suite]

02 mai 2016

RAYONNEMENT CULTUREL: Vers une scène nationale d'opéra en Normandie?

Nous sommes heureux d'apprendre qu'une des idées que nous avions le plus défendue ici et par d'autres moyens soit enfin considérée avec le sérieux nécessaire et au plus haut niveau. En 2012, déjà, nous avions vertement critiqué la folie des grandeurs d'un certain... Alain Le Vern en tant que président de l'Opéra de Rouen, alors opéra régional de Haute-Normandie qui caressait l'idée de construire un nouveau théâtre à Rouen sur la rive gauche de la Seine, un projet alors estimé à 150  millions d'euros. ... [Lire la suite]
02 mai 2016

GRAND EST: Les Alsaciens n'en veulent pas!

Le GRAND Est... ça va de Brest à Brest-Litovsk! en passant par Strasbourg... Les élus du nouveau machin régional appelé jusque-là faute de mieux ACAL voire "Acalie" ont voulu échapper à la "Grande Austrasie" comme Tintin voulant en finir avec la Syldavie... Ils ont voté pour le Grand Machin Est baptisé faute de mieux " Grand Est". Un Grand Est qui, visiblement, en désoriente plus d'un, à commencer par les Alsaciens qui sont révulsés par la perte de leur région décidée par le jacobinisme parisien qui a confondu la géographie humaine... [Lire la suite]
Posté par Collectif BEN à 01:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
02 mai 2016

MEMORIAL DE FALAISE des victimes civiles de la guerre: les témoignages valeureux des Normands de 1944

Plus de 70 ANS après, on a enfin une considération institutionnelle pour eux. Pour le courage, la fierté sourde et souffrante qu'ils ont depuis en eux. Cette reconnaissance officielle tardive du martyre des populations civiles normandes "au feu" de l'été 1944 pour commencer la Libération de la France et de l'Europe (Allemagne nazie compris) s'est faite en deux points importants qui furent solennement présentés par François HOLLANDE, président de la République à l'occasion du 70ème anniversaire du débarquement de juin 1944 en... [Lire la suite]