Que d'aboiements en ce moment!

C'est que la caravane normande qui s'ébranle enfin doit les impressionner! Après les Fabiusiens rouennais qui ont hurlé avant d'avoir eu mal le 29 avril dernier, on apprend ce jour que c'est le tour des élus du Front National au conseil régional d'aboyer. Le point commun de ces aboiements: se positionner dans la perspective de la prochaine assemblée plénière du Conseil Régional de Normandie qui se tiendra, une dernière fois à Rouen, les 25 et 26 mai 2016 avec, à l'ordre du jour: le choix définitif du chef-lieu du conseil régional de Normandie et le vote du premier budget de la Normandie réunifiée, rien de moins!

image006


 

http://www.lamanchelibre.fr/actualite-185737-region-normandie-le-front-national-denonce-monopole-de-caen.html#.Vyyy8AxvaT4.mailto

Les élus du Front national au conseil régional de Normandie considèrent que la majorité et les élus socialistes privilégient Caen, siège des institutions, au détriment des autres grandes villes de la nouvelle grande région, dont Rouen.

Par la voix de Timothée Houssin, vice-président du groupe Front national au Conseil régional de Normandie, le parti de Marine Le Pen dénonce la décision d'Hervé Morin, président de la Région, d'implanter à Caen le siège de l'Agence de développement économique de Normandie (ADN).

Le PS voulait privilégier Rouen, le FN Le Havre

Ce qui, pour l'élu frontiste, revient à défavoriser les autres grandes villes normandes, dont Rouen et Le Havre. Même critique de sa part à l'égard des socialistes, qui, eux, auraient voulu privilégier Rouen, mais se sont ralliés finalement à Caen.
Le groupe du FN en tient, lui, pour une Normandie "polycentrique" basée sur une répartition logique entre les principales villes normandes, "faisant du Havre la capitale économique de la région".

Stratégie de démarcation ?

Une position qui peut paraître étonnante, puisque le débat sur le choix de Caen ou de Rouen comme siège du Conseil régional de Normandie est tranché depuis quelques temps déjà en faveur de Caen. D'où le choix de cette ville pour implanter l'ADN.
Mais peut-être le FN, opposant à la fois de la gauche et de la droite, tient-il à se démarquer de ces formations en se prononçant pour Le Havre ?


 

Commentaire de Florestan:

Si le Front National avait été aux affaires, on aurait eu droit à la réplication en Normandie du modèle national dominant de la métropole capitale dominante. Il est amusant d'observer que les chiens frontistes et fabiusiens mêlent ainsi leurs aboiements... La caravane normande est donc en train de passer!