Le fumeux Antoine GRUMBACH fait à nouveau parler de lui...

Résultat de recherche d'images pour

Toujours aussi obsédé par Bonaparte ou Napoléon ("le second en pire" disait Hugo) et surtout Paris sur Seine, à moins qu'il ne s'agisse du Grand Paris sur scène... Comme il nous le serine depuis 2009: on voit d'ailleurs l'efficacité des idées fumeuses du grand architecte urbaniste puisque l'actuelle majorité présidentielle a décidé de trouver 5 milliards pour percer un canal artificiel de liaison du Grand Paris à la mer via la Belgique plutôt que valoriser et de développer le potentiel du canal naturel sinon historique de la Seine... via la Normandie!

On en déduira que la Seine vue de Paris n'intéresse personne à Paris sauf Antoine Grumbach.

Afficher l'image d'origine

LE CAUCHEMAR GRUMBACH... illumine la nuit normande (c'était avant la réunification)

Néanmoins, il nous semble dangereux que les Normands laissent le monopole de ce sujet sur la place publique médiatique nationale (donc parisienne) à un individu qui prophétise la disparition de la Normandie dans une nébuleuse "Séquanie" grand parisienne à l'horizon 2030 comme nous l'avions ici dénoncé à l'occasion d'un entretien accordé par Monsieur Grumbach à la Tribune en décembre 2015 à la veille du premier tour des élections régionales...

http://normandie.canalblog.com/archives/2015/12/03/33017861.html

Il est donc très urgent qu'il y ait une réflexion et une parole autorisée, institutionnelle normande pour penser la Seine et Paris depuis... la Normandie, pour la bonne et simple raison qu'une façade portuaire contrôle et dispose de son hinterland, fut-il une mégalopole de 12 millions d'âmes et non l'inverse!

Car la plus pénible des exceptions françaises c'est qu'à Paris, on persiste à piloter ce qu'on y méconnait le plus, à savoir les réalités de l'économie maritime et le Premier consul Bonaparte, n'est pas resté dans l'Histoire de France comme un... grand marin! C'est même plutôt le contraire!

Ainsi Antoine Grumbach nous a remis ça le 3 mai 2016 avec le dernier chic (un peu ringard tout de même quand on y pense) d'une tribune parue dans Le Monde... histoire de nous vendre une grande expo internationale à Paris (tiens donc! quelle nouveauté décoiffante...) avec la vallée de la Seine comme carpette avant de monter sur la scène parisienne.

Résultat de recherche d'images pour

Sur ce rouge-là, les léopards normands risquent de faire la... gueule!

Le grand immodeste concède, néanmoins, une toute petite allusion à la réalité la plus récente lorsqu'au début de sa prose grandiloquente il évoque "la nouvelle Normandie" qui n'existait pas lors de ses éculubrations séquanesques de 2009 non sans avoir cité, une nouvelle fois, le célèbre mot du Premier consul inspectant les défenses du port du Havre en 1802 dans la perspective d'une nouvelle guerre stupide contre l'Angleterre afin de mieux ruiner le commerce maritime français (et normand)

Normandie_Seine_Paris_et_l_Exposition_Universelle_de_2025__07052016_001