Dans le débat d'idées, le risque est qu'il n'y ait plus de langage mais des éléments de langage. Qu'il n'y ait plus d'analyses mais des grilles d'analyses.

Les journalistes, fussent-ils membre de la rédaction d'un magazine apprécié pour son indépendance d'esprit, sa liberté de ton et surtout pour une vraie ligne éditoriale, en l'occurence, le très républicain "Marianne", peuvent être victimes d'un parti pris, d'un angle sinon d'un préjugé pour traiter d'une question particulière... Et s'il y a deux questions sur lesquelles un hebdomadaire défendant l'idée républicaine comme le fait régulièrement "Marianne" n'a pas le droit de se louper ce sont celles de la laïcité d'une part et celle du régionalisme d'autre part.

Car il faut résister à la tentation de ne pas transformer en caricature tout ce qui pourrait contribuer à définir l'idée de République sous prétexte qu'il est intellectuellement plus facile de définir ce qui ne serait pas républicain plutôt que définir l'inverse...

Exemple, assez parlant, avec l'idée de région avec ce point de vue "jacobin" en creux...

03_06_2016_21_38_02

  • Lire ci-après, notre réponse que nous avons posté ce 3 juin 2016 au courrier des lecteurs du magazine "Marianne":
 

03_06_2016_22_12_59