Pour rassurer tout le monde y compris le grincheux qui nous devons modérer presque quotidiennement, nous avons trouvé à Caen, une Mathilde (alias Alizée)  et un Guillaume (alias Thibaud) pour marcher à la tête de la procession lumineuse qui doit relier ce jeudi 18 juin 2016 à partir de 22h30 l'abbaye aux Hommes à l'abbaye aux Dames pour commémorer le 950ème anniversaire de la dédicace de l'abbaye de la Sainte Trinité par Guillaume de Normandie et son épouse Mathilde de Flandre.

Alizée et Thibaud seront Mathilde et Guillaume ce samedi 18 juin à Caen.

http://www.libertebonhomme.fr/2016/06/16/marche-aux-flambeaux-a-caen-alizee-et-thibaud-seront-guillaume-et-mathilde-samedi-soir/


L'organisateur de ce spectacle collectif, véritable marche des fiertés normandes, c'est lui:

Un directeur artistique de Caen interroge le passé pour servir l'avenir

Un directeur artistique de Caen interroge le passé pour servir l'avenir

http://www.tendanceouest.com/actualite-140292-un-directeur-artistique-de-caen-interroge-passe-pour-servir-avenir.html

14h12 - 16 juin 2016 - par M.G

Derrière la marche aux flambeaux du samedi 18 juin 2016 à Caen (Calvados), un homme articulera le cortège : le Caennais d'adoption, Igor Futterer.

Arrivé en 2008 à Caen (Calvados), répondant à un appel sentimental, Igor Futterer est actif dans le développement de la création artistique de la ville normande. Samedi 18 juin 2016, l'une de ses créations, la marche aux flambeaux, dessinera dans les rues du centre de Caen un fil de métal qui vient de sortir des haut-fourneaux.

L'environnement familial forge les hommes. Igor Futterer, 48 ans, n'y a pas échappé. Petit fils de déporté, ce natif de Strasbourg (Alsace) ne fait pas de cadeau à la guerre. Directeur artistique autodidacte pour la société Landing Production, légèrement influencé par trois années d'art dramatique, il aime, au travers de ses créations, "regarder le passé comme une porte sur l'avenir."

"Pas mieux avant"

Au moment de mettre en scène la marche aux flambeaux du samedi 18 juin dans les rues de Caen, qui va comme "déverser une coulée de lave dans les rues de Caen pour la première fois en trente ans et sans répétition préalable", les connotations guerrières seront chassées. "Non ce n'était pas mieux avant, ce n'était pas mieux quand au Moyen-Âge, les juifs portaient la rouelle pour les distinguer, assure-t-il. L'histoire est faite de schémas de répétition et si nous voulons la paix, nous ne pouvons pas encenser la guerre."

Igor Futterer, travaille également à un projet de film sur la régence de Mathilde, pendant l'absence de Guillaume le Conquérant. En partenariat avec le cinéma Lux, le travail final devrait être présenté en octobre au grand public. Un public qui avait pu découvrir sa marque de fabrique lors du Kino D-Day en juin 2014, avec en toile de fond, une désacralisation de cette période de notre histoire. "Ça a longtemps été difficile par exemple de parler de la volonté des Américains d'administrer la France après la Libération... J'aime m'intéresser aux petites histoires dans la grande". Et il y en a beaucoup à conter.


 

Commentaire de Florestan:

 

Résultat de recherche d'images pour

Il est prévu des "portes étendards" qui porteront le drapeau normand. Mais vous pouvez venir nombreux avec vos chats préférés. Nous y serons bien entendu: un reportage vous sera proposé sur l'Etoile de Normandie.