La Normandie n'a pas attendu que la France devienne en 1789 la Patrie des Droits de l'Homme... Dès le XIIe siècle, on trouvait dans le droit normand les principes d'inviolabilité de la personne privée ou de résistance à l'arbitraire du pouvoir et dont les manquements actuels, de plus en plus répétés, donnent une tonalité inquiétante à notre époque.

Nous n'allons pas vous parler de la Turquie ou de la Russie voire des pays d'un Proche Orient à feu et à sang. Non. Nous allons vous parler d'un fait commis le mardi 19 juillet 2016 vers 15 heures à Caen, quartier de la Guérinière devant les locaux officiels de la "Direction Départementale de la Cohésion Sociale" (si, si ça existe!) à l'occasion d'un rassemblement citoyen et pacifique qui tenait à marquer une élémentaire solidarité humaine avec des êtres humains (hommes, femmes et enfants) qui ont été vicitmes récemment de l'incendie du squat qui les hébergeait faute de mieux...

La suite nous est contée par Philippe RIFFLET, le directeur de l'hebdomadaire local caennais "Le Bonhomme Liberté" (grouple Publihebdos Ouest France):

Liberté de la presse


Commentaire de Florestan:

Par principe, l'Etoile de Normandie apporte soutien et solidarité à ce journaliste qui a donc été volontairement bousculé durant l'exercice de sa profession et cela se passe chez nous en France, en Normandie durant l'été 2016.