Qu'on se le dise, d'emblée! L'Axe Seine ce n'est pas l'annexion de la Normandie par la Région parisienne...

Résultat de recherche d'images pour

 

Qui doit flotter pour ne pas couler?

On ne cessera jamais de le rappeler ici car de 1956 à 2016 la Normandie a été divisée, affaiblie, sinon vidée de sa substance au point de friser la mort cérébrale (par ex: projet de supprimer Rouen en tant que métropole régionale en 1965 au profit d'une extension urbaine de Paris vers la Mer) au nom de l'intérêt grand parisien se confondant avec l'intérêt national.

Or ce dossier essentiel de donner à la France et à la mégalopole parisienne la dimension maritime qui leur manque, illustre parfaitement la sagesse populaire et immémoriale suivante:

"On n'est jamais mieux servi que par soi-même"!

C'est aux Normands de remonter le fleuve et de se mettre en scène à Paris.

Non l'inverse!

Car si on laisse le pouvoir parisien quel qu'il soit (Etat central, ville de Paris ou collectivité régionale) définir le rôle de la Normandie, la Normandie ne sera réduite qu'aux utilités sur le mode: "passe moi ta montre et je te dirai l'heure!"

La Normandie arrière-cuisine de la région parisienne ne serait-ce que pour défendre la gastronomie française ou pour noyer les lumières impressionnistes normandes dans la sombre forêt de Barbizon: NON MERCI!

On a déjà donné dans les années 1960/1970 et le fantôme du préfet Chaussade plane sur les eaux calmes des méandres de la Seine!

Afficher l'image d'origine

 "Les Enervés de Jumièges", (Evariste Luminais, musée des Beaux arts de Rouen) où la vision parisienne de la Basse Seine Normande...

Ici nous défendons avec fermeté la SEINE MARITIME NORMANDE...

Afficher l'image d'origine

http://images.google.fr/imgres?imgurl=http%3A%2F%2Fwww.normandie-heritage.com%2FIMG%2Fjpg%2FDreknor_140.jpg&imgrefurl=http%3A%2F%2Fwww.normandie-heritage.com%2Fspip.php%3Farticle330&h=360&w=550&tbnid=kYrs7CPzkt7NSM%3A&docid=LZaZ-UVgKxbbGM&ei=nwvEV-L1OMW2abewj7gC&tbm=isch&client=firefox-b&iact=rc&uact=3&dur=1045&page=0&start=0&ndsp=28&ved=0ahUKEwiiwYTTsubOAhVFWxoKHTfYAycQMwhAKBIwEg&bih=764&biw=1600

Ci-après, Ginette Bléry de la feuille d'informations Normandie XXL était en reportage à Vimoutiers à l'occasion d'une très intéressante réunion publique organisée par Mme Louwagie, la députée d'un coeur normand qui refuse de n'être qu'une quatrième couronne verte et bucolique pour cadres parisiens stressés!

http://www.normandiexxl.com/article.php?id=1643

collectivités


Valérie Pécresse à Vimoutiers : Normandie et Ile-de-France, des voisines qui doivent devenir partenaires

G à D : Guy Romain maire de Vimoutiers, Valérie Pécresse, Véronique Louwagie, Jean-Claude Lenoir, sénateur de l’Orne, Marie-Thérèse Mayzaud, Présidente CDC du Pays de Camembert

Collectivités. Valérie Pécresse, présidente de la Région Ile-de-France est venue le 25 août à Vimoutiers à la demande de Véronique Louwagie députée de l’Orne. Elle a profité de son passage à Cabourg avec la journée de vacances des 5.000 enfants de sa Région organisée par le Secours Populaire pour répondre à une invitation de longue date. Une solide amitié lie les deux femmes qui appartiennent au parti Les Républicains, et la première a quelque peu cornaqué la seconde lors de son arrivée à l’Assemblée Nationale en 2012. Malgré les 35°de cette journée de canicule quelque 150 personnes sont venues dans la grande salle de la médiathèque.

Sujet officiel de la rencontre les connexions multiples et réciproques du Bassin Parisien et de la Normandie, reliés par la Seine ; il en fut question mais il s’agissait aussi d’affirmer les valeurs de la primaire de droite. Une approche assez inhabituelle puisqu’il n’y avait pas de soutien à un des candidats, Valérie Pécresse affirmant qu’elle n’avait pas encore fait son choix dans le quatuor de tête. « Je ne me déciderai que lorsque j’aurai les programmes en mains ». Fillon ? Juppé ? Le Maire ? Sarkozy ? Elle a lu leurs livres mais elle reste sur la réserve tout en vantant les valeurs qui sont les leurs.

L’ambition mondiale de l’Ile-de-France

L’Ile-de-France n’est pas ce qu’on imagine explique sa présidente qui rappelle que 50% du territoire sont couverts par des forêts et des champs, 2 millions d’habitants vivent dans des villages qui subissent la même désertification que dans les campagnes normandes avec le départ des petits commerces et l’insécurité. Elle compte bien prendre conseil auprès d’Hervé Morin lorsqu’elle va le rencontrer prochainement pour voir comment la Normandie gère ces problèmes.

Mais l’Ile-de-France ce sont 12 millions d’habitants et son challenge c’est d’en renforcer l’attractivité, face à ses concurrents que sont Londres qui ne compte pas moins de 300.000 Français, Shanghai New-York…ce sont ces mégapoles qui sont les compétitrices et surtout pas la Normandie.

Après la photo officielle, Valérie Pécresse a tombé la veste et les deux protagonistes se sont jetées sur les verres d’eau

La Normandie nourricière

De son analyse du mal être de sa Région, elle a retenu le besoin de retrouver ses racines et vivre localement, elle met donc à son programme une alimentation 100% locale pour ses 600.000 lycéens. Dans ce programme les fromages, les viandes, les maraîchages et les produits de la mer de Normandie ont toute leur place et « grâce au bilan carbone ce sera plus écologique que le prétendu bio roumain qui est actuellement distribué dans les cantines scolaires ». Elle compte bien en convaincre Bruxelles. Dans cette quête d’identité ressentie chez ses électeurs elle affirme haut er fort : « notre alimentation est notre identité » un véritable programme politique qu’elle a commencé à décliner en subventionnant son agriculture (25 euros par tonne de semences certifiées).

La Normandie touristique

Le tourisme en Ile-de-France est en pleine souffrance avec 1 million de visiteurs en moins cette année ce qui signifie 1 million d’euros de moins de recettes. Sans doute y a-t-il l’effet attentats mais elle pense que sa Région a trop vécu sur ses acquis et n’a guère le sens de l’accueil. A son programme elle met un projet sur les impressionnistes car c’est un thème que les Asiatiques adorent, alors de Paris à Etretat ou Giverny il n’y aura qu’un pas. L’équitation lui semble aussi riche de potentiel et là encore c’est vers la Normandie qu’on peut se tourner.

« Ratatouille » ayant mondialisé l’image de la cuisine française, elle imagine aussi une cité de la gastronomie qu’elle base à Rungis mais qu’il faudra approvisionner

Réindustrialiser la Vallée de la Seine

Une ré-industrialisation lui paraît urgente, elle s’appuierait sur les centres de recherche franciliens qui pourraient essaimer…Elle souhaite s’appuyer sur la valeur travail et aller contre la culture du non-travail qui s’est instaurée avec un écart insuffisant entre les revenus du travail et ceux de l’aide sociale. Les stages ne faisant plus recette auprès des entrepreneurs là encore elle n’a pas hésité à mettre la main à la poche pour inciter les chefs d’entreprise à en prendre (10.000 stages ont ainsi été favorisés). Aider sans tomber dans l’assistanat, récompenser l’effort pour que soient sauvegardés les repères de notre société, tels sont quelques uns des principes développés souvent en réponse aux questions dont aucune ne portaient sur la Normandie exceptée celle de normandiexxl !

La Ligne Nouvelle Paris Normandie (LNPN) n’ayant pas été citée  nous l’avons rappelée, pour la présidente de l’Ile-de-France la première urgence est la rénovation des lignes vétustes. Pour la LNPN de façon lapidaire elle analyse : « Il n’y a pas encore d’accord pour le tracé et il n’y a pas d’argent… » Bref on l’a compris la LNPN n’est pas dans les priorités de la Valérie Pécresse, Hervé Morin va avoir fort à faire lors du rendez-vous pour la convaincre de l’aspect vital du transport ferroviaire pour la Normandie.

Valérie Pécresse annonce qu’elle s’impliquera dans les primaires de la droite : « on a besoin de réforme, on a besoin d’autorité et il faut qu’elles soient forts et non homéopathiques » affirme t elle… ce qui semble exclure Juppé.

Les participants de la salle ont aussi bénéficié d’une distribution d’eau pendant la rencontre

La métropole d’IDF est à supprimer

Si les régions ne cessent de compter les strates de leur millefeuille, l’Ile-de-France n’est pas mieux lotie et la métropole du Grand Paris « si elle fut une idée visionnaire en son temps n’a plus guère de sens. En fait il n’y a pas de limites pertinentes entre petite couronne et grande couronne. » Il s’agit d’une création de coûts supplémentaires conservée pour des raisons politiques car la gauche pensait pouvoir garder ce fief mais il n’en fut rien, le LR Patrick Ollier la préside depuis 2016. Valérie Pécresse se sent la présidente des 12 millions de Franciliens qu’elle souhaite traiter à égalité ce qui n’était pas le cas du temps de Jean-Paul Huchon qui ne cessait de privilégier Paris.

Anecdote : en ce jour de canicule la Région IDF a distribué 500.000 bouteilles d’eau dans le métro et la Présidente de rappeler que les écologistes précédemment au pouvoir avait refusé la climatisation génératrice de pollution…les passagers en sueur doivent apprécier ce choix.