Alors que Bernard CAZENEUVE, le ministre de l'Intérieur et des Cultes s'échine péniblement à faire entrer l'Islam en France dans le cadre prévu par la loi de 1905 séparant les églises de l'Etat en mettant enfin en place une association cultuelle qui sera chargée d'organiser les financements français pour un Islam de France, nous apprenons avec stupeur que le presbytère de l'ancienne abbaye de Lonlay en plein coeur du haut bocage normand du Domfrontais ne pourra être restauré qu'avec le concours financier d'un fonds de l'Arabie Saoudite!

Résultat de recherche d'images pour

http://www.ouest-france.fr/normandie/lonlay-labbaye-61700/la-commune-de-lonlay-labbaye-obtient-50-000eu-darabie-saoudite-4365154

Une initiative qui a fait bondir Chantal Jourdan, conseillère municipale à Champsecret car la position de Nathalie Goulet, la sénatrice de l'Orne pourtant en pointe sur l'alerte à donner quant à la diffusion d'un certain soft power salafiste n'est, hélas, pas claire...

http://www.ouest-france.fr/normandie/lonlay-labbaye-61700/fonds-saoudiens-la-reaction-de-chantal-jourdan-4424986

Le cynisme de boutiquiers des dirigeants politiques de notre belle et vertueuse république à l'égard de l'Arabie Saoudite fait réagir les lecteurs normands (source: Le Publicateur Libre, août 2016):

IMG_3200


 Commentaire de Florestan:

Le pragmatisme normand quelque peu roublard du maire de Lonlay nous emmène dans de dangereux parages...  Le maire de Lonlay a, semble-t-il, oublié ce vieux proverbe normand: "quand on dîne avec le diable, le manche de la cuiller n'est jamais assez long!". Et on se souviendra qu'en 1938 certains ont cru qu'on pouvait dîner avec le diable... On a vu le résultat.

Le but d'un soft power étranger est d'obtenir la servitude volontaire de ceux et celles qui en sont la cible.

 S'il s'agissait de restaurer un bel élément du patrimoine religieux normand l'appel au fond souverain norvégien eut été plus cohérent puisque Saint Olaf avait été baptisé il y a mille ans dans le cathédrale de Rouen... En outre, les Norvégiens savent s'y prendre avec les prétentions du soft power saoudien puisqu'ils font la même chose qu'eux au point de refuser le financement d'une mosquée à Oslo par un fonds saoudien puisque les Saoudiens avaient refusé le financement d'une église à Ryad par un fonds norvégien...