La Normandie est la terre bénie du cheval: c'est bien de le dire et c'est toujours mieux d'agir pour qu'il en soit réellement ainsi. Depuis le succès des Jeux Equestres Mondiaux en 2014, la Normandie institutionnelle du cheval se mobilise et se renforce avec la nécessité de reprendre les haras nationaux prestigieux du Pin (Orne) et de Saint Lô (Manche) ou d'organiser la décentralisation  de la filière équine de l'école nationale vétérinaire de Maisons Alfort vers la clinique normande du cheval située tout près de Dozulé, aux portes du Pays d'Auge.

La Normandie du cheval galope donc plus que jamais du côté des hippodromes, des carrières des loisirs équestres ou des sports professionnels. Les chevaux et leurs cavaliers sont donc de grands professionnels qui contribuent fortement à l'image et à l'économie régionale.

Mais qu'en est-il après? Lorsque les vieux chevaux doivent prendre une retraite bien méritée dans une belle pâture? Et lorsque cette belle pâture est menacée par un projet d'aménagement?

C'est la situation dans laquelle se trouve le "Happy Horse Day" à savoir cette maison de retraite unique en son genre qui accueille les vieux chevaux qui peuvent y mourir paisiblement en brottant la meilleure herbe qui soit... celle du Pays de Bray normand. Mais...


 

http://france3-regions.francetvinfo.fr/haute-normandie/seine-maritime/pays-de-bray/pays-de-bray-un-appel-la-solidarite-pour-sauver-les-chevaux-de-happy-horse-day-1077685.html

Pays de Bray : un appel à la solidarité pour sauver les chevaux de Happy Horse Day

En 10 ans et avec l'aide de bénévoles et de généreux donateurs, Mélanie et Bruno Doublel sont parvenus à sauver 150 chevaux de la boucherie. Un engagement qui pourrait toutefois s'achever dans 6 mois. Une déviation devrait passer sur leur pâture à Ferrières en Bray.

  • DM
  • Publié le 04 septembre 2016 à 07:54
VIDEO : le reportage de Véronique Arnould, Bruno Belamri et Carole Lebret avec les interviews de : 
  • Aaron, 13 ans
  • Mélanie Doublel, créatrice de l'association Happy Horse Day 
  • Bruno Doublel, association Happy Horse Day 
Les chevaux de Happy Horse Day bientôt sans pâture

En plus de leur travail, de leurs enfants, Mélanie et Bruno Doublel accueillent et soignent des chevaux handicapés ou abandonnés, sans compter les heures. Une activité qu'ils exercent totalement bénévolement avec l'aide d'autres amoureux des chevaux. 
150 chevaux ont été accueillis sur la pâture de 6 hectares dont ils disposent. Pourtant, d'ici quelques mois, une nouvelle route sera construite à cet endroit, les obligeant à partir et trouver un autre terrain pour continuer leur mission. 

Si vous souhaitez aider l'association Happy Horse Day : 

06 28 64 60 77 ou 06 52 41 74 47 ou sur le site de l'association en cliquant ici.