A l'occasion du 950ème anniversaire de la bataille d'Hastings, évenement majeur de notre histoire normande qui est raconté par la célébrissime "Telle du Conquest" ou "Tapisserie du Bayeux", un colloque scientifique international va se tenir du 22 au 25 septembre 2016 à Bayeux sur le thème des origines de ce chef-d'oeuvre extraordinaire de l'art du Moyen-âge normand et européen.

On ne pourra que saluer cette initiative non sans s'interroger néanmoins qu'un tel colloque sur ce sujet, à savoir la connaissance intime et concrète d'un monument historique mondial peut-être victime de sa notoriété, n'ait pas eu lieu bien plus tôt...

Et il faut avoir l'honnêteté de rappeler ici, sans vouloir blâmer qui que ce soit en particulier, que la communauté scientifique mondiale des médiévistes, notamment les médiévistes anglais et américains, aura pu s'agacer régulièrement de l'absence de publication scientifique française sur l'archéologie matérielle de la plus célèbre broderie du Monde. Et certains professeurs anglais d'en profiter pour réclamer le "rapatriement" du chef-d'oeuvre en Angleterre sous prétexte qu'elle y fut probalement brodée dans un monastère de moniales à la demande de l'évêque normand de Bayeux...

On se souviendra, en effet, qu'une campagne de prélèvement de fibres textiles avait eu lieu entre le 2 novembre 1982 et le 31 janvier 1983 à la demande du Ministère de la Culture à l'occasion du déplacement du monument de textile vers son site actuel par divers laboratoires universitaires dont des laboratoires français mais que pour x raisons plus ou moins légitimes (pour ne pas dire davantage), la publication des résultats s'est faite attendre.

Et il faudra attendre 1999 pour qu'en France un grand colloque scientifique soit organisé sur l'histoire de la tapisserie de Bayeux au château de Cerisy la Salle par l'université de Caen (MM Bouet et Neveux), la conservation régionale de l'Inventaire (M. Pelvillain) et par Melle Sylvette Lemagnen, la conservatrice, à l'époque, du précieux chef-d'oeuvre et qui reste, à ce jour, la personne qui en connait le mieux l'intimité sinon les secrets.

16-09-2016 21;28;07

Couverture du bulletin de la Société des Antiquaires de Normandie (Tome LXVII) année 2008 qui montre l'envers de la scène de la réception d'Harold Godwinson par Edouard Le Confesseur (scène 25): en haut à gauche, on découvre un décor de croix (un calvaire) tissé dans la trame avec un fil de lin bleu qui indique l'origine liturgique de la toile qui a été brodée.

Le 7 juin 2008, à l'occasion d'une mémorable communication devant la vénérable Société des Antiquaires de Normandie, à laquelle nous avions eu la chance d'assister, Melle Sylvette Lemagnen nous avait révélé les prises de vue photographiques inédites de l'envers... du décor qui révèlent l'histoire mouvementée de cette extraordinaire bande de tissu historique qui pose des questions aussi passionnantes que le tissu du Saint Suaire de Turin.

A l'instar de son énigmatique et prestigieux équivalent savoyard et italien, le linge normand a donc peut-être été victime de l'immense enjeu qu'il représente en matière de protocole de recherche quand la passion pour des objets aussi extraordinaires enflamme les esprits scientifiques les plus froids!


 http://www.ouest-france.fr/normandie/bayeux-14400/un-colloque-pour-comprendre-les-origines-de-la-tapisserie-de-bayeux-4493125

Un colloque pour comprendre les origines de la Tapisserie de Bayeux

  • Loïc Jamin, adjoint au maire, Fanny Garbe à la communication des musées et Sylvette Lemagnen, conservatrice de l'œuvre, organisent un colloque sur la création de la Tapisserie. Loïc Jamin, adjoint au maire, Fanny Garbe à la communication des musées et Sylvette Lemagnen, conservatrice de l'œuvre, organisent un colloque sur la création de la Tapisserie. | Ouest-France

Sur le thème « L’invention de la Tapisserie de Bayeux », un colloque international sera organisé du jeudi 22 au dimanche 25 septembre 2016. Les 23 conférenciers aborderont la conception de cette œuvre du XIe siècle.

Pour célébrer le 950e anniversaire de la Bataille d'Hastings et l’accession de Guillaume le Conquérant au trône d’Angleterre, la ville de Bayeux « se devait d’être au rendez-vous ».

Le colloque va mettre en avant la naissance de la Tapisserie et non son contexte historique. La création, la composition, les influences. " C’est un thème plus pointu. Une chercheuse anglaise, présente, est la première à avoir étudié la confection de l’envers de la Tapisserie ", souligne Sylvette Lemagnen, la conservatrice de la Tapisserie qui a travaillé pendant plus de deux ans sur ce projet.

Centre de compréhension du Moyen Âge

Ce colloque est en lien avec le projet futur de la création d’un centre de compréhension de l’Europe du Moyen Âge qui devrait être inauguré en 2023. Il consiste en la réorganisation totale du musée comme nouveau berceau de la Tapisserie.

" Nous avons besoin de ce colloque pour alimenter la matière grise pour ce projet. C’est un éclairage sur ce qui existe et ce qui pourrait être fait ", précise Loïc Jamin, maire-adjoint chargé des musées.


 

Commentaire de Florestan:

Mieux vaut tard que jamais!