La chose s'est passée à Lisieux vendredi 23 septembre 2016 et cela est restée assez confidentiel: le sujet était technique et n'a pas fait vraiment la une des quotidiens de la presse régionale normande. C'est pourtant important.

A l'occasion  de la réunion de concertation préalable pour l'élaboration du SRDEII et du SRESRI (bigre... Kézako? Schéma régional de développement économique d'innovation et d'internationalisation pour l'un et Schéma régional d'enseignement supérieur de la recherche et de l'innovation pour l'autre...), Frédéric Sanchez, président de la Métropole Rouen Normandie a fait la déclaration suivante qui nous paraît marquer un jalon important dans le processus de reconstruction d'une unité normande viable et opérationnelle.

Il est essentiel que sur les dossiers stratégiques normands, la Région et la Métropole de Rouen soient sur la même longueur d'onde. On verra en lisant le texte ci-après que Frédéric Sanchez est de bonne volonté puisqu'il fait une propostion pertinente et sensée à Hervé Morin.

Nous en aurions donc fini avec le détestable clochemerle anti-caennais et la tentation suicidaire à l'isolationnisme rouennais (qui équivaut à se noyer dans l'Axe Seine sous l'oeil goguenard grand parisien): nous l'espérons vivement car il est urgent que l'ancienne seconde ville de France joue à fond la carte normande pour devenir enfin ce qu'elle aurait déjà dû être depuis plus de quarante années: une vraie métropole régionale.

  • Lire le communiqué de presse de la Métropole Rouen Normandie, vendredi 23 septembre 2016:

Frédéric Sanchez 230916