Et pas besoin de longues démonstrations pour établir la relative inutilité de l'actuel Conseil économique social et environnemental régional (CESER), cette armée mexicaine non élue et qui est censée représenter la société civile régionale à la discrétion de Monsieur le Préfet de région (sur proposition des organisations sociales représentées comme telles dans cette assemblée: syndicats patronaux et de salariés, organisations des différentes filières de l'économie régionale, du mouvement associatif et environnemental):

Il suffit, pour s'en rendre compte, d'observer les hésitations symboliques quant aux logos officiels utilisés par cette institution qui devrait porter le projet de la société civile normande: un logo dit bien plus qu'un long discours et on en déduira, hélas, que le CESER n'a de normand que le nom puisqu'on trouvera en son sein des personnalités qui, tout en représentant une part de la société civile régionale, se refusent aux réalités spécifiquement normandes pour des raisons politiques ou idéologiques.

C'est là le double paradoxe de ce "CESER":

1) Des conseillers soi-disant représentants de la société civile régionale qui ne sont pas directement élus par elle: le "C" de CESER est bien sujet à caution... Si l'on voulait une véritable démocratie régionale!

2) Une assemblée où sont absents les représentants de tous ceux et celles qui ont la Normandie comme objet d'intérêt ou de travail spécifique: le "R" de CESER est peut-être "régional" il ne faudrait surtout pas qu'il soit "régionaliste" (Bigre! Quelle horreur...)

Avec d'autres, nous avions mis beaucoup d'espoir dans le renouvellement du rôle du CESER pour l'émergence de projets authentiquement normands ambitieux car le retour à l'unité normande dépasse de loin le cadre technique ou politicien d'une réforme territoriale imposée par l'Etat central jacobin:

La nouvelle majorité régionale politique normande issue des urnes des élections de décembre 2015 emmenée par Hervé MORIN, est aux affaires depuis huit mois maintenant avec la prise de conscience que la Normandie n'est pas un machin de plus. C'est, au contraire, la seule vraie région de France. Un vrai projet politique. Un patrimoine inestimable ayant une notoriété mondiale. C'est même servir une civilisation...

Et du côté du CESER qu'en est-il?

Eh bien on fait des réunions, on fait écrire des rapports, on se tient par la barbichette et on pense au présent et, peut-être, à l'avenir d'un territoire qui est normand mais qui pourrait être aussi sur la planète Mars puisqu'on le pense d'abord et surtout à l'aune d'arrières pensées politiciennes car, dans cette compagnie crépusculaire, quelques demi-dieux regrettant leur splendeur passée (dans le cadre d'une Normandie divisée et affaiblie), calculent en vain leur potentiel de survie.

Bref! Le CESER s'intéresse d'abord à lui-même à défaut de s'intéresser à la Normandie et tout le monde s'en fout! (enfin presque...)


 Alors voici ce petit historique des hésitations logotypiques du CESER Normandie depuis 2015: du NO LOGO au LOGO PAS RIGOLO

Nous savons tous qu'un logo signifie toujours plus que ce qu'il doit officiellement nous dire... Un exemple célèbre:

Résultat de recherche d'images pour

(Le TGV escargot...)

1° Au commencement (il n'y a pas si longtemps) étaient deux CESER:

Le CESER HN (Hache Haine?) dont le logo figurait un demi-léopard normand en train de se noyer dans la Seine  en tentant de remonter le courant vers Paris. Mission impossible avec Alain Le Vern, quinze années durant!

Afficher l'image d'origine    

Le CESER BN (comme Biscuit Nantais) dont le logo figurait un demi-drakkar voguant vers l'Ouest breton au risque du naufrage: Laurent Beauvais ayant expérimenté le talent des corsaires bretons dans le cadre du Pôle Mer Bretagne en sait quelque chose!

Résultat de recherche d'images pour

 2° Arrive la divine surprise de la réunification normande en juin 2014 voulue par le Rouennais François Hollande qui impose l'unité régionale normande à un Laurent Fabius qui n'en voulait pas, la veille de commémorer le 70ème anniversaire du débarquement de 1944. Alain Le Vern, ci-devant président demi-régional, dira: "la réunification normande, c'est le choix du passé", car ce grand féodal de la division normande ne pouvait que refuser de voir un réel qui advient. Du côté des CESER où l'on trouve aussi des grands féodaux, la réunification normande aura du mal à passer: on attend d'ailleurs toujours la nuit du 4 août du CESER!

Alors puisqu'il faut fusionner on fusionne pour ne surtout pas faire un vrai CESER Normandie: "Il faut que tout change pour que rien ne change".

Résultat de recherche d'images pour

 3° A l'automne 2014, les deux présidents de région normands socialistes sortent enfin les cats et il y en a deux: celui du Haut et celui du Bas. Celui de Caen et celui de Rouen. Dans certains dessins de presse (dans Ouest France, bien sûr, sous la plume acérée de Chaunu) celui du Haut a plus d'appétit que celui du Bas. Dans les deux CESER normands devant préparer leur fusion, ça cause, ça glose, ça cogite, ça s'empoigne aussi... Les chefs veulent rester chefs, si possible dans la plus grosse ville de Normandie. Finalement, fin juillet 2015, grâce au choix sage du gouvernement qui décide de mettre la préfecture à Rouen et le choix sage du nouveau président de région Hervé Morin de mettre le siège principal du conseil régional à Caen (merci Alain Tourret!), les choses s'apaisent... Provisoirement.

logo_CESR

 4° Durant toute l'année 2015, sous l'autorité de Jean-Luc Léger, son nouveau président (un proche de Nicolas Mayer-Rossignol, le dernier président de région haut-normand), le nouveau CESER Normandie va arborer le logo normand aux deux léopards... provisoire. On rappelera à ceux qui l'auraient oublié que la Normandie est un provisoire qui dure depuis plus de... Onze siècles!

 

C O N S E I L  É C O N OMI Q U E , S O C I A L
E T  E N V I R O N N E M E N T A L  R É G I O N A L

 5° Finalement, en 2016, le CESER "Normandie" (avec des guillemets car il faut rester prudent) décide d'adopter enfin le nouveau logo définitif de la région Normandie: nos deux cats portés par une belle voilure marine et scandinave symbolisant ce que la Normandie n'aurait jamais dû cesser de respirer: le grand air du large!

 Mais en septembre 2016, après avoir traversé tout l'été dans un esnèque normand, certains au CESER ont le mal de mer. Alors on demande à un "cabinet" de changer de... logo:

no logo ceser

On vous jure que ce n'est pas notre imprimante personnelle qui fait preuve d'une certaine radinerie colorée: certains, au CESER "Normandie" ont décidé de porter le deuil... de la ci-devant Haute Normandie?

Bien entendu, ce cabinet n'a pas travaillé pour rien pour pondre ce logo de...cabinet qui fera penser à un autre:

celui du CESER francilien... épilé sur un ticket de métro! 

Résultat de recherche d'images pour

Bref! Vous l'avez compris, le nouveau logo du CESER "Normandie" n'est pas rigolo et cela mérite quelques explications:

no logo ceser expliqué pour les nuls

Ce logo endeuillé habille désormais la paperasse officielle d'un CESER "Normandie" qui va se réunir prochainement en séance plénière à l'université de Caen, le 29 septembre 2016, le jour de la Saint Michel, fête des Normands qui a été choisi par la... Région Normandie pour lancer sa "mission attractivité et identité"... à Rouen au Théâtre des Arts à partir de 18h30. Pour une fois, on aura de l'enthousiasme normand à Rouen et une veillée funèbre normande à Caen, le même jour!

Cherchez l'erreur!

Ceser convocation inutile 1

ceser convocation inutile 2