La France s'enfonce dans une grave crise de dépression collective: il paraît que nous serions plus pessimistes sur notre avenir commun que les... Afghans qui en sont à plus plus de trente années de guerre civile! Alors que triomphe le confort moral et intellectuel du défaitisme, de la haine de soi, du nihilisme à tous les étages ou du cynisme sans lendemain. Alors qu'on ne cesse de dénigrer la moindre initiative publique et que l'on prend un plaisir malsain à flinguer ceux et celles qui continuent d'agir en croyant dans ce qu'ils font, l'Etoile de Normandie voudrait, après plus de onze d'existence, vous expliquer pourquoi elle s'appelle ainsi:

Nous croyons avec l'optimisme et la détermination indispensables que la Normandie est notre étoile: l'occasion véritable, concrète, pratique d'une identité heureuse (comme dirait Alain Juppé) parce qu'il est possible grâce au bien public normand d'avoir, à nouveau, prise sur un réel qui nous échappe ou qui s'impose à nous avec rudesse.

Nous sommes ici habitués à faire passer la caravane normande et à entendre toute sorte de clébards insatisfaits aboyer à son passage.

Et l'aboiement qu'on entend le plus souvent, outre celui de dire que la Normandie n'existe pas ou n'existe plus en terme d'identité régionale, c'est celui qui nous assène que la Normandie ne servirait finalement à rien... (on est bien là dans le nihilisme qui critique et qui ne propose aucune alternative).

Et bien disons-le clairement la vérité:

Depuis que l'unité normande existe (depuis janvier 2016) soit huit  mois, la nouvelle collectivité territoriale régionale de Normandie, par son action adaptée a pu sauver... 1000 EMPLOIS NORMANDS.

Grâce à la mise en place de nouveaux outils et dispositifs dotés des moyens nécessaires que la division normande en deux régions affaiblies et inutilement antagonistes nous interdisait de mettre en oeuvre.

Plusieurs exemples à découvrir avec les communiqués diffusés récemment par la Région Normandie:


 Communiqué de presse

Une stratégie pour une économie normande conquérante :

Restitution des travaux de la concertation

SRDEII–SRESRI : Vendredi 23 septembre au parc des expositions de Lisieux 270 acteurs du territoire ont assisté à la restitution des 101 contributions des acteurs économiques normands. Il s’agissait de poser les grands axes de la version 0 du futur document  cadre.

En présence de :

Sophie GAUGAIN, 1re Vice-présidente en charge du Développement économique – Région Normandie
Françoise GUÉGOT, Vice-présidente en charge de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de l’Innovation, du Développement numérique et de l’Axe Seine – Région Normandie

UNE STRATEGIE POUR UNE NORMANDIE « PRO BUSINESS », ATTRACTIVE ET INNOVANTE

Un objectif clair et affiché : développer la compétitivité des entreprises et du territoire ainsi que l’attractivité régionale

8 grands axes stratégiques servent de socle à l’élaboration de ce grand schéma régional

  •  La simplification 
  •  L’équité territoriale
  •  L’expérimentation
  • Le travail en réseau
  • L’excellence
  • La digitalisation
  • Une Normandie connectée
  • Une Normandie internationale

Emergence d’une vision régionale de l’économie, de l’enseignement supérieur et de la recherche

Dans un contexte de réunification normande, l’obligation posée par la loi NOTRE* est une chance de mettre autour de la table l’ensemble les acteurs majeurs de toute la région normande pour faire émerger une vision régionale de l’économie, de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Cette matinée du 23 septembre était l’occasion d’exposer la synthèse des tous ces échanges riches en idées et de proposer un plan d’actions en accord avec une vision commune à tous les acteurs de la région Normandie.

DEUX MODES  DE CONCERTATION : ATELIERS THEMATIQUES ET CONTRIBUTIONS EN LIGNE

Entre juin et Juillet, 6 ateliers thématiques ont encouragé les échanges entre 360 acteurs majeurs issus d’horizons différents et ont fait naitre des idées nouvelles autour de 7 grands enjeux

L’Atelier « Attractivité de la Normandie » s’est déroulé au Havre à l’ISEL le 15 juin et  a accueilli 66 personnes. Les objectifs de cet atelier  étaient de créer une image économique de la Normandie,  de promouvoir une région créative et dynamique pour retenir étudiants et chercheurs, de promouvoir les pôles d’excellence afin d’attirer les entreprises  et enfin de dynamiser l’ouverture internationale et interrégionale de la Région.

L’Atelier « Mutation durable de l’entreprise et de la croissance »  a pris place à la CCI de Flers le 17 juin et a réuni 42 personnes pour échanger sur les transitions numérique, énergétique et démographique.

L’Atelier « Visibilité de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation autour des campus thématiques » s’est déroulé le 27 juin à l’INSA de Rouen et a réuni 160 personnes. Les discussions ont porté sur une démarche de valorisation des filières d’excellence par un travail conjoint en les 27 établissements d’enseignement supérieur et les laboratoires présents sur le territoire normand.

L’atelier « Dynamique entrepreneuriale » s’est déroulé à la CCI Porte de Normandie le 30 juin et a réuni 80 personnes autour des objectifs : accroitre la culture entrepreneuriale, enrichir et simplifier le soutien à la création/transmission d’entreprises, développer et coordonner les partenariats public/privé « public entrepreneurship », accompagner le développement des entreprises et faciliter leur changement de seuil, mettre en place un parcours immobilier de l’entrepreneuriat.

L’atelier « Transfert de technologie et valorisation » s’est déroulé le lundi 4 juillet à l’ESITC de Caen et a réuni près de 140 personnes. Les réflexions ont porté sur le renforcement des liens laboratoires/entreprises, le renforcement de la structuration et l’efficacité du système de valorisation, la transdisciplinarité de la recherche pour stimuler l’innovation, l’innovation élargie, la montée en compétence des ressources humaines en entreprises et en structures d’accompagnement.

L’atelier « Adéquation des territoires, des entreprises et de données » a pris place à la CCI de Saint Lô de 7 juillet et a rassemblé 62 participants. Cet atelier avait pour objet de répondre aux enjeux de l’adéquation des territoires et du réseau de transports, l’adéquation du marché de l’emploi (apprentissage) et la transversalité mises en cohérence entre ces différents enjeux.

Une centaine de contributions écrites ont été recensées via le mode de consultation en ligne qui  était mis  à disposition  (jusqu’au 31 juillet) pour permettre à chacun de présenter dans le détail ses propositions et bâtir la Normandie de demain.

Elément de contexte :

Définir les grandes orientations pour le développement économique de la Normandie

La loi NOTRE (Nouvelle organisation territoriale de la République) de 2015 portant nouvelle organisation de la République, a renforcé le rôle de la Région en lui confiant la coordination de toutes les actions en faveur de l’économie. A ce titre, la Région définit les grandes orientations nécessaires au développement économique de son territoire, orientations matérialisées dans un schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation (SRDEII).

Aides aux entreprises, soutien à l’internationalisation, aides à l’investissement, aides à l’innovation, attractivité du territoire, développement de l’économie sociale et solidaire, égalité professionnelle entre les femmes et les hommes sont autant de sujets clés sur lesquels le schéma  doit arrêter des objectifs stratégiques et des actions pour les 5 prochaines années.

Dans le même esprit, la loi NOTRE dispose que la Région élabore un schéma régional de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation (SRESRI) qui fixera les orientations et les priorités d’intervention dans les matières afférentes.

Contact presse :
Dominique BOURDET : 06 71 51 66 91 et  Ericka NORGREN : 06 02 00 98 93

Ericka NORGREN
Responsable Communication digitale
Tél. : 02.31.15.25.67
AD Normandie – 50, rue Ettore BUGATTI, Saint Etienne du Rouvray
Site internet : www.adnormandie.fr  / Twitter : @ADNormandie


 Communiqué de presse

Le 27 septembre 2016

Des entreprises normandes au cœur du nouveau dispositif A.R.M.E

sominex_presse (3)

Neuf entreprises normandes ont déjà bénéficié de l’organisation régionale A.R.M.E, dont la société SOMINEX, située à Bayeux (14).

Afin d’anticiper de manière concrète les mutations économiques de la Normandie et d’accompagner les entreprises et territoires en situation de fragilité, l’exécutif régional a mis en place une organisation régionale opérationnelle de 5 personnes. Sa structure est similaire dans son fonctionnement au Comité Interministériel de Restructuration Industrielle (CIRI).

Ce dispositif vient compléter l’action de l’Agence pour le Développement de la Normandie sur des phases spécifiques du cycle de l’entreprise. Il propose une réponse adaptée à la stratégie de redynamisation des territoires impactés par des difficultés économiques.

« Ce nouveau dispositif A.R.M.E s’inscrit en cohérence avec la politique de la Région Normandie en faveur du développement économique du territoire et de son aménagement. Il faut impérativement sauvegarder nos entreprises régionales et leurs emplois. » a déclaré Hervé Morin.

A travers la mission A.R.M.E, la Région s’engage à :

- aider les entreprises confrontées à des difficultés économiques pouvant mettre en jeu leur survie et les emplois, afin de rétablir leur situation
- contribuer à sauvegarder les activités et l’essentiel de l’emploi, notamment dans les territoires en mutations économiques et engagés dans une stratégie de redéploiement

- encourager la reprise d’entreprises en difficulté et le maintien de l’emploi et des compétences en région
- contribuer au maintien des activités stratégiques, patrimoniales et industrielles en Normandie.

Les outils mobilisés par A.R.M.E peuvent relever du conseil ou du financement. Un audit stratégique est actionné systématiquement avant tout financement. Après une analyse objective de la situation, les difficultés structurelles ou conjoncturelles sont relevées, en vue d’émettre une feuille de route pour un plan d’actions de redressement.

Neuf entreprises normandes ont déjà bénéficié du dispositif A.R.M.E, dont la société SOMINEX, située à Bayeux (14). Cette entreprise emploie 40 personnes. Elle est spécialisée dans la conception, la fabrication, l’installation et la maintenance de produits mécaniques et électroniques à haute valeur ajoutée destinés aux secteurs de l’énergie, des sciences et de la recherche, de l’industrie de défense. L’entreprise réalise près de 40 % de son chiffre d’affaires à l’export. Elle est considérée comme une « entreprise pépite » du territoire impliquée dans des projets importants en hadronthérapie (projet Archade) et en lien avec le GANIL.

SOMINEX a bénéficié d’aides de la Région au titre d’A.R.M.E : un prêt à taux nul sur 5 ans, et une subvention s’élevant à 25 % de l’investissement global.

Pour le premier semestre 2016, 200 entreprises ont demandé l’appui d’A.R.M.E.

Après examen, elles ont fait l’objet soit d’un accompagnement direct par l’équipe A.R.M.E sur de l’ingénierie de projet et de financement, soit d’une mise à disposition d’un cabinet spécialisé. L’intervention est ensuite complétée si nécessaire d’un financement de la Région (en trésorerie et ou investissement).

On dénombre depuis début 2016 :

-  20 appuis en ingénierie de conseil en cours pour un montant de 85 000 €
-  230 000 € de subventions, 1 252 000 € de prêts à taux nul, 344 000 € en garantie pour des effectifs maintenus d’un peu plus de 600 salariés.

Contacts presse :

-       Emmanuelle Tirilly – tel : 02 31 06 98 85 - emmanuelle.tirilly@normandie.fr
-       Charlotte Chanteloup – tel : 02 31 06 98 96 - charlotte.chanteloup@normandie.fr
-       Laure Wattinne - 02 31 06 78 96 – laure.wattinne@normandie.fr