L'Orne que d'aucuns ont qualifié de "trou du cul du monde" parce qu'il pourait en être ainsi du Pays d'Ouche qui est un pays historiquement bas-normand et qui correspond à l'actuelle partie occidentale du département de l'Eure, ne peut  rester ignorée du reste de la Normandie.

Car ceux qui ignorent l'arrière-pays rural de la Normandie au profit de sa façade maritime et de son axe séquanien métropolisé et branché sur la région parisienne sont aussi les premiers à mépriser l'unité normande.

Ainsi, le périmètre du schéma d'aménagement et de développement de la Vallée de la Seine ignore le département de l'Orne.

Afficher l'image d'origine

 

http://normandie.canalblog.com/archives/2016/01/18/33228180.html

Le mépris pour la Normandie rurale quelle soit de l'Orne ou de l'Eure d'ailleurs fut la conséquence d'une division normande privilégiant une Normandie utile, urbaine, maritime et séquanienne, utile surtout à la région parisienne.

Et ceux qui seraient tentés par un isolationnisme rural dans l'Orne ou ailleurs sont les meilleurs idiots utiles de ce pouvoir tentaculaire mégalopolitain parisien dont ils craignent par dessus tout l'expansion et la domination:

C'est au coeur de la ruralité ornaise ou euroise que la solidarité de l'unité normande est la plus urgente! Dommage que certains élus de l'Orne peinent à le comprendre...

Faudrait-il donc faire comme Tocqueville dans sa circonscription de la Manche? S'adresser à la partie "ruminante" de l'électorat? Si les vaches et les chevaux qui paissent dans la sérénité des pâtures ornaises avaient le droit de vote, il est probable, pour ne pas dire certain, que la belle idée d'unité normande serait mieux défendue!

Résultat de recherche d'images pour

Pour qui galope-t-il? Où va-t-il?


 

Normandie: l'Orne fait-elle cavalier seul?

http://www.tendanceouest.com/actualite-195921-normandieorne-fait-elle-cavalier-seul.html

Normandie: l'Orne fait-elle cavalier seul?

19h03 - 06 octobre 2016 - par E.M

Le président de région Normandie Hervé Morin a tapé du poing sur la table, ce mercredi 5 octobre 2016 lors de sa venue à L'Aigle (Orne). Alors que la région veut contractualiser sur de l'investissement avec les intercommunalités, quatre départements sur les cinq qui composent la région ont donné leur accord. Sauf l'Orne.

En visite à L'Aigle (Orne) ce mercredi 5 octobre 2016, le président centriste du Conseil régional de Normandie Hervé Morin a expliqué qu'à partir du premier janvier prochain, la région contractualisera directement avec les intercommunalités qui désormais ont une taille significative.

Le G6 normand est-il en train de se fracturer?

Quatre des cinq départements normands (qui forment le G6 avec la région) ont déjà contractualisé en ce sens, " sauf l'Orne ", souligne-t-il, avant d'ajouter: c'est la même chose pour les transports scolaires dont la compétence est transférée à la région; ça n'est pas moi qui aie fait cette loi, mais je dois l'appliquer; et avec l'Orne, pour discuter, c'est la politique de la chaise vide ". Un ultimatum va devoir être imposé par la région, au département de l'Orne.

Primaire de la droite et du centre

Hervé Morin est aussi revenu sur son soutien à Bruno Le Maire, pour la primaire à droite, expliquant " privilégier un candidat qui veut un renouveau en politique ".

Quand on lui rappelle qu'il a été Ministre de Nicolas Sarkozy, Hervé Morin d'argumenter: ça n'est pas contre Nicolas Sarkozy, c'est pour un renouveau des têtes dans le monde politique".

La Région Normandie cofinancera le projet de la Maison des services au public de L'Aigle

Après s'être rendu à la Gare de L'Aigle, Hervé Morin a visité la friche industrielle sur l'ancien site de l'entreprise IMV, dans le cadre d'un projet construction de Maison des services au public, qui hébergera sur 1515m² :le Trésor Public, la CPAM, la Carsat, la Caf, la Mission Locale, et d'autres structures.

La journée aiglonne du président de région s'est poursuivie par l'inauguration de la première borne de recharge pour véhicules électriques et hybrides du Syndicat d'Électrification de l'Orne, à L'Aigle. 836 bornes seront installées d'ici 2017 sur les pôles urbains et les zones rurales normandes, pour un investissement total de près de dix millions d'euros.