L'université populaire de Caen créée à l'initiative du philosophe normand et ornais Michel Onfray existe depuis 2002: elle se propose depuis quinze ans maintenant de diffuser le savoir et une expertise aux citoyens qui le souhaitent dans le cadre de séminaires, conférences, cours mais aussi concerts, spectacles, expositions d'art et repas gastronomiques qui demeurent gratuits et en accès libre à tous et pour tous selon les disponibilités des lieux. Cette générosité, cet accès offert à toutes et tous font le rayonnement et l'attractivité d'une aventure collective qui fut pensée au départ comme une réponse à la présence de Jean-Marie Le Pen au second tour des élections présidentielles de 2002.

En 2017 où il sera probable d'avoir la fille de son père au second tour des élections présidentielles, cette aventure intellectuelle caennaise et normande a plus que jamais son sens: celui de diffuser, de partager une offre culturelle, des moments d'intelligence individuelle et collective, gratuitement à l'heure du triomphe du marketing, du ciblage, du profilage des individus consommateurs par des algorythmes où triomphe un empire médiocre de la demande, demande payante qui plus est, payée par des esclaves qui veulent l'être.

L'université populaire de Caen c'est précisément tout le contraire: c'est un volontarisme collectif qui se maintient depuis 15 ans et cela s'inscrit bien dans un certain tempérament normand si ce n'est des valeurs politiques normandes fondées sur la liberté individuelle, la lucidité et le refus de l'arbitraire.

Pour notre part, nous participons à l'université populaire depuis 2008 en proposant un séminaire de réflexion sur la question normande.

Avec le retour à l'unité normande et la naissance d'une nouvelle collectivité territoriale régionale, l'université populaire de Caen qui contribue au rayonnement national et international de "l'Athènes normande", va donc pouvoir aborder une nouvelle étape de son développement: elle est décisive car il s'agit d'installer l'université populaire de Caen dans ses murs définitifs pour qu'elle soit une véritable maison où l'on puisse venir et accueillir.

Le président de région Hervé Morin et le philosophe Michel Onfray se sont rencontrés cet été et ils se sont mis d'accord pour faire quelque chose au XXIe siècle de la noble matière normande qui est celle d'une civilisation: la pérénisation de l'université populaire de Caen et son développement international font partie des projets.

Le 17 octobre 2016, le programme de l'édition 2016/2017 de l'université populaire de Caen sera dévoilé au public normand au Zénith de Caen à partir de 18h00.

  • Lire l'article suivant paru dans l'hebdomadaire Tendance Ouest (édition caennaise):

up caen