La valorisation esthétique du Val de Seine pour y développer des services supérieurs au bord de l'eau, l'innovation, le tourisme, la culture, la création... c'est bien. Mais ce n'est pas une armée de bobos entichés des dernières modes de Paris qui vont mettre en oeuvre la logistique concrète nécessaire au transport des marchandises dépotées d'un conteneur débarqué d'un navire au Havre jusqu'à la présentation des marchandises dans les rayonnages d'une boutique du Marais.

Pendant que l'on fait du cosmétique ici, ailleurs on se prépare activement à être ce que nos ports normands sont encore: la porte maritime de Paris et de la France.


 

http://www.normandiexxl.com/article.php?id=1751

174 candidats se sont fait connaître pour « Réinventer la Seine »

Dernière mise à jour 20/10/2016 Dates clés de l’aménagement de l’Axe Seine. Sur ce schéma extrait du site « Réinventer la Seine » la Seine coule d’Ouest en Est

Collectivités. Le14 mars 2016, au Hangar 106 à Rouen, une grande réunion a rassemblé tous les hérauts  concernés par l’Axe Seine : Anne Hidalgo, Maire de Paris, Frédéric Sanchez, Président de la Métropole Rouen Normandie, Edouard Philippe, Maire du Havre et Président de la Communauté de l’Agglomération Havraise, et François Philizot, Préfet Délégué interministériel au développement de la Vallée de la Seine, pour le lancement d’un appel à projets nommé « Réinventer la Seine ». Une approche qui pour normandiexxl ne constituait pas une véritable politique pour un Axe Seine et visait surtout à réhabiliter des sites en perdition… Une démarche pas totalement satisfaisante mais néanmoins pas inutile dans la mesure où elle supprimera des gâchis esthétiques ou économiques.cf. article

Une première étape est franchie

L’appel à projet a engrangé 174 candidatures. Elles seront analysées en novembre-décembre par des jurys composés d'élus représentant les collectivités propriétaires, des représentants des partenaires de l'appel à projets et d'experts associés. Ces jurys retiendront, pour chacun des sites, 3 à 4 candidats maximum qui seront autorisés à poursuivre la compétition et formuler une offre définitive. L'annonce des candidats retenus sera faite avant Noël.

Des équipes du monde entier se sont positionnées sur les 35 sites proposés tout le long de l'Axe Seine : architectes, startups, exploitants, associations, artistes. Les propositions consistent à occuper, animer, louer ou acheter un des sites proposés pour y développer un projet innovant.

Succès pour l’hébergement sur l’eau et le Chai à vin

Certains sites ont particulièrement inspiré les candidats : le site dit « Gros Caillou » à Paris, l'hébergement sur l'eau au Havre ou encore le Chai à vin à Rouen ont suscité l'engouement des candidats. 28 dossiers au total ont été déposés pour les sites du territoire havrais, 20 dossiers pour les sites rouennais, 126 dossiers pour les sites du Grand Paris faisant ainsi la preuve que tout l'Axe Seine attire et stimule les professionnels et investisseurs.

Les 174 propositions couvrent tous les champs d'activités et tous les usages en lien avec l'eau. Loisirs, culture, logistique, industrie, environnement : tous les domaines sont explorés. Sur l'eau ou sur les berges, éphémères ou permanents, des modes d'occupation variés sont également proposés en favorisant l'accessibilité des publics et la mise en valeur de la Seine et des Canaux.