Il serait plutôt pertinent qu'en Normandie le ciel nous chie que de l'eau sur nos têtes et pas toutes ces saloperies polluantes en suspension dans l'atmosphère qui provoquent le fameux changement climatique: eh bien justement, au pot d'échappement d'un véhicule roulant à l'hydrogène, on ne trouvera que de la... vapeur d'eau!

Résultat de recherche d'images pour

La Normandie qui est LA région française H2O ne pouvait pas ignorer l'hydrogène.

L'initiative est partie du conseil départemental de la Manche à l'époque de Jean-François Legrand qui, constatant la surcapacité en production électrique de son territoire sur-nucléarisé, s'est dit que toute cette électricité permettrait de fabriquer des quantités industrielles d'hydrogène, le carburant idéal au regard de l'effet de serre (mais qui est très explosif...)

Hydrogène à Chausey


 

http://www.ouest-france.fr/normandie/saint-lo-50000/manche-et-normandie-labellisees-par-le-ministere-de-l-environnement-4593943

Manche et Normandie labellisées par le Ministère de l'environnement

  • Valérie Nouvel, vice-présidente du conseil départemental, chargée de la transition énergétique, de l'environnement et de l'innovation, ici au sein de la station hydrogène du cosneil départemental. Valérie Nouvel, vice-présidente du conseil départemental, chargée de la transition énergétique, de l'environnement et de l'innovation, ici au sein de la station hydrogène du cosneil départemental. | David Daguier

Le Ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer a lancé en mai dernier un appel à projets pour le développement de « Territoires Hydrogène » dans le cadre des travaux sur le stockage d’énergie de la Nouvelle France Industrielle. La Région Normandie avec le Département de la Manche et un ensemble d’acteurs industriels, ont répondu à cet appel à projets et viennent de se voir labellisés.

Le 4 mai 2016, la Nouvelle France Industrielle a publié un appel à projets visant à labelliser des projets de démonstration d’envergure mettant en oeuvre le vecteur énergétique hydrogène dans des territoires. Son but est de montrer qu'un territoire, dès lors qu'il utilise une source d'hydrogène décarbonée pour satisfaire plusieurs utilisations, peut générer un développement économique rentable et écologique.

Quels projets attendus?

Les projets attendus devaient intégrer une chaîne complète de production, conditionnement, distribution et valorisation d’hydrogène dans des applications finales. Ils pouvaient servir à différents usages : électromobilité, alimentation embarquée, alimentation autonome, lissage des énergies intermittentes, secours électriques, cogénérations, injection dans le réseau de gaz, usage industriel… Différentes typologies de territoires devaient être retenues pour valider des modèles économiques et énergétiques variés : urbain, rural, zones d'activités, ports et aéroports, territoires insulaires…

La Normandie labellisée "territoire hydrogène"

Les territoires et les industriels se sont largement mobilisés pour cet appel à projets puisqu’une centaine de projets répartis sur l’ensemble du territoire national ont été déposés. Le Ministère a retenu 29 projets pour être labellisés par un comité d’évaluation regroupant des experts issus de l’ensemble des financeurs publics, tous bénéficieront d’un accompagnement de ces financeurs pour mobiliser les dispositifs de soutien permettant de concrétiser leurs projets. La candidature de la Normandie a été retenue et le territoire officiellement labellisé « Territoire hydrogène » ce jeudi 3 novembre. Ceci marque le début d’un travail à mener à l’échelle de la région Normandie.

Créer une société de projets

Les partenaires industriels et les collectivités étudient la possibilité de création d’une société de projets pour la production, le conditionnement, le transport et la distribution d’hydrogène ainsi que pour l’exploitation et la maintenance des infrastructures. Ceci afin d’initier l’économie de l’hydrogène, de stimuler les entreprises implantées localement et d’assurer des retours sur investissement aux partenaires.

Un investissement de 37 millions sur 6 ans

Cet appel à projet poursuit la dynamique précédemment impulsée par le conseil départemental de la Manche et la région Normandie. Il porte sur toute la chaîne de valeur de l’hydrogène, depuis la production d'hydrogène décarboné, soit par électrolyse soit par pyrolyse de déchets, jusqu'au recyclage des piles à combustible.

L’ensemble des projets représente un investissement sur la période 2016-2021 de 37 millions d’euros dont 22,8 millions d’investissements sur l’ensemble du territoire et la création attendue d’environ 29 emplois directs ou directement sous traités sur le territoire.