Eh voilà! Notre Thomas PESQUET normand et national est en orbite: après deux jours de vol dans la capsule Soyouz, il s'installera dans la station orbitale internationale qui doit être démantelée d'ici 2018. Officiellement, les astronautes en orbite au dessus de nos têtes vont devoir accomplir des tâches devant contribuer à la recherche scientifique. Sauf que certaines personnes très autorisées doutent de l'utilité du programme devant occuper nos trois astronautes pendant leur séjour là-haut:

La question était posée durant la matinale de France Culture ce 18 novembre 2016:

https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-des-matins/la-france-t-elle-besoin-despace

Ce jeudi 17 novembre, le spationaute français Thomas Pesquet ainsi que le cosmonaute russe Oleg Novitsky et l’astronaute américaine Peggy Whitson vont décoller du Kazakhstan en direction de l’ISS (Station spatiale internationale) à bord du lanceur Soyouz.

La super-lune vue du cosmodrome de Baïkonour, le 14 novembre 2016

La super-lune vue du cosmodrome de Baïkonour, le 14 novembre 2016 Crédits : AFP

L’astronaute y mènera des expériences pour le compte de l’Agence spatiale européenne : si le lancement est réussi, il deviendra le dixième Français à s’envoler vers l’espace. La mission, baptisée Proxima, doit durer six mois. Mais au-delà des enthousiasmes que suscite l’exploration spatiale, celle-ci soulève de nombreux enjeux, scientifiques mais aussi géopolitiques et financiers. Parce que les Etats investissent beaucoup moins qu’il y a trente ans dans la recherche spatiale, mais aussi à cause de la difficulté qu’ont les dirigeants à penser des politiques à long terme. Enfin, que penser de l’essor potentiel d’un tourisme spatial financé par des entrepreneurs privés ?

Voir aussi cet article du Bonhomme Liberté (Caen):

19-11-2016 15;27;38


 En effet, on peut se poser la question de la pertinence scientifique de faire goûter un célèbre pâté breton à un astronaute normand à qui notre président de région a demandé qu'il pavoise de là -haut  avec nos cats préférés.

Tout cela est bien sympathique mais cela nous éloigne quelque peu des réalités scientifiques les plus élémentaires...

Aussi nous sommes nous amusé à résumer la situation avec le dessin humoristique ci-dessous:

cochons dans l'espace