La Normandie qui renaît pour se donner à nouveau un futur doit réussir un exploit: conduire les débats publics les plus irréprochables possibles bien en amont de tous les grands projets nécessaires à l'aménagement de son territoire en déshérence, pour éviter un Notre Dame des Landes normand qui serait désastreux.

Afficher l'image d'origine

Pour l'indispensable désenclavement du port du Havre pour le fret ferroviaire vers l'Est et la région parisienne, afin d'éviter les tunnels et les gares de l'agglomération rouennaise, la déclaration d'utilité publique vient d'être accordée par le Gouvernement, signe que le débat public aussi intense et rude qu'il put être fut de bonne qualité en apportant des réponses aux riverains qui n'avaient que trop tardé sur la question des nuisances sonores nocturnes générés par les trains de marchandises et par la question sensible d'éviter les coupures sur le territoire (notamment dans le Pays de Bray) en raison de la suppression de nombreux passages à niveau pour des questions évidentes de sécurité: dans la plupart des cas, les PN supprimés devraient être remplacés par des ponts ou des tunnels et les déviations de contournement de la voie ferrée devraient être moins longues ou moins nombreuses.

La question essentielle de l'acceptabilité du projet par les riverains avait été, comme d'habitude, méprisée par la maîtrise d'ouvrage du projet mais aussi par l'ancienne majorité régionale de la ci-devant région de Haute-Normandie.

http://normandie.canalblog.com/archives/2016/05/20/33844613.html

En mai 2016, le dossier avait été repris en main par la nouvelle majorité régionale normande, notamment à la destination toute particulière des élus brayons qui étaient très inquiets, à juste titre, de l'impact de la future ligne de fret sur la vie quotidienne de leurs administrés.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/haute-normandie/eure/gisors/liaison-ferree-serqueux-gisors-declaration-utilite-publique-dup-est-signee-1134635.html

Liaison ferrée Serqueux-Gisors : la Déclaration d'Utilité Publique (DUP) est signée

La préfète de Seine-Maritime Nicole Klein ainsi que ses homologues de l’Eure, de l’Oise, du Val-d’Oise et des Yvelines ont signé ce vendredi la DUP de la modernisation de la liaison ferroviaire Serqueux-Gisors.

Enjeu majeur pour Le Havre

Ce projet doit permettre de créer entre Le Havre et Paris un axe fret alternatif à l’axe historique Paris-Rouen-Le Havre, aujourd’hui saturé. Il vise à favoriser les échanges de marchandises entre l’Ile de France et le port du Havre et s’inscrit dans le cadre du développement de l’Axe Seine. 
Porté par SNCF Réseaux, le projet concerne 50 km de voies pour un coût estimé à 295 M€ financés pour une part par l’Europe. La mise en service de l’ensemble de cet itinéraire à deux voies est prévue pour la mi-2020.

Un projet contesté par les riverains

Plébiscité par les milieux économiques et la grande majorité des élus, ce projet est fortement contesté par des riverains et leurs représentants qui se sont largement exprimés lors de l’enquête publique qui s’est déroulée du 8 mars au 28 avril. Ceux-ci craignent les nuisances d’un trafic qui pourrait monter à 25 circulations par jour et qui coupera des territoires en deux avec la suppression de certains passages à niveau.


 

  • Lire aussi cet article de Paris-Normandie:

http://www.paris-normandie.fr/region/le-projet-de-modernisation-de-la-ligne-sncf-serqueux-gisors-a-ete-declare-d-utilite-publique-DY7463432?utm_source=Utilisateurs+du+site+LA+NEWS&utm_campaign=5a314cb359-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_233027d23b-5a314cb359-137315997#.WDQRPX0neM8