On nous a signalé cet article paru récemment dans Paris Normandie (édition du 22/11/16) qui nous donnera des nouvelles récentes du CESER de Normandie présidé par par Jean-Luc Léger:

On pourra lire dans cet article que le "nouveau Ceser" se mobilise pour servir les intérêts des grands ports maritimes normands de l'Axe Seine tant en faisant la promotion de la future ligne de fret ferroviaire "Serqueux-Gisors" dans le Vexin francilien (au profit du GPM du Havre) qu'en relançant la vieille question de l'autoroute du blé Rouen-Orléans avec des contacts avec la région Centre Val de Loire.

Tout cela c'est bien mais il faudrait plus de cohérence, cohérence qui ne pourrait être donnée que par la saisine du président de région Hervé Morin lui-même sur la question de défendre et valoriser (dans une logique d'intelligence territoriale) la Seine maritime normande face à la région parisienne et au lobby nordiste du Canal Seine Nord où sévissent les "céréales killers" du GPM de Dunkerque...

Il faudrait, par exemple, cesser de recevoir à Rouen des propagandistes du lobby nordiste qui vendent déjà la corde avec laquelle les professionnels du port de Rouen pourront demain se pendre. Comme il faudrait cesser de mettre des bâtons dans les roues du développement portuaire du GPM du Havre (question du franchissement ferroviaire sous-fluvial en aval de Rouen) pour assurer le complet désenclavement ferroviaire de ce dernier tant vers la région parisienne (Serqueux-Gisors) que par le Sud (axe "Plantagenêt" via Mézidon-Canon- Alençon- Tours-Bordeaux) ou l'Est (via Tergnier et Metz), toutes choses qui n'ont rien à voir avec un quelconque corridor "Amsterdam / Marseille".

En 2013, le Ceser de Haute-Normandie avait proposé un rapport complet sur le potentiel et les problèmes des grands ports normands de l'Axe Seine: il faudrait réactualiser cette matière et en faire la matière première à toutes nos urgences normandes!

Coucou c'est le CESER