Evénement rarissime dans le chenal de navigation de la Seine: un cargo s'est échoué dans un méandre de la Seine près de Quillebeuf...

http://www.normandie-actu.fr/cargo-plus-280-metres-bloque-meandre-seine-havre-rouen_247602/

Un cargo de plus de 280 mètres bloqué dans un méandre de la Seine, entre Le Havre et Rouen

Un cargo de plus de 280 mètres est resté bloqué dans la Seine, en face de Quillebeuf-sur-Seine, entre Le Havre et Rouen, samedi 17 décembre.

Mise à jour : 17/12/2016 à 20:05 par Gwendoline Kervella

Samedi 17 décembre 2016, un cargo de plus de 280 mètres de long s'est retrouvé bloqué dans un méandre de la Seine, entre Rouen et Le Havre. (photo : Hubert Langlois)

Samedi 17 décembre 2016, un cargo de plus de 280 mètres de long s'est retrouvé bloqué dans un méandre de la Seine, entre Le Havre et Rouen. (photo : Hubert Langlois)

Un cargo de plus de 288 mètres de long, le Citius, s’est retrouvé bloqué dans un méandre de la Seine, en face de Quillebeuf-sur-Seine, entre Le Havre et Rouen, une bonne partie de l’après-midi, samedi 17 décembre 2016.

En provenance de Rotterdam

Selon nos informations, le navire, qui mesure plus de 280 mètres de long et qui navigue sous pavillon de l’île de Man, transportait du charbon. D’après les informations données par le site Marine Traffic, il arrivait de Rotterdam et faisait route vers Rouen.

Le navire est immobilisé dans un méandre de la Seine. (Capture d'écran Marine Traffic)

Le navire est resté immobilisé dans un méandre de la Seine. (Capture d'écran Marine Traffic)

Six remorqueurs pour secourir le navire

Le navire s’est échoué peu après midi en travers du chenal, en face de Quillebeuf-sur-Seine. Un premier remorqueur est intervenu dès 12 h 30, mais pour secourir ce géant de 288 m de long et de 11 m de tirant d’eau, quatre remorqueurs du Havre ont été appelés en renfort, explique Nicolas Hesse, le secrétaire général pour les affaires régionales.

Le Citius s’était échoué en travers, par l’avant et l’arrière. Les cinq remorqueurs sont parvenus à dégager l’arrière du bateau et à le remettre dans le sens du chenal, l’avant étant toujours bloqué. La marée basse a interrompu la manœuvre en début de soirée. Elle devait reprendre vers 22 h 30, à la faveur de la marée montante.

À noter que L’Abeille-Liberté, remorqueur basé à Cherbourg, a été appelé dès le début des opérations. Arrivé sur place en début de soirée, il devait pouvoir intervenir, si nécessaire, pour achever de dégager le cargo.

Le Citius devait ensuite être amené à Rouen.