Puisque nous en sommes à formuler des voeux. Nous espérons que les familles normandes qui survivent dans l'immeuble dont on parle ci-dessous pourront trouver enfin un toit digne d'un être humain vivant en Normandie en ... 2017!


 

Des conditions de vie impensables dans un immeuble d'habitation, près de Rouen

http://france3-regions.francetvinfo.fr/haute-normandie/seine-maritime/metropole-rouen-normandie/rouen/conditions-vie-impensables-immeuble-habitation-pres-rouen-1163543.html

© France 3 Normandie

En quelques années, la vie des habitants de l'immeuble Sorano, à Saint Etienne du Rouvray s'est dégradée. L'ascenseur est en panne depuis 2 ans. Les immondices, les cafards, les rats, les dégradations en tous genres sont devenus le quotidien de ces habitants qui sont à bout.

D'extérieur, l'immeuble Sorano, situé dans le quartier du Château Blanc, à Saint Etienne du Rouvray ne paye pas de mine. Pour un peu, les nombreux détritus qui longent le rez de chaussée de cet immense immeuble de 9 étages, les vitres casssées ou même disparues à certains étages, laisseraient penser que le lieu est à l'abandon et attend sa démolition. Il n'en est rien.

Dans ces 140 logements, des familles vivent... ou tentent de vire. Beaucoup aimeraient pouvoir en partir. 
Faute d'ascenceur en fonctionnement, prenez l'escalier crasseux et - en vous bouchant le nez pour ne pas respirer les odeurs d'urine et d'immondices divers - découvrez les tags insultants qui envahissent les murs de chaque étage. Au passage : poussez légèrement la porte défoncée d'un appartement qui sert de squatt à des individus qui viennent prendre place la nuit. Là, la mauvaise impression du départ se confirme. 
 
Dans ce quartier qui a fait pourtant l'objet d'une rénovation urbaine importante, le Sorano reste le témoignage honteux des conditions de vie dans lesquelles des humains vivent encore aujourd'hui. Insalubre, l'immeuble est aussi dangereux. 

L'origine de cette situation remonte à plusieurs années. Au fil des ans, les charges impayées par certains habitants ont entraîné une dette de plus d'un million d'euros dans les caisses de la co-propriété.  
Ne payent-ils plus parce que l'immeuble est insalubre ou est-il insalubre parce que les résidants ne payent plus leurs charges ? Un peu des deux sûrement. Une chose est sûre pour ceux qui payent : c'est l'exaspération.  

VIDEO : le reportage Raphael Deh et Didier Meunier (Son: Matthias Soares, montage: Alban Vian) avec les interviews de : 

  • Abdelouahab Benregreg, propriétaire 
  • Liliane Argoud, propriétaire 
  • Raphael Schbath, assistant administrateur judiciaire et gestionnaire technique de la copropriété
  • Dominique Fillère, directrice des Services Mairie de Saint-Etienne-du-Rouvray