Nous avons évoqué le prochain arrasement du "château adultérin" des Le Vern, une clique qui a prospéré indument sur le dos d'une Normandie affaiblie et coupée en deux. Puisque l'actualité nous en parle à nouveau, fouillons dans les poubelles de l'histoire contemporaine de la Normandie et on y retrouve un nom aussi tristement attaché au déclin de la Normandie que celui des Le Vern...

Résultat de recherche d'images pour    Résultat de recherche d'images pour

Garrec, Le Vern, à la fin des années 1990 et au début des années 2000:

Alors que la CCI du Havre inaugurait le Pont de Normandie, la Normandie, coupée en deux et ayant deux Bretons à sa tête qui n'en avaient surtout rien à faire de son unité, était symboliquement et concrètement au fond du trou !

La Normandie méprisée et déclinante entre un breton Garrec de droite à deux doigts de faire de la Normandie basse, un finistère oriental d'un Grand ouest ligéro-breton piloté depuis Rennes ou Nantes (pour se raviser in extrémis peu avant sa défaite aux élections régionales de 2004) et un breton Le Vern de gauche à la tête de la Fabiusie Haut-normande, farouchement opposé à toute coopération avec une Normandie basse qui serait structurellement de droite depuis... Guillaume le Conquérant au point d'envisager le rattachement de la Haute-Normandie au Val d'Oise ou à la Picardie tout en accompagnant le déclin tranquille de Rouen, ancienne seconde ville de France jusqu'à ce qu'elle soit devenue une seconde Mantes la Jolie plus en aval sur la Seine.

Nous avons la mémoire longue. Nous n'avons rien oublié!

Alain Le Vern, en tant que président de région en Normandie, n'a pris qu'une seule décision qui soit à la hauteur de l'histoire normande: celle de démissionner définitivement de tous ses mandats la veille de la Saint Michel 2013 alors qu'était lancée la première fête des Normands.

Quant à René Garrec... J'ai beau cherché dans ma mémoire (essayez donc le moteur de recherche de ce site pour voir...) mais je ne trouve rien. Rien absolument rien.

C'est donc pour de mauvaises raisons qu'on vous parlera sur l'Etoile de Normandie du sénateur René Garrec et c'est la dernière fois qu'on vous en parlera car on ne va pas remuer les poubelles de l'Histoire tous les jours...


 

http://www.tendanceouest.com/actualite-211951-detournements-de-fonds-publics-ancien-president-de-region-rene-garrec-mis-en-examen.html

Détournements de fonds publics : l'ancien président de région, René Garrec, mis en examen 

Détournements de fonds publics : l'ancien président de région, René Garrec, mis en examen 

René Garrec à son domicile, dans le Calvados, en 2016.

Le 26 janvier 2017 à 15:21
Par Floriane Bléas

À 82 ans, René Garrec est mis en examen  dans une enquête sur des soupçons de détournements de fonds publics. L'ancien président de région Basse-Normandie parle d'un système qui a "fonctionné à la vue et au su de tous".

L'information a été confirmée par l'avocat de René Garrec jeudi 26 janvier 2017 à l'AFP. L'ancien sénateur UMP du Calvados, président de la région Basse-Normandie de 1986 à 2004, a été mis en examen dans une enquête sur des soupçons de détournements de fonds publics.

Un système qui a "fonctionné à la vue et au su de tous"

Au total, six personnes sont mises en examen dans ce dossier. Les juges s'intéressent à des sommes importantes remises à des sénateurs, en plus de leurs indemnités légales. "L'affaire met en cause une pratique ancienne, par laquelle le groupe versait des compléments d'Indemnité représentative de frais de mandat (IRFM) à ses membres pour les soutenir dans leurs actions politiques locales et nationales", a justifié René Garrec dans un communiqué transmis à l'AFP.

L'ancien élu, aujourd'hui âgé de 82 ans, a évoqué un "système (...) très ancien", qui a "fonctionné à la vue et au su de tous, au profit de plusieurs générations de sénateurs".

Selon lui, "aucun détournement ne peut lui être reproché, les groupes parlementaires des Assemblées étant souverains et autonomes dans la détermination de l'usage des fonds qu'ils reçoivent pour exercer leurs activités politiques".