Depuis sa création en 2002 à l'initiative du célèbre philosophe normand Michel Onfray, l'université populaire de Caen est nomade, gratuite, libre et ouverte à toutes et tous. Pour sa session 2016/2017, notre université populaire de Caen vit donc de la générosité publique avec un budget annuel de 50000 euros alloués par la Région Normandie pour subvenir à la location des salles qui accueillent nos conférences, qui permettent de défrayer les billets de train, les chambres d'hôtel ou les repas d'accueil de nos invités... quand il ne s'agit pas de rembourser les animateurs des différents séminaires qui, parfois, doivent avancer sur leurs fonds propres certaines dépenses indispensables pour permettre l'accueil de nos invités extérieurs:

Les animateurs des séminaires de l'université populaire de Caen, habitués à cet exercice et à ces dépenses, sont de véritables ambassadeurs de Caen et de la Normandie, parfois sur leurs deniers personnels!

  • Dans Ouest-France (édition du 31 janvier 2017) on lira ceci:

UP CAEN

  • Mais aussi... ça:

MESQUINERIE


 Commentaire de Florestan (vraiment pas content):

Jean-Christophe LALAY est un journaliste mesquin, pour ne pas dire davantage, à qui on pourrait rétorquer cette autre vérité:

Nos impôts paient la diffusion gratuite de la propagande ligéro-bretonne de Ouest-France dans nos lycées normands car ce journal reçoit des aides publiques de l'Etat au nom de la défense du "pluralisme de la presse" (sic!)

Voir le lien suivant:

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2014/05/06/aides-a-la-presse-qui-touche-le-plus_4411883_4355770.html

Qui nous apprend que le groupe OUEST FRANCE a reçu, par exemple, en 2013...

10 443 192 euros

de l'Etat payés par... nos impôts, faisant de Ouest-France, le 4ème titre de presse le plus subventionné par l'Etat en France!