Sur l'antenne de France Culture, au matin du 31 janvier 2017, veille du début de la campagne officielle pour les élections présidentielles, Florian Philippot, le bras droit de Marine LE PEN, était l'invité de Guillaume Erner pour esquiver, pendant une petite heure d'antenne, toutes les questions des journalistes qui n'ont pas toujours été très adroits pour coincer l'animal dans ses derniers retranchements en le faisant réagir sur les piteuses précautions oratoires d'un Fillon sur la défensive l'autre soir à Paris depuis qu'il s'est ébranlé d'amour pour sa Pénélope nageant dans la mare aux canards: en effet, François Fillon a dit que c'était, désormais, Marine Le Pen qui était la copie de l'original Mélenchon...

Bref! dans cette joute radiophonique filandreuse et inconsistante, un seul morceau fit sortir l'auditeur normand de sa torpeur:

Florian Philippot a confirmé que si Marine Le Pen était élue, les conseils régionaux seraient supprimés et l'administration territoriale redéployée vers les départements et les communes.

https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-des-matins/front-national-quelles-propositions-pour-la-france

En fin de journée, à Caen, rue de Vaucelles, je passais devant la vitrine (passablement renforcée par des planches) du Front National qui arborait un drakkar bleu surmonté de la flamme tricolore avec deux léopards... blancs comme il se doit.

tract_FN_Normandie_1_page2A

Un tract de campagne de celui qui sera, certainement, le premier à démissionner du conseil régional de Normandie quand la Normandie sera supprimée par Marine LE PEN...

Je sonne et attend qu'on veuille bien m'ouvrir: la porte est fermée à clef. Un jeune permanent frontiste ouvre et m'accueille. Je demande à pouvoir consulter le programme du Front National. Le permanent m'informe qu'il ne sortira officiellement que le week-end prochain avant de me demander si je voulais laisser mes coordonnées pour adhérer. Je lui réponds que je ne souhaitais pas adhérer mais que je cherchais de la documentation pour me faire mon opinion de citoyen quant à la façon dont la question de l'organisation territoriale de la France est traitée par les différents candidats aux élections présidentielles. Le permanent repart au fond du local derrière un bureau et en revient avec des tracts. En son absence, je vois accroché sur un mur un tee-shirt blanc avec la mention "Normandie" frappée du blason rouge et or aux deux léopards: J'admire l'art consommé au Front National de concilier les inconciliables, pour marier toutes les carpes avec tous les lapins. L'art de la synthèse absolue s'est perdu au Parti socialiste mais il renaît avec vigueur au Front National pour un enfumage général!

Alors qu'en est-il précisément?

Il s'agirait de supprimer l'institution du conseil régional tout en gardant le cadre géo-historique de la région: a-t-on déjà vu concrètement dans une cuisine un couteau sans manche dont on aurait ôté la lame?

Après les déclarations de Marine Le Pen, le 3 janvier dernier, affichant le retour d'un jacobinisme pur jus et provoquant la bronca de certains régionalistes identitaires proche de l'extrême droite notamment en Bretagne, un responsable frontiste breton a voulu rassurer ses troupes:

http://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/suppression-regions-marine-pen-bretagne-ne-va-pas-disparaitre-gilles-pennelle-fn-1166295.html

On trouvera plus d'informations ci-dessous sur le site de l'Express où l'on constatera que le Front National "fait un pas de plus vers le jacobinisme" tout en dénonçant, en 2014 et à juste titre d'ailleurs, le massacre des régions dans la réforme de redécoupage régional menée par un gouvernement socialiste... jacobin: comprenne qui pourra!

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/elections/finalement-ce-sont-les-regions-que-marine-le-pen-veut-supprimer-plus-le-senat_1865273.html

Ainsi, ce tract frontiste pour le moins explicite avec une version déclinée pour chacune des nouvelles grandes régions: on notera que la Normandie est totalement absente de l'argumentaire critique du Front National. S'il y avait suppression des conseils régionaux, la Normandie serait-elle l'heureuse exception? Il serait, en effet, idiot de faire tomber Monsieur Bay!

http://www.frontnational.com/2015/06/nouveaux-tracts-non-a-la-reforme-territoriale-notre-region-sacrifiee/

reforme-territoriale

Sur le site breton Breizh infos, on trouvera un bouquet de réactions plutôt courroucées suite aux déclarations d'une Marine Le Pen à qui certains reprochent de s'être tirée une balle dans le pied tout en ne sachant pas s'il s'agit de son pied gauche ou de son pied droit.

http://www.breizh-info.com/2017/01/05/57532/suppression-regions-marine-pen-point-de-vue-internautes

Moralité: si certains régionalistes, faisant passer leur angoisse identitaire, xénophobe ou communautaire avant une réflexion plus sereine, plus aboutie et profonde sur la belle idée de région, étaient encore tentés de voter pour le Front National au risque d'être les plus parfaits idiots utiles du jacobinisme, les voilà vaccinés.

Mais cela ne veut pas dire pour autant qu'ils soient guéris définitivement de la tentation de polluer encore la belle idée de région avec la méfiance rabique pour tous ceux et celles qui ne sont pas comme eux!