L'union fait la force. Tout le monde en sera d'accord et dans une Normandie qui concentrait sur ses cinq départements, il y a encore moins de dix ans, près de 25% des communes françaises, le mouvement de fusions communales et de fusions des intercommunalités en cours est très important. Mais c'est une solidarité de la contrainte, imposée par l'Etat central jacobin  via son autorité préfectorale dans le cadre de la réforme territoriale (loi NOTRe) sous le prétexte habituel de faire des économies: premier problème...

Le second c'est qu'au lieu de simplifier le fameux millefeuilles en supprimant une strate ou en substituant une couche par une autre, on garde tout!

Ainsi, l'idéal serait que les intercommunalités (collectivités territoriales avec leurs élus, leurs budgets, leurs compétences et leurs projets) soient les nouveaux cantons. Ou encore, que les nouvelles intercommunalités s'inscrivent  dans le maillage géohistorique des pays...

Malheureusement, nos élus locaux du XXIe siècle n'ont ni la sagesse politique ni la culture générale historique et géographique des députés Constituants de 1789 qui ont su "départir" les anciennes provinces en respectant l'histoire et la géographie.

Actuellement, tout se chevauche et la géographie normande qui avait su garder une clarté immémoriale depuis plus de Onze siècles (la province ecclésiastique antique, les pays, les diocèses, la duché, puis les cinq départements depuis 1790) se trouble. Le pire est que cette incertitude géographique se traduit par une confusion toponymique pour ces nouvelles collectivités territoriales normandes.

Nous avons déjà évoqué ici le problème de "nomdébileville" quand il s'agit de nommer des communes nouvelles ou de nouvelles intercommunalités:

http://normandie.canalblog.com/archives/2016/12/18/34701909.html

Troisième problème, enfin, et non des moindres: la démocratie locale dans ces nouveaux machins risque de reculer et ce, pour deux raisons:

  • Les élus communautaires ne sont toujours pas élus au suffrage universel par les citoyens habitants dans le cadre du nouveau territoire: on pourrait imaginer des élections cantonales revisitées où le citoyen-habitant pourrait voter pour un élu cantonal  siégeant, à la fois, dans son intercommunalité et dans le conseil départemental. Au lieu de faire une fusion "fillonesque" entre le département et la région, le "conseiller territorial" devrait ainsi représenter son canton-intercom au conseil départemental qui deviendrait le parlement des intercommunalités dialoguant avec le parlement régional.

 

  • Les élus communautaires se retrouvent à la tête de collectivités plus grandes qui auront à gérer des problématiques plus complexes et qui vont nécessiter la création d'un corps de fonctionnaires ou d'experts spécialisés qui risquent de prendre d'autant plus la place des citoyens que les élus communautaires ne sont pas élus directement par ces derniers pour ce mandat communautaire qui a, d'ores et déjà, plus d'importance qu'un simple mandat municipal.

On rappelle que l'hebdomadaire Marianne organise un colloque à la Rochelle le 9 février 2017 sur la question de l'organisation territoriale de la République, question qui est l'une des grandes questions oubliées dans l'actuelle campagne des présidentielles.

http://normandie.canalblog.com/archives/2017/02/04/34890395.html

Lire ci-après, le dossier publié par Ouest-France ce mercredi 8 février 2017:

08-02-2017 20;34;26

  • 08-02-2017 20;39;18
  • Le mot d'Estelle Grelier, l'actuelle secrétaire d'Etat et ancienne députée de la Seine-Maritime: elle évoque la question de la démocratie locale avec le vote pour les conseillers communautaires au suffrage universel...

08-02-2017 20;43;14

  • Avranches a retrouvé son... chef et le diocèse de Saint Aubert toute sa cohérence géographique avec David Nicolas: la toute nouvelle EPCI "Mont St Michel Normandie" a de bonnes chances de fonctionner correctement car le cadre géohistorique séculaire de l'Avranchin, ancien diocèse d'Avranches est retrouvé. Un modèle à suivre pour les autres intercommunalités normandes...

08-02-2017 20;48;56