Sur la côte Ouest du Cotentin, on trouve ces lieux magiques où dans un ballet incessant des lumières, la mer, le ciel et la terre fusionnent entre Granville au Sud et Carterêt au Nord. Parmi les plus beaux de ces "havres" on peut compter celui de Regnéville qui est un estuaire en miniature pour la Sienne, un petit fleuve qui baigne le bas de la ville de Coutances avant de se jeter doucement dans la mer.

Résultat de recherche d'images pour "havre de régnéville"

Regneville-slide1-5b23b1c2ed6d18d68cc30e4f34351074

Le havre de Regnéville vu du ciel. Au fond à droite, le havre de la Vanlée et la naissance de la presqu'île de Granville (cap Lihou):

havre_blainville_et_regneville [1280x768]

Regnéville, c'est aussi un site historique important dans l'histoire de la Normandie: c'était, du Moyen-âge au XVIIe siècle, un port d'échouage important qui approvisionnait la cité épiscopale de Coutances toute proche. Les marins de Regnéville trouvèrent ensuite à s'embarquer à bord des armements morutiers du port de Granville quand ce dernier se lança dans le grand métier de Terre Neuve. Certains marins de Regnéville sont allés encore plus loin au XIXe siècle en participant à l'aventure des clippers "cap-horniers"...

Numeriser 47

Le "Jules Gommès", un trois-mâts carré construit à Saint Nazaire en 1901 et armé à Granville, torpillé par un sous-marin allemand au large des côtes anglaises en 1917,  a laissé un souvenir suffisant à Regnéville pour qu'un restaurant apprécié porte aujourd'hui son nom...

http://pages14-18.mesdiscussions.net/pages1418/Forum-Pages-d-Histoire-aviation-marine/marine-1914-1918/gommes-trois-carre-sujet_2023_1.htm

On trouve, enfin, à Regnéville outre une église ancienne encore ravissante (malgré son clocher décapité par un ouragan), les vestiges d'un ancien château fort avec les ruines d'un donjon qui joua un rôle certain au début de la Guerre de Cent ans.

Commune-REGNEVILLE-SUR-MER-photo

Regneville-Chateau-medieval-Groupe-CG50

A l'initiative de la municipalité et du département de la Manche, un petit musée historique et un éco-musée ont été installés dans la partie restaurée du château de Regnéville pour garder le souvenir de ce riche passé: il est visité par un public assez nombreux en été.

6269601852_a27778a28a_b

Mais cela ne semble pas suffisant pour Philippe Bas, (qui porte d'ailleurs bien son nom...) président du département de la Manche car ce dernier souhaite se désengager financièrement de ce musée en raison des contraintes budgétaires qui étranglent désormais les budgets des départements.

Cette situation, ou plutôt ce problème sans solution suscite l'inquiétude locale sinon une certaine colère. Voir cet article de La Manche Libre (01/02/17) qui fait le point:

http://www.lamanchelibre.fr/actualite-264043-manche-le-musee-maritime-de-regneville-sur-mer-menace-de-fermeture.html

Manche : le musée maritime de Regnéville-sur-Mer menacé de fermeture

Manche : le musée maritime de Regnéville-sur-Mer menacé de fermeture

Le Département veut revaloriser le site des fours à chaux à Regnéville-sur-Mer (Manche). Quant au musée, de nouvelles pistes seront explorées avec les acteurs locaux.

Le 01 février 2017 à 19:32

Quel avenir pour le musée maritime de Regnéville-sur-Mer (Manche), son château et ses fours à chaux? Le Département pourrait se désengager.

Depuis longtemps, on savait que la fréquentation du musée maritime de Regnéville-sur-Mer (Manche), près de Coutances était considérée comme insuffisante par le Département. Des menaces de fermeture avaient déjà plané, mais une forte mobilisation avait retardé ce que beaucoup considéraient comme inéluctable.

Et le château?

Cette fois, le désengagement du Département semble bien à l'ordre du jour, mais des questions restent encore aujourd'hui sans réponse. Quel avenir pour le château, pour les fours à chaux du Rey? Depuis quelques années, une convention a été signée entre la commune et le Conseil départemental pour l'animation du château. L'association "Regnéville Maritime" a été créée pour remplir cette fonction, dont tout le monde assure qu'elle s'en acquitte au mieux. Concerts, spectacles de théâtre, activités pour enfants, expositions, attirent des milliers de personnes en saison. "Nous sommes inquiets, car nous sommes sans information", disent les responsables de l'association, qui soulignent qu'une nouvelle autorisation d'occuper le territoire doit être signée cette année.

Revaloriser les fours à chaux

Vice-présidente du Conseil départemental en charge de la culture, Catherine Brunaud-Rhyn se veut rassurante: "Rien n'est encore décidé, on va travailler avec les élus locaux, écouter toutes les propositions, écrire ensemble un nouveau projet." Concernant l'animation du château, la conseillère départementale affirme que la collaboration se poursuivra: "Les animations sont remarquables". En revanche, elle estime que la muséographie des fours à chaux est ancienne et décalée par rapport aux attentes du public: "On va la revaloriser, redonner du sens à ce lieu". Le Département pourrait créer un parcours d'interprétation entre le château et les fours à chaux.

Le point le plus délicat reste le musée lui-même et son coût de fonctionnement: "Toutes les pistes seront étudiées avec les acteurs locaux." Nouveau président de "Coutances Mer et Bocage", Jacky Bidot s'est également saisi du dossier: "Très vite je ferai des propositions au Département".

L'argent, nerf de la guerre

Les élus locaux et les associations sont prêts à se mobiliser si des décisions rapides et favorables au développement du tourisme local ne sont pas prises. Le Département est quant à lui confronté à une dure réalité financière: la loi de finances votée en décembre 2016 ampute le Département de sept millions d'euros, alors que les obligations de dépenses sociales augmentent régulièrement...


 

Une pétition peut être signée sur Change.org:

https://www.change.org/p/non-%C3%A0-la-fermeture-du-mus%C3%A9e-de-regn%C3%A9ville-sur-mer

Commentaire de Florestan:

Question impertinente. A quoi sert le "G6" normand, à savoir la coopération de la région Normandie avec les cinq départements normands? Ce type de dossier pourrait être pris en charge financièrement dans le cadre d'une contractualisation entre la région et le département au titre de la compétence partagée sur le tourisme.