Emmanuel MACRON apparaît, de plus en plus, comme le faux-nez d'un François HOLLANDE qui n'a pas voulu se jeter à l'eau: l'enfumage synthétique de la campagne, l'épandage général d'idées de gauche mélangées à des idées de droite pratiqué par le candidat "en marche" (jusqu'où?) voilà des méthodes qui ont trop fait leurs preuves. On a vu pendant cinq ans ce qu'il aura pu pousser après cette agronomie là: rien ou presque! Ce petit détour métaphorique par le salon de l'Agriculture politique nous emmenera tout droit au bord de la mer avec nos inquiétudes habituelles:

La Normandie maritime, décidément, tout le monde s'en contrefout... Sauf un certain Jean-Luc Mélenchon qui n'a pas programmé pour le moment un déplacement dans la première région de l'économie maritime française. On l'espère, cependant, du côté de Dieppe: Sébastien Jumel s'y emploie.

114537798

http://normandie.canalblog.com/archives/2017/02/03/34886401.html

Mais en attendant, on nous annonce le passage du caban breton ex frondeur Benoît Hamon le soir du 10 mars 2017 au Havre:

http://www.normandie-actu.fr/presidentielle-2017ps-hamon-meeting-havre_258134/

8af2da74665e68b45feac4b7cf4a9dc06d805e19-630x0-630x0

Hamon le prestidigitateur: la flûte a disparu mais le joueur de pipeau est toujours là !

Tandis que l'ancien banquier ministre de Monsieur Hollande est attendu ce samedi 4 mars à Caen à partir de 16h00 au centre des congrès:

http://www.ouest-france.fr/normandie/caen-14000/emmanuel-macron-caen-ce-samedi-4835292

emmanuel-macron-caen-ce-samedi

Emmanuel Macron à Caen ce samedi

Le candidat à l’élection présidentielle arrive à Caen vers 16 h, pour un meeting qui doit débuter à 17 h, au parc-expo.

Le candidat à l’élection présidentielle, Emmanuel Macron, fondateur du mouvement « En Marche », est attendu ce samedi 4 mars 2017 pour un meeting à 17 h, dans le hall 3 du parc-expo.

Près de 5 000 personnes sont annoncées pour son meeting. « Nous ouvrons les portes du hall dès 15 h afin de fluidifier l’installation des personnes venant assister au meeting », explique Elisabeth Mailloux, coordinatrice départementale du mouvement « En marche » dans le Calvados.

Depuis le début de la matinée, avec les 120 animateurs et référents du mouvement « nous travaillons pour maîtriser au mieux les éléments du programme d’Emmanuel Macron afin de les partager avec les personnes que nous rencontrons ».

Emmanuel Macron, habitué de la Normandie, devrait arriver vers 16 h à Caen.


Sur la photo ci-dessus, on voit clairement que le très normand Philippe Augier, le maire de Deauville, toujours soucieux comme il se doit de l'avenir de notre région et de son attractivité maritime a décidé de marcher avec Mister M... Jusqu'où?

Car le Macron, pour nous faire marcher, il sait s'y prendre. Et Augier le normand devrait exercer à l'endroit de son nouveau compagnon de route un peu de cette méfiance normande pourtant si utile quand il faut prendre des décisions importantes...

Car sur nos sujets normands essentiels (l'Axe Seine, par exemple...) Macron dit ça:

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2017/03/03/97002-20170303FILWWW00230-macron-confirme-le-projet-ferroviaire-lyon-turin.php

Macron "confirme" le projet ferroviaire Lyon-Turin

  • Mis à jour le 03/03/2017 à 16:28
  • Publié le 03/03/2017 à 16:28

Emmanuel Macron, candidat à l'élection présidentielle, a indiqué vendredi qu'il confirmerait s'il était élu "trois grands projets" d'infrastructures "en cours", dont la nouvelle ligne ferroviaire Lyon-Turin contestée par les écologistes.

Interrogé sur RTL, le candidat d'En Marche a déclaré vouloir consacrer "5 milliards d'euros spécifiquement fléchés sur les infrastructures", sur un plan global d'investissement de 50 milliards d'euros.

"Je confirme les trois grands projets en cours dont les déclarations d'intérêt public sont en train d'être obtenues, c'est à dire le Bordeaux-Toulouse (...) le Lyon-Turin et le canal Seine-Nord qui sont trois gros travaux d'infrastructure", a précisé l'ancien ministre de l'Economie.

En réalité, les déclarations d'utilité publique (DUP) de la ligne à grande vitesse Bordeaux-Toulouse (2016) et des travaux pour la ligne Lyon-Turin (2013) sont déjà signées. Concernant le canal Seine-Nord Europe, une DUP a été paraphée en 2008 et une autre intégrant des modifications de tracé est en cours d'élaboration.

Le chantier de la ligne Lyon-Turin est le plus contesté, notamment par les associations de défense de l'environnement. Le candidat de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, l'a qualifié de "grand projet inutile" tandis que l'accord passé entre le candidat socialiste, Benoît Hamon, et l'écologiste Yannick Jadot appelle à "une ré-étude globale" du projet.

Par ailleurs, M. Macron plaide pour une "concertation durant l'été avec les territoires, les acteurs économiques, les élus pour achever un plan quinquennal sur toutes ces infrastructures".

"Ce dont on a besoin, ce n'est pas d'avoir de grands aéroports partout, ni des TGV, ni de grandes autoroutes. C'est que dans tous les points du territoire, y compris les plus ruraux, on ait le meilleur lien possible avec la métropole ou avec la zone économique pertinente", a-t-il insisté.

Commentaire de Florestan:

La métropole de la banlieue normande c'est PARIS

Concernant le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, M. Macron a "toujours dit" qu'il était "pour respecter le vote". Tout en plaidant pour la nomination d'un "médiateur" à qui il "donne six mois".

Pourquoi ? "Pour une raison simple: pourquoi depuis 2008 Notre-Dame-des-Landes ne se construit pas ? (...) Allez sur le terrain ! Je l'ai dit, je ne ferai pas un Sivens au carré, vous avez tout le monde qui est sur place, vous aurez des blessés, si ce n'est des morts", a-t-il assuré, en référence à la mort du jeune Rémi Fraisse, opposant au barrage de Sivens en 2014.

"Le mieux, c'est de ne pas tuer un jeune homme, c'est d'éviter des troubles à l'ordre public qui sont inconsidérés", a déclaré M. Macron.


 Enfin, du côté du candidat Fillon qui prend l'eau dans son pot de rillettes, n'allez pas croire que l'on découvre les navigations hauturières... Fillon, député de Paris en illustre parfaitement la devise: "il flotte mais ne coule pas!" Jusqu'à la preuve du contraire! Dans les quinze mesures du candidat Fillon à lire ci-dessous, on ne trouvera AUCUNE ALLUSION à l'économie maritime:

http://jeanfrancoisbures.fr/quelle-assemblee/

Les 15 mesures phares de François Fillon

Si François Fillon est élu à la tête de l’Etat, ses actions auront 3 PRIORITES :

1ère priorité : LA LIBERATION DE L’ECONOMIE

2ème priorité : RESTAURER L’AUTORITE DE L’ETAT pour protéger les Français

3ème priorité : AFFIRMER NOS VALEURS

Il s’engage sur 15 MESURES PHARES :

  1. 100 milliards d’euros d’économies en 5 ans sur les dépenses publiques.
  2. 40 milliards de baisse des charges pour les entreprises et 10 milliards d’allégements sociaux et fiscaux pour les ménages.
  3. Fin des 35 heures dans le secteur privé et retour aux 39 heures dans la fonction publique.
  4. Suppression de l’ISF pour aider au financement des entreprises,
  5. Recul de l’âge de la retraite à 65 ans et unifier tous les régimes de retraite pour maintenir le pouvoir d’achat des retraites
  6. Alignement du régime fiscal des commerçants, artisans et indépendants sur celui des auto-entrepreneurs.
  7. Suppression des normes françaises surajoutées à la réglementation européenne pour que notre agriculture redevienne la première en Europe
  8. Instauration d’une allocation sociale unique pour que les revenus du travail soient toujours supérieurs à ceux de l’assistance.
  9. 12 milliards d’euros de plus dans la sécurité, la défense et la justice, et création de 16 000 places de prison, pour que les condamnations soient exécutées.
  10. Interdire le retour sur le territoire national des Français partis combattre à l’étranger dans les rangs terroristes, condamner les personnes coupables d’intelligence avec l’ennemi et expulser les étrangers appartenant à la mouvance terroriste.
  11. Réduire l’immigration en créant des quotas et en ne versant des prestations qu’aux étrangers en situation régulière depuis au moins deux ans.
  12. Age de la scolarité avancé à 5 ans au lieu de 6, pour favoriser l’apprentissage de la lecture et des savoirs fondamentaux par nos enfants
  13. Universalité des allocations familiales et plafond du quotient familial porté à 3000 euros par demi-part pour soutenir les familles.
  14. Adoption plénière réservée aux couples hétérosexuels, limiter la PMA aux couples hétérosexuels infertiles et interdire la GPA
  15. Protection de notre patrimoine, réduction de la fracture culturelle par un plan “patrimoine pour tous” et soutien à la création artistique pour le rayonnement culturel de la France.

L'avenir de la Normandie maritime n'est donc plus à chercher en... Hamon, Macron ou Fillon, sur cette scène parisienne qui a toujours ignoré et méprisé la Normandie. Il est à chercher en nous-mêmes, par nous-mêmes... au large ! Définitivement !