Nous en parlons régulièrement sur ce site et c'est justifié car c'est l'une des plus belles filières d'excellence de l'économie normande: le lin normand, par la qualité et la longueur de ses fibres est réputé dans le monde entier.

Champ-Lin-Mer-2009©F-630x0

La filière se porte très bien notamment à l'exportation. Le seul problème c'est que la Normandie n'exporte qu'une matière première quand bien même elle soit de qualité, à l'instar d'un pays en voie de développement puisque l'industrie normande du filage et du tissage qui fut l'une des plus florissantes de France de la seconde moitié du XVIIIe siècle à la fin des années 1970, s'est totalement effondrée ou presque au cours des trente dernières années d'ouverture commerciale à la mondialisation néo-libérale.

La prochaine étape de la filière linicole normande est de reconstruire en Normandie une industrie de transformation et de fabrication de la fibre de lin aux normes écologiques et moyens technologiques de notre temps.

Car pour l'instant, on constate ceci, pour le pire:

  A savoir, importer de Chine des vêtements et du linge fabriqués avec la filasse normande (à Villons les Buissons au Nord de Caen).

http://grandes-cultures.reussir.fr/actualites/magasin-d-usine-le-lin-normand-se-reapproprie-le-made-in-china:08LJL0NP.html

Ou alors, pour le meilleur, faute d'avoir pu reconstituer l'industrie du filage normand, utiliser des toiles fabriquées en Chine avec la filasse normande et confectionner en Normandie une ligne de vêtements et de linge de maison (du côté de Veules les Roses au début. Puis non loin de Montpellier car une Normande a été contrainte de suivre la mutation professionnelle de son mari)...

http://www.linoulautre.com/content/15-qui-sommes-nous

Voir enfin cet article paru dans l'édition caennaise de Ouest-France (23 mars 2017):

j'aime le lin normand