Personne n'est à la fête pour le 500ème anniversaire de la fondation du port et de la Ville du Havre de Grâce... qui a demandé grâce aux candidats à l'élection présidentielle pour que ces messieurs et cette madame daignassent bien jeter un regard sur la situation laissée par François Hollande: après cinq années passées à décider de ne rien décider, François Hollande a pris le parti de laisser se faire le branchement direct de la France et de la Région parisienne sur les ports de la... Hollande.

Croquis_Northern_Range,_7

Mercredi 29 mars 2017, Jean-Luc Mélenchon qui se présente aussi comme le candidat de l'économie de la Mer va tenir meeting au Havre, aux Docks Océane (à partir de 19h30).

A la veille de cet événement, Michel Duval, vigie impertinente drossée à l'embouquement de l'Estuaire et qui plaide depuis des années pour un désenclavement ferroviaire complet sur ses deux rives de la "porte océane", tire à nouveau la sonnette d'alarme:


 https://www.change.org/p/m-le-pr%c3%a9sident-du-conseil-r%c3%a9gional-franchissement-ferroviaire-de-l-estuaire-de-la-seine-dans-une-normandie-r%c3%a9unifi%c3%a9e/u/19843709?utm_medium=email&utm_source=50191&utm_campaign=petition_update&sfmc_tk=5gwiwJ8dR%2bytLbL2UPPTjUZUZkuJ1bjiiraXUO57EHNE8ZcmJNjC2GXfePZmG2v1

PORT 2000,

UN QUASI FIASCO !

Par Michel DUVAL, le 28 mars 2017

Dans un article paru dans Le Havre Libre le 2 octobre 1997, titré " Le port du Havre revendique son indépendance ferroviaire ", la première phrase de l'article était la suivante :


" Tout le monde sait que la compétitivité d'un port se joue à terre. Notamment sur son réseau ferré. "


On aura par la suite de nombreuses occasions de la relire...
Dans le même article, qui donnait la parole à M. Christian Leroux, président de l'Union Maritime et Portuaire du Havre (U.M.E.P.), on pouvait lire plus loin: " Les Havrais s'impatientent. Ils soulignent qu'un doublement du trafic des conteneurs, dans le contexte du projet Port 2000, ne peut aucunement impliquer deux fois plus de conteneurs sur les routes. "

Quelques mois après l'inauguration de Port 2000, est paru dans une publication de Chambre de Commerce et d'industrie, l'article suivant :

" Cruelles statistiques en matière de conteneurs" Normandinamik 15 février 2007


Le Havre a encore perdu des parts de marché en 2006

Les statistiques en matière de conteneurs sont à nouveau très cruelles pour les ports français de la rangée Rouen-Hambourg. Le Havre (+ 0,5 %, à 2,1 millions d'EVP), Rouen (+ 2 %, à 0,1 million) et Dunkerque (+ 1 %, à 0,2 millions) affichent en 2006 la plus faible progression des communautés portuaires concernées.

Avec ce mauvais résultat, la part de marché du Havre, premier port français dans ce domaine et de très loin, tombe de 6,7 à 6,2 %. Au total, quelque 34 millions de conteneurs ont été manutentionnés dans les ports continentaux de la Manche et de la Mer du nord soit 2,7 millions de plus qu'en 2005. La progression moyenne a été de 8,6 %. Les ports allemands se distinguent particulièrement avec une croissance de 9,6 % à Hambourg et 19,8 % à Brème. Les établissements d'outre-Rhin continuent de bénéficier de la restauration du capitalisme dans les ex-pays de l'est européen qui a ouvert de nouveaux espaces pour les échanges mais aussi de la bonne santé de l'économie allemande.

S'il maintient ce rythme, Hambourg fort de ses 8,9 millions d'EVP en 2006 pourrait rattraper Rotterdam en 2007 ou 2008. Avec 9,6 millions d'EVP (+ 3,2 %), le port néerlandais est en effet resté à nouveau en deçà de la progression moyenne de la rangée. Ses dirigeants estiment réaliste de parier sur une croissance de 6 % en 2007 malgré les limites physiques du port qui attend l'aménagement de nouveaux espaces à conquérir sur la mer. A contrario, les ports belges affichent une santé insolente avec un + 16,5 % à Zeebrugge et un + 8,2 % à Anvers stimulé par la mise en service en 2005 des premiers postes à quai du dock de Deuerganck. Une fois terminé ce nouveau terminal en bassin de marée aura une capacité égale au trafic actuel du port flamand (7 millions d'EVP).

Malgré ces chiffres médiocres, le directeur du port autonome du Havre Jean-Marc Lacave (*) se refuse à céder à la sinistrose. Il estime que la faible croissance du trafic en 2006 est à relier à des phénomènes conjoncturels comme l'indisponibilité partielle de l'écluse François 1er. A ses yeux, le port est maintenant en ordre de marche pour profiter à plein de l'effet Port 2000 dont les deux premiers postes à quai ont été mis en service en avril dernier. Il table pour 2007 sur une progression de 12 à 15 %, reproductible les années suivantes au fur et à mesure du remplissage du nouveau port. Pour être au rendez-vous de la croissance à venir, l'établissement portuaire va par ailleurs se doter d'une feuille de route (sic!) qui prévoit de porter la capacité du port à 14 millions d'EVP en 2030. Ce programme très ambitieux revient, ni plus ni moins, à multiplier par sept la capacité actuelle (hors Port 2000) et représente deux fois celle d'Anvers aujourd'hui !


Sur le papier (sic !), il est prévu la création de deux nouveaux terminaux dans le port intérieur desservi par une seconde écluse (baptisée 'François II'), l'extension des quais de l'Asie et d'Osaka et la reconversion complète de l'espace qui s'étend de la pointe de Floride aux formes de radoub. Les quantités annoncées rendent d'autant plus urgentes une feuille de route parallèle qui prévoirait la réalisation de dessertes ferroviaires et fluviales de qualité et la mise en œuvre de mesures incitatives fortes au développement de ces modes de transports. Il serait en effet socialement et écologiquement insupportable pour la vallée de la Seine que ces conteneurs se retrouvent sur la route.

(*) Jean-Marc Lacave a été directeur général du port du Havre de courant 2000 à courant 2008


CONCLUSION :
En 2006, année d'inauguration de Port 2000, le trafic en conteneurs du port du Havre s'est élevé à environ 2 318 000 EVP (Equivalent vingt pieds). De 2007 à 2016, la moyenne annuelle de trafic en conteneurs du même port s'est élevée à environ... 2 438 000 EVP !

Premier commentaire :

Seul Hambourg a été moins performant en trafic de conteneurs que le Havre parmi les 5 principaux ports de la rangée Nord Europe... Mais c'est un port de fond d'estuaire ce qui n'est pas le cas du GPM du Havre !
Ce n'est pas la peine d'avoir une succession d'ingénieurs Ponts et Mines ou autres à la tête des grands ports maritimes français pour obtenir de tels résultats.
Consacrer 1,3 milliards d'euros à la réalisation d'un projet Port 2000 modifié pourvu d'office d'une chatière et d'un franchissement ferroviaire de l'estuaire de la Seine n'aurait pas forcément donné un pire résultat...

Second commentaire :

Il a donc fallu 10 ans pour que soit réalisé le minimum de progression annoncé sur la première année et reconductible les années suivantes !
Tout ça n’a pas empêché M. Lacave d’être recruté au poste de directeur général du groupe CMA CGM au 1er septembre 2008…

Manifestement, le problème du port du Havre ne réside pas dans sa capacité d'accueil maritime ! On pourrait même presque parler d'un quasi fiasco ! Qu'en pensent les autorités politico-portuaires ?

Michel Duval, 23 rue Auguste Comte, 76600 Le Havre ; le 15 mars 2017

 Commentaire de Florestan:

Michel Duval nous apporte surtout la confirmation que le jacobinisme techno-portuaire est un FIASCO


 

Voir aussi:

DERNIER RAPPEL - Réponse souhaitée avant mercredi 29 mars 18h00 -

Les Déjeuners de Normandie Axe-Seine

Dans le cadre de sa réflexion sur la construction de notre région, l'association Normandie Axe-Seine organise régulièrement un déjeuner autour d'un invité qui vient nous livrer son expertise.

Le vendredi 31 mars, nous avons le plaisir de recevoir M. Michel SEGAINPrésident de l'Union Maritime Et Portuaire (UMEP), également Président de la Fédération des Communautés Portuaires de l’Axe Seine (FCPAS), qui viendra nous parler de son expérience et de ses attentes autour du thème :

« Elections 2017 : quelles perspectives pour la Normandie,ses ports et l’Axe-Seine ? »

Rendez-vous le vendredi 31 mars à 12h00 précises, au restaurant « Le Pied de Poule »18 rue Victor Hugo à Rouen.

Pour la bonne tenue de l'organisation, votre réservation est nécessaire et une participation de 25 € vous sera demandée.

Le nombre de places est limité. Merci de nous faire part de votre disponibilité dès que possible et avant le mercredi 29 mars 18h00.

       - par téléphone auprès de Paul Astolfi (06.64.08.04.52) ou de Steeve Kowalski (06.45.73.70.86)
        - par mail à  contact@normandie-axe-seine.com

Nous espérons compter sur votre présence pour partager ce moment convivial mais sérieux pour approfondir le débat de l'unité de la Normandie.

Bien cordialement,

Steeve Kowalski
Président de Normandie Axe-Seine

www.normandie-axe-seine.com