Plus ça va, plus on a la désagréable impression qu'il y a en Normandie, trop de "diseux" et pas assez "faiseux". Ou, dumoins, qu'il y a surtout des "diseux" qui ignorent ou qui méprisent des "faiseux" qui font et qui agissent, les seconds étant certainement plus nombreux que les premiers mais comme ils ne font jamais assez parler d'eux, les "diseux" n'en disent finalement rien quand ils glosent et pérorent dans des colloques sur ce qui se fait de mieux, toujours ailleurs ou presque faute de connaître réellement la Normandie qu'ils croient connaître... 

Faute d'un reflet médiatique régional normand suffisant. Faute d'un lobby normand organisé et efficace.

IL FAUT QUE CELA CESSE !

Et cela devrait être la priorité de la future agence de l'attractivité de la Normandie. Car, pour l'instant, c'est ailleurs que l'on agit tout en parlant et communiquant sur les actions en cours.

L'exemple qui suit, pointé par la dernière livraison de la feuille d'informations Normandie XXL est pour le moins édifiant !

http://www.normandiexxl.com/article.php?id=2106


43 millions d’euros investis par les Business Angels en 2016 qui ont « oublié » la Normandie

Dernière mise à jour 31/03/2017

image_module6464

Economie. L'analyse des données recueillies auprès des 72 réseaux membres de la Fédération France Angels confirme les tendances dessinées en 2015. Sélectionnées sur plus de 10 000 dossiers reçus, les opérations de financement réalisées par les Business Angels en France en 2016 augmentent de 8% et passent de 386 à 415. La dynamique de 2015 se poursuit avec un total des montants investis s'élevant à 42,7 millions d'euros, soit 3,6% de plus qu'en 2015 (41,2 millions). Ces 43 millions ont eu un effet de levier qui a apporté 123 millions d’euros aux entreprises et a permis cette année encore la création ou le maintien d'environ 3 000 emplois.

Comme le montre la carte les principales régions bénéficiaires sont l’Ile de France qui a trusté 29,8% des investissements suivie de la Bretagne (14%) et de Rhône-Alpes (13,8%). La Normandie n’arrive qu’en 9e position avec simplement 3,9% des investissements c’est-à-dire moins du tiers de ce dont à bénéficier la Bretagne, très comparable.

 La tendance reste au digital mais la santé suscite l'engouement !

Cumulant 45% des montants investis et 45,5% des entreprises financées, le digital reste largement en tête. La santé et la biotech attirent 22% des montants investis contre 17% en 2015. L'industrie représente 10% des montants investis cette année et l'énergie et la cleantech sont à 7%. Par ailleurs, les biens de consommation constituent 7% des montants investis, les services et transports 3% et le solde de 6% regroupe les autres secteurs tels que les médias, la mode ou le sport.

Business Angels un phénomène en développement

2016 est marquée par une forte augmentation des refinancements. Alors qu'ils constituaient 26% des montants investis en 2015, ils représentent cette année 41% des montants investis, pour une enveloppe totale de 18 millions d'euros, avec un tour de table record de 614 000 euros. Les Business Angels accompagnent l'entrepreneur et les entreprises dans leur croissance et dans le temps, au-delà de leur première levée de fonds ! La confiance est également de mise entre les différents acteurs du capital risque.