L'opéra régional de Rouen, "scène lyrique" a un nouveau directeur artistique qui a l'intention de développer à l'échelle normande le rayonnement musical de l'opéra rouennais: des coopérations avec le théâtre municipal de Caen qui dispose, lui aussi, du label "scène lyrique" sont évoquées ainsi que le développement de l'orchestre de fosse pour en faire un véritable orchestre symphonique. Sachant qu'il existe l'orchestre régional de Normandie pour faire la diffusion culturelle du patrimoine musical sur l'ensemble du territoire normand: il faudra donc bien définir les rôles de chaque phalange musicale.

L'article ci-dessous n'en parle pas mais le véritable enjeu pour le directeur de l'Opéra de Rouen est, bel et bien, de se préparer à la labelisation "scène nationale" d'Opéra à l'Ouest de Paris: il faut savoir, nous en avons déjà parlé ici, que du côté de Nantes et de Rennes on y pense aussi !


 

Opéra de Rouen Normandie : les ambitions du nouveau directeur

https://actu.fr/normandie/rouen_76540/opera-rouen-normandie-ambitions-nouveau-directeur_474908.html

On connaît désormais le nom de la personne qui succédera à Frédéric Roels, à la tête de l’Opéra de Rouen (Seine-Maritime). Loïc Lachenal prendra ses fonctions en octobre 2017.

LoicLachenal-854x699

L’Opéra de Rouen Normandie aura un nouveau directeur (général et artistique), à compter du 1er octobre 2017. Le nom de l’élu a été dévoilé vendredi 31 mars 2017, au Théâtre des arts, à Rouen (Seine-Maritime). Il s’agit de Loïc Lachenal, actuellement directeur du syndicat « Les Forces musicales », qui réunit opéra et orchestre. Son mandat durera 5 ans.

LIRE AUSSI : La chapelle Corneille, à Rouen, nouvelle salle de concert

51 candidatures au départ

Catherine Morin-Desailly, sénatrice UDI, présidente de l’Établissement public Opéra de Rouen Normandie, s’est réjouie : 

Il y avait 51 candidatures à ce poste, au départ, cela traduit un grand intérêt pour ce poste. Le conseil d’administration a validé le choix du jury, établi le 14 mars 2017. Loïc Lachenal s’est distingué sur plusieurs aspects : il a une vision prospective de ce que doit être un opéra régional, ainsi que sur le développement de l’orchestre, sur le territoire régional. Un orchestre encore jeune, mais enthousiaste. Par ailleurs, concernant la chapelle Corneille, il a su pleinement percevoir l’atmosphère particulière du lieu. Nous portons une véritable ambition pour cette maison, nous avons tous envie qu’elle vive, qu’elle soit un lieu pour tous les publics. 

Biographie.
Loïc Lachenal, né en 1978, est titulaire d’un Master II métiers des arts et de la culture obtenu à Lyon (Rhône), d’une maîtrise d’histoire de l’Art et d’un diplôme de piano. Après ses études de management culturel, de musique et d’histoire de l’art, où la découverte des travaux conjoints de Xenakis et Le Corbusier le marquent durablement, il s’engage auprès de plusieurs artistes dans un compagnonnage orienté vers la découverte et la création. Il a été précédemment délégué artistique pour Accentus (ensemble accueilli en résidence à l’Opéra de Rouen), direction Laurence Equilbey, de 2006 à 2011 et directeur de production pour Musicatreize, direction Roland Hayrabedian, de 2001 à 2006. Il a par ailleurs été chargé de mission – administrateur adjoint – à l’Opéra de Saint-Etienne (Loire) en 2001 et chargé de production et de programmation à l’Opéra de Massy 2000 (Essonne).

Des pistes d’action

Plus concrètement, Catherine Morin-Desailly a livré quelques pistes, que Loïc Lachenal aimerait développer : « déploiement de l’orchestre sur l’ensemble  du territoire, ambition qui pourrait se traduire en une production annuelle commune, entre l’Opéra de Rouen et le théâtre de Caen » ; « approche moderne d’appropriation des concerts, avec, par exemple, des projections sur écran géant dans des villes moyennes » ; « organisation de concerts qui associeraient d’autres disciplines » ; « réflexion sur le volet symphonique à apporter à l’orchestre ». 

LIRE AUSSI : Trois lieux, une programmation, à Rouen. « L’Étincelle », nouvelle venue de la culture

L’Opéra de Rouen Normandie en 2016 : 9 opéras ; 91 869 spectateurs ; 632 salariés ; 145 métiers ; 99 représentations, de 71 spectacles différents à Rouen ; 59 représentations, de 24 spectacles différents en tournée ; 31 entreprises mécènes ; 1 603 455 euros de recettes de billetterie ; 346 actions culturelles et pédagogiques, touchant plus de 28 000 personnes ; 1 livre ; 10 jeunes apprentis (à parité).