L'idée ne consiste pas à pêcher passivement dans le fleuve de la Seine toutes les idées de Paris qui descendent le courant de l'amont vers l'aval. Si la Normandie maritime et séquanienne doit se retourner vers son puissant amont c'est d'abord pour remonter le fleuve jusqu'à Paris. Poussés par le courant de la marée les esnèques des Vikings ont ainsi pu remonter le fleuve... jusqu'à Paris: c'est le seul usage actif qu'un Normand puisse faire du grand fleuve qui traverse son pays. Il s'agit de remonter le fleuve car, franchement, quel mérite a-t-on à le descendre jusqu'à la mer poussé par le courant ou pis, à contempler depuis les berges tout ce qui peut descendre depuis l'amont parisien?

drakkar3

A l'occasion d'une édition récente de l'Armada, la réplique d'un esnèque Viking réalisée par l'association Drekknor a remonté la Seine jusqu'à Paris.

Paris est donc candidate à l'organisation d'une nouvelle exposition universelle qui aurait lieu en 2025. La région Normandie a décidé d'agir... Symboliquement, le pavillon de la région Normandie flotterait sur la Seine et en remonterait le cours du Havre jusqu'à Paris.

Le site officiel d'Expo France rend, d'ailleurs, hommage à la mobilisation des Normands pour la réussite de l'Exposition universelle de 2025:

http://www.expofrance2025.com/actualite-les-acteurs-de-la-region-normandie-mobilises.html

Les acteurs de la Région Normandie mobilisés

Le 29/03/2017

La Région Normandie, la Métropole Rouen Normandie, la Communauté de l’Agglomération Havraise et la Ville de Rouen ont présenté leur projet commun pour l’Exposition Universelle 2025 autour de la métropole mondiale de demain.

À l’occasion de la venue à Rouen de Jean-Christophe FROMANTIN, Président d’Expofrance 2025, Hervé MORIN, Président de la Région Normandie, Frédéric SANCHEZ, Président de la Métropole de Rouen Normandie, Agnès FIRMIN LE BODO, Vice-Présidente de la Communauté de l’Agglomération Havraise, et Yvon ROBERT, Maire de Rouen, ont présenté les grands axes de leur candidature commune au projet de la France pour l’Exposition Universelle 2025 « La connaissance à partager, la planète à protéger ».

« Nous souhaitons construire ensemble un projet ambitieux et multidisciplinaire qui mette en scène la Vallée de la Seine dans toutes ses dimensions : économiques, urbaines, culturelles et paysagères. Nous estimons que la Normandie peut faire valoir sa créativité et son savoir-faire pour apporter des atouts supplémentaires à cette initiative française. C’est une démarche collective et positive que nous proposons » ont exprimé les élus.

Intitulé « La vallée de la Seine : ville-monde autour du fleuve», le projet exposera les mutations et transformations de notre territoire mais aussi la richesse de son histoire et de ses ressources naturelles. La Vallée de la Seine invente la métropole mondiale du futur : tournée vers la mer, forte d’une économie portuaire, industrielle et de services de premier rang qui irrigue Paris, un territoire connecté et doté d’un réseau de transport multimodal adapté aux enjeux de mobilité de demain, riche d’un patrimoine culturel et environnemental exceptionnel.

Ils ont rappelé l’intuition récemment réaffirmée par Antoine GRUMBACH[1] :

« En 2025, on comptera vingt-cinq conurbations de plus de dix millions d’habitants. Le Grand Paris et le Grand Londres seront les dernières de cette liste qui regroupera des ensembles hétérogènes de plusieurs dizaines de millions d’habitants parmi lesquels Tokyo, Mexico, Lagos, Manille, Shangaï, Mumbai et New-York (…). Le XXIe siècle doit trouver et transmettre les solutions permettant le vive-ensemble dans ces territoires sans limites et, semble-t-il, en inachèvement perpétuel. Quoi de plus beau que la vallée de la Seine pour définir l’identité et le modèle d’une grande métropole européenne ? »

Le projet du territoire sera construit en plusieurs étapes. D’ici le 30 avril, un premier pré-projet sera déposé auprès d’Expofrance 2025. En fonction de l’avis exprimé par Expofrance 2025, celui-ci sera discuté, enrichi, complété des propositions et contributions des forces vives des territoires. Définitivement déposé le 1er juillet 2017, il sera, s’il est retenu, joint au dossier officiel que la France déposera en septembre 2017 auprès du Bureau International des Expositions.

Pour Hervé Morin, Président de la Région Normandie : «la Normandie, de par ses richesses, est une candidate naturelle à l’accueil de l’exposition universelle de 2025. La Seine est une chance inouïe pour notre Région et notre pays. A travers notre candidature, l’idée est de montrer au monde que notre territoire se place comme une « Métropole maritime et fluviale du 21ème siècle » exemplaire, un véritable territoire de développement durable. Nous devons construire notre candidature autour de l’idée de  « fleuve bleu » ou de « rivière océan ». Cela nous permettrait d’y mettre des projets culturels comme Normandie Impressionniste. Nous évoquions également l’idée de mettre en place un pavillon flottant partant du Havre et allant jusqu’à Paris, à proximité même du siège de l’exposition universelle. Il y a également des choses à bâtir autour de la Recherche. Nous avons la chance d’avoir en Normandie l’un des plus grands laboratoires mondiaux sur la réalité augmentée et virtuelle. Nous sommes une région leader sur le digital. Il y a probablement aussi quelque chose à construire avec Normandy French Tech. Enfin, il y a autour la Seine, toutes les expérimentations autour des véhicules autonomes. En clair, nous devons bâtir, tous ensemble, un projet innovant et structurant, qui puisse perdurer, qui soit un facteur développement touristique et d’attractivité pour notre territoire. Ce projet doit être un vecteur et un fédérateur de l’énergie de la Normandie. »

Pour Frédéric SANCHEZ, Président de la Métropole Rouen Normandie, « l’Exposition Universelle 2025 est une très belle opportunité pour mettre en valeur notre vallée de la Seine, faire connaître ses formidables richesses culturelles, paysagères, accélérer son développement et accroître le nombre de nos visiteurs. Nous nous projetterons au-delà de 2025 vers la grande Métropole sur la Seine dans laquelle vivront nos enfants. »

Selon Agnès FIRMIN LE BODO, Vice-présidente de la Communauté de l’Agglomération Havraise «la vallée de la Seine constitue une évidence. Elle représente déjà une communauté de projets et se structure déjà autour de démarches opérationnelles conjointes. Nous disposons d’un savoir-faire pour être en capacité de porter et faire avancer le projet 2025. Le Havre s’inscrit pleinement dans cette dynamique collective et propose à cette occasion de valoriser les innombrables utilisations du fleuve et de son estuaire. »

Pour Yvon ROBERT, Maire de Rouen, « A l’échelle normande, j’ai le sentiment que la force de notre candidature est précisément son caractère universel : c’est en y associant chacune et chacun – les collectivités, les forces sociaux-économiques, les forces-vives des territoires et les citoyens –, en misant sur l’intelligence collective et en faisant confiance aux territoires, que cette belle initiative, porteuse de fierté, rencontrera le succès escompté. »

Pour Jean-Christophe FROMANTIN, Président d’EXPOFRANCE 2025, « le souhait de la Région Normandie de participer à l’Exposition universelle de 2025 est un signe très positif de mobilisation de l’ensemble des territoires Français. Ce sont désormais plus d’une vingtaine de grandes métropoles et régions françaises qui sont candidates à l’accueil d’un Forum thématique. La première Exposition universelle de l’ère du numérique sera donc véritablement une expo nationale ! »

[1] Antoine Grumbach « il est urgent d’inventer un Davos des Métropoles », Le Monde, 2 mai 2016

800_600_c8e7xspxqaa1ozm


 Commentaire de Florestan:

Il s'agit d'un projet de coopération interrégionale ayant une portée nationale et internationale. Il ne s'agit pas de fusionner la Normandie séquanienne avec le Grand Paris. La référence aux rêveries fumeuses de Grumbach est toujours à manier avec la plus grande précaution. Surtout lorsqu'il s'agit d'être le président de la région Normandie.