Nous en avions déjà parlé sur l'Etoile de Normandie pour démontrer à ceux qui voudraient supprimer les régions dans l'actuelle campagne électorale des présidentielles que lorsqu'un conseil régional travaille le territoire d'une vraie région avec son potentiel, on peut avoir, à l'échelle pertinente un pouvoir réel légitime et démocratique qui peut enfin avoir prise sur le réel.

Le réel qui n'est pas une fatalité dès lors que l'on cesse de confondre grâce au volontarisme politique nourri d'une vraie réflexion prospective la conjoncture économique avec la météo.

Qui oserait dire, par exemple que la sidérurgie puisse encore avoir un avenir en Normandie?

A Pîtres, dans l'Eure, la fonderie centenaire du Manoir se trouve relancée grâce à une ingénieuse alliance entre vieille économie et nouvelle économie à l'âge du numérique et des imprimantes 3D.

Un excellent article récent du quotidien Paris-Normandie (11/04/17) revient sur l'aventure qui démarre à Pîtres grâce à la volonté du Conseil Régional de Normandie qui se substitue, au nom de l'intérêt général de notre région mais aussi de notre pays, à un capitalisme totalement défaillant dès qu'il s'agit d'investir dans la production.

manoir 1

manoir 2

Voir aussi: les futurs ressorts des rames ferroviaires normandes commandées à Bombardier par la région Normandie seront fabriqués en... Normandie.

ressorts normands

Quand certains ne font que parler de relocalisation industrielle à l'occasion de la campagne des élections présidentielles, le conseil régional de Normandie préfère agir.

Question: faut-il supprimer un conseil régional lorsque ce dernier déploie son action publique d'intérêt général sur le territoire d'une vraie région?

La réponse est clairement NON !