Alors que les Chrétiens célèbrent la semaine sainte commémorant les derniers actes du Christ avant sa mort sur la croix le vendredi précédent le jour de Pâque, ce "jeudi saint" consacré au souvenir du dernier repas pris par Jésus Christ avec ses douze disciple, Mgr Dominique Lebrun, archevêque de Rouen et primat de Normandie annonçait que le Père Jacques Hamel, l'ancien curé de Saint Etienne du Rouvray assassiné l'été 2016 dans les tragiques circonstances que nous savons tous,  ferait l'objet d'un examen en vue de sa prochaine béatification. Au delà de la procédure conduite par l'institution catholique, c'est l'occasion de rappeler que le Père Hamel était un ouvrier de paix notamment un militant du dialogue interreligieux entre le christianisme et l'islam dans le cadre protecteur d'une laïcité républicaine garantissant la liberté de conscience de tous.

image_content_22029864_20170413123341

Procès en béatification du Père Jacques Hamel

Publié il y a 3 heures
Mise à jour 12:33

ROUEN (NORMANDIE). A l’issue de la messe chrismale célébrée ce jeudi 13 avril 2017 en la cathédrale Notre-Dame de Rouen, Mgr Dominique Lebrun, archevêque de Rouen, a annoncé l’ouverture du procès en béatification du père Jacques Hamel, assassiné le 26 juillet dernier à Saint-Etienne-du-Rouvray, à l’âge de 86 ans.


 

Commentaire de Florestan:

De passage le 12 avril 2017 à Rouen, je me mélais à une conversation vive entre jeunes étudiants sur le parvis de la cathédrale au sujet de la responsabilité particulière de la religion musulmane dans le retour des violences fanatiques et religieuses sur le sol de France. Assis dans le square d'Albane alors qu'un puissant courant d'air amenait à mes oreilles les bribes de cette conversation, j'évoquais devant ces jeunes rouennais, sans rien savoir au sujet de sa béatification, la figure du Père Hamel et l'hommage unanime qui lui fut rendu l'été dernier au même endroit sous la pluie avec un peuple venu de toute la ville voire de toute la Normandie et ayant toutes les confessions. A cette occasion, la cathédrale de Rouen et l'archevêque primat de Normandie ont joué leur rôle symbolique: établir entre nous la paix et l'unité.