La bêtise et la peur sont toujours là pour mettre en branle les grandes fatalités et les sursauts d'intelligence ne sont jamais assez élevés pour échapper à la grande roue du destin: la grande faiblesse de l'intelligence c'est qu'elle exige force et engagement. Lucien Camus, le père d'Albert, après avoir vu le pire en tant que soldat dans le Djébel marocain, avait dit ceci: "un homme ça s'empêche."

La grande force de la bêtise c'est qu'elle n'exige de nous aucun effort: il suffit de se laisser aller. Le sachant, le philosophe Nietzsche dans son extrême lucidité, préconisait en conséquence d'accepter son sort dans le drame collectif tragico-comique de l'Humanité tout en ne faisant aucune concession à la bêtise ou à la peur, au titre de l'honneur personnel.

On ne trouvera ici aucune consigne de vote pour le second tour des élections présidentielles, si ce n'est quelques réflexions quant aux conséquences sur la Normandie de ce nouveau chapitre ouvert hier soir dans la triste farce d'une 5ème République agonisante...

Pas de consigne de vote donc. Mais un recours à ce "Manifeste aux Normands" anonyme qui circula un temps dans les rues de Rouen en 1771 pour protester contre les violences et les outrecuidances de la centralisation autoritaire parisienne et dont vous pourrez découvrir l'histoire en page d'accueil de l'Etoile de Normandie sous la rubrique "Documents sur la question régionale normande" en consultant l'excellent article du chercheur en sciences politique Ahmed SLIMANI: "La prérévolution institutionnelle et politique en Normandie 1788 /1789"

https://ahrf.revues.org/12031

Nous en reparlerons d'ailleurs prochainement, deux jours après les résultats du second tour des élections présidentielles, le 9 mai 2017 lors de la dernière séance de notre séminaire "Normandie" de l'université populaire de Caen prévue pour cette année et que nous aurons le plaisir de conduire en compagnie de Sophie Poirey, la spécialiste du droit normand que nous apprécions ici.

Le message du "Manifeste aux Normands" de 1771 est simple:

Si la chienlit politique devait gagner durablement la tête parisienne et si les grands principes constitutionnels qui fondent la société politique française étaient remis en cause, les Normands auraient toute légitimité d'envisager les voies d'une certaine sécession normande politique avec le centre parisien qui concentre tous les problèmes.

Face à ce nouveau temps des troubles qui s'ouvre et qui pourrait s'achever avant 2022, face aux incertitudes d'une France jacobine qui risque d'être ingouvernable pendant cinq ans, la Normandie devient le seul cadre collectif stable et positif pour notre avenir immédiat: il importe désormais d'être actif sinon combattif pour la défendre contre toutes les nuisances qui vont venir de Paris.

Car entre le candidat de la haute finance et de l'hyper-métropolisation qui pourrait avoir l'envie de rattacher les départements de l'Eure et de la Seine Maritime à la mégalopole parisienne au nom de l'Axe Seine tout en soutenant le projet du canal Seine Nord Europe (le fameux "et en même temps")

...Et la candidate du replis nationaliste xénophobe sur la centralisation franco-française qui veut en finir avec les conseils régionaux, notre idée d'une France plus intelligente, plus démocratiquement autonome sur ses territoires et par l'action de sa société civile risque d'être défigurée sinon "macronisée" dans le premier cas ou détruite dans le second cas...

Et cette triste pantomine va se jouer avec pour décor, ce sombre cauchemar territorial diagnostiqué par le géographe Christophe Guilluy entre un Macron Métropole et une Le Pen périphéries: une caricature qui va nous être servie pendant ces quinze prochains jours ad nauseam !

 

MACRON METROPOLE:

 

23,9 %

2011_Marche_de_Noel_vue_by_night_La_Defense

V S

 

LE PEN PERIPHERIES:

 

21, 4 %

plaque-de-cocher

Confirmation du contraste ville / campagne avec la carte de la Normandie associée à celles de la Bretagne, de l'Anjou, Vendée et Maine donnée, bien évidement, par Ouest-France, l'organe officiel du Macronisme dans le Grand Ouest:

Bleu marine: Marine Le Pen

Bleu clair: François Fillon

Rose mutant: Emmanuel Macron

Rouge: Jean-Luc Mélenchon

carte-presidentielle-comment-t-vote-dans-votre-commune


Pour connaître les résultats des élections du premier tour des présidentielles 2017 en Normandie voir l'article de Normandie Actu qui confirme assez tristement le clivage entre les rats macronisés des villes et les rats lepenisés des champs.

Constat aussi que le candidat quasi officiel de Ouest France a fait de meilleurs scores dans l'ex Basse Normandie que dans l'ex Haute...

Sans surprise, les principaux responsables politiques normands, à commencer par Hervé MORIN, le président de notre région appellent à voter pour Emmanuel Macron le 7 mai prochain: comme le dit l'autre dans une chanson, "Vous n'aurez pas ma liberté de penser". S'il y a une région de France où les gens feront ce qu'ils veulent en leur âme et conscience, c'est la Normandie !

Lire ci-après, le texte du communiqué officiel diffusé par Hervé MORIN:

Les Français se sont fortement mobilisés et leur verdict a été clair, désignant Emmanuel Macron et Marine Le Pen pour le second tour de la Présidentielle.

J’ai soutenu François Fillon dès les primaires de la droite et du centre. Je suis déçu de son résultat car François Fillon avait le programme qu’il fallait pour sortir la France de l’ornière. La campagne ne s’est pas faite sur ses idées mais sur des accusations portées contre lui.

J’appelle la grande famille centriste à s’unir franchement et massivement derrière Emmanuel Macron. Aucune voix centriste ne doit lui manquer le 7 mai prochain.

Le programme de Marine Le Pen constitue un terrible danger pour les valeurs qu’elle représente et pour l’économie Française qui s’effondrerait dès le lendemain de son élection. Je ferai campagne pour Emmanuel Macron et je voterai pour lui sans aucune réserve.

Lire ensuite, l'article de Normandie-Actu:

https://actu.fr/normandie/infographie-presidentielle-2017-comment-electeurs-normandie-ont-vote_854296.html

CARTE. Présidentielle 2017 : comment les électeurs de Normandie ont-ils voté ?

Même si le Calvados, la Manche et l’Orne ont préféré Emmanuel Macron et François Fillon à Marine Le Pen, sur l’ensemble de la région, le Front National arrive en tête.

Publié le 24 Avr 17 à 8:00 / Modifié le 24 Avr 17 à 7:49
Les Normands ont décidé de placer Marine le Pen en tête, avec 23,93% des suffrages.
(©AFP/Eric Feferberg)

La mobilisation a été forte en Normandie pour ce premier tour de l’élection présidentielle, dimanche 23 avril 2017. Le taux d’abstention est de 19,11 %, soit une participation plus forte qu’au niveau national. Découvrez les résultats commune par commune avec la carte ci-dessous.

Marine Le Pen en tête en Normandie

Les Normands ont décidé de placer Marine le Pen en tête. La candidate du Front national (FN) recueille 23,93% des suffrages. L’extrême droite est suivie de prêt par le candidat d’En Marche !, qui récolte 23,36% des voix.

LIRE AUSSI : Présidentielle 2017. Marine Le Pen en tête en Normandie : ce qu’il faut retenir du premier tour

Le résultat est net dans les deux départements de l’ex-Haute-Normandie, puisque le FN rafle la mise avec 24,90 % des voix en Seine-Maritime et jusqu’à 29,31 % des voix dans l’Eure. Dans le Calvados et la Manche, c’est Emmanuel Macron qui l’emporte, avec près de 25% des voix. Dans l’Orne, le candidat de la droite a réussi à se hisser en tête. François Fillon totalise un score de 24,74% , suivi par Marine Le Pen (23,80 %), Emmanuel Macron (21,57 %) et Jean-Luc Mélenchon (14,79 %).

En revanche, le Front National n’est pas en tête dans les grandes villes. Dans les agglomérations de Normandie, les électeurs ont majoritairement voté pour Emmanuel Macron. C’est le cas à Rouen (27,53%), Caen (29,55%), Cherbourg (27,16%), Alençon (25,45%) et Évreux (24,53%). Seule la ville du Havre, a fait exception à ce raz-de-marée : les Havrais ont placé Jean-Luc Mélenchon en tête avec 29,81% des voix.

Les résultats définitifs commune par commune en Normandie : 

À l’issue de ce premier tour, le Parti socialiste (PS) est à terre. Benoît Hamon ne recueille pas plus de 6,01 % des voix en Normandie. Le candidat qui voulait « faire battre le cœur de la France », réalise son meilleur score dans le Calvados (6,80%).

LIRE AUSSI : Présidentielle 2017. Résultats, analyses, réactions… revivez le premier tour de l’élection en Normandie

Les principaux ténors du PS de Normandie, ont tous appelé à voter pour Emmanuel Macron, parce que « la haine et le repli sur soi ne sont pas l’avenir de la France », résume Nicolas Mayer-Rossignol, patron des socialistes à la Région Normandie. Selon le député PS, Christophe Bouillon, « beaucoup d’électeurs socialistes se sont portés sur Macron ou Mélenchon pour contrer Fillon ».

Les poids lourds normands de la droite appellent également à faire barrage au Front national pour le second tour de l’élection présidentielle. « Je voterai évidemment pour Emmanuel Macron au second tour et j’essaierai de l’aider autant que je peux pour faire en sorte que cette victoire soit acquise, car elle ne l’est pas encore », a déclaré le maire LR du Havre, Édouard Philippe.

LIRE AUSSI : les résultats en France, commune par commune