Nous vous informons que notre dernière séance du séminaire Normandie de l'Université Populaire de Caen consacrée à l'unité normande comme projet politique de recours, séance que nous allons co-animer avec Sophie POIREY, la spécialiste du droit normand à l'université de Caen, prévue initialement le mardi 9 mai 2017 aura lieu finalement le MARDI 16 MAI 2017 à partir de 18h00 dans la salle annexe de l'auditorium du Musée des Beaux arts de Caen, enceinte du château ducal (entrée libre et gratuite dans la mesure des places disponibles).

106438

Notre séminaire consacré cette année au projet de l'unité normande  s'achève donc après le second tour des élections présidentielles sur la question de savoir comment faire de la Normandie un projet de recours ou alternatif dans la crise politique actuelle: de la matière constitutionnelle ou juridique normande et des valeurs universelles que cette matière normande recèle, pourrait surgir bien des solutions...

En effet, la coutume de Normandie pourrait inspirer pour aujourd'hui des solutions et des expérimentations démocratiques: on pensera à la question très actuelle de la maîtrise d'usage collective et démocratique des projets mais aussi la réaffirmation des droits des individus voire la conquête de nouveaux droits.
Par exemple: qu'est-ce que le droit normand aurait à dire du passage sous le nez des riverains de la future ligne de fret ferroviaire Serqueux Gisors? Ou de l'Aréoport de Notre Dame des Landes (expulsion des habitants, effet "Nimby").  Ou encore: comment organiser un collectif d'artisans, d'artistes, dans un "tiers lieu". La démocratie locale participative... Ou alors: les valeurs de liberté et de paix (cf. le projet d'Hervé Morin de faire de la Normandie la région internationale de la Paix). La résistance à l'arbitraire et la défense de l'Etat de droit (Clameur pour la patrie). La protection des biens et des personnes (clameur de Haro). La prévention et la justice dite "réparative". L'accueil, l'intégration et l'assimilation des étrangers dans la coutume normande (ex: la Sicile normande au XIIe siècle).
Cette réflexion pourra être introduite par le rappel du rôle éminent (et quelque peu oublié) joué par les Normands dans le bouillonnement intellectuel pré révolutionnaire des années 1771 /1789.
En résumé, la question à laquelle nous nous proposerons de répondre est la suivante:
En quoi la Normandie et son patrimoine institutionnel, juridique, politique et culturel pourrait elle devenir un recours positif à la crise de civilisation dans laquelle nous sommes plongés en France ?
Notez donc la nouvelle date pour cette séance en vous espérant vous y voir nombreuses et nombreux !