Le patrimoine architectural et artistique normand est d'une richesse immense. Mais il est menacé.

Après les destructions massives des bombes de 1944, il faut dorénavant compter avec des attaques mutiples liées aux changements profonds des cadres culturels, institutionnels et économiques de notre société: l'effondrement de la pratique religieuse fragilise le patrimoine architectural de l'église catholique et la déprise rurale, la mutation des pratiques agricoles vers le modèle agro-industriel productiviste ainsi que le mitage pavillonnaire et l'artificialisation des sols par la périurbanisation, fragilisent le petit patrimoine architectural et enlaidissent les paysages de nos campagnes. Enfin, les changements de mode de vie font que les immeubles et meubles anciens, tant à la ville qu'à la campagne, sont délaissés car leur entretien ou leur emploi est jugé trop compliqué ou trop coûteux.

8f041cc00b5e881d8ae7245ae4ed5885

En particulier, la question se pose de l'avenir des manoirs et châteaux isolés dans la campagne dont les héritiers ne veulent plus car leur entretien est trop coûteux. Ces belles et nobles bâtisses qui font la qualité et la richesse du patrimoine normand dans les plis du territoire régional sont en péril faute de pouvoir bénéficier d'une politique publique ciblée qui pourrait en faire les relais d'un tourisme normand haut de gamme à l'instar de ce qui est fait en Toscane, en Espagne, en Angleterre ou au Portugal.

Le conseil régional de Normandie vient, enfin, de s'apercevoir qu'il y avait urgence à aider de façon ciblée les propriétaires de ces belles demeures qui portent un projet de développement local pour éviter le pire: un château tombant en ruines ou un château racheté par un oligarque russe ou chinois qui en fera une ruine...

Ainsi, par exemple dans le Perche:

http://www.lereveilnormand.fr/2015/05/06/chateau-de-la-ferte-fresnel-renovation-ou-desastre/

On espère qu'avec ses 37 millions d'euros de budget, le nouveau service du patrimoine normand du conseil régional de Normandie va enfin aider les propriétaires porteurs de projets qui, à bout de bras, sauvent de la ruine ce patrimoine normand essentiel à l'identité et à l'attractivité de notre région.

En attendant, l'Etoile de Normandie tient à soutenir le jeune et enthousiaste Guillaume GARBE dans sa volonté de sauver le château de CARNEVILLE

154-170321101615640-0011115117718413464240

https://dartagnans.fr/fr/projects/carneville-en-peril-agissons-contre-la-merule/campaign

Qui sommes-nous ?

Situé dans la pointe du Cotentin (Manche – Normandie), entre CHERBOURG et BARFLEUR, et proche des plages du débarquement, le domaine de CARNEVILLE se distingue par la variété de ses bâtiments et leurs témoignages de différents siècles. 

Il s’articule en trois espaces :

La basse cour composée : 

Château de Carneville - 1er manoir

 Du premier manoir (1640), ayant gardé de très beaux témoignages de l’architecture de son époque (pigeonnier, escalier adossé avec sa charpente d’origine…)

Château de Carneville - Manoir des Annoteux

D’un second manoir, dit des Annoteux, (1699 – ISMH)

Château de Carneville - boulangerie

  • De la boulangerie (1725 – ISMH),  l'un des plus beaux exemples d'architecture rurale du Cotentin, avec son four d'origine. 

Château de Carneville - Salle du Canal Château de Carneville - grange

D’une grange et d’une étable du XVIIIème et du XIXème siècle. 

-   La cour d’honneur de près de 90 mètres de long mettant en valeur le logis principal datant de 1755. Le Château se divise en deux espaces distincts : la façade sud donnant sur la cour, réservée à la vie quotidienne ; et la façade nord donnant sur le jardin, dédiée à la réception avec ses salons en enfilade de plus de 4,50m sous plafond. 

Château de Carneville - cour d'honneur

-   Le parc de 7 hectares recensant plusieurs jardins tels que le jardin austral, asiatique, le parc à l’anglaise, l’arboretum, le conservatoire d’hydrangeas, la roseraie, les parterres symétriques et le sous-bois avec son étang de près d’un hectare. 

Château de Carneville - jardins

C’est en 2012, à 21 ans, que Guillaume GARBE, amoureux du patrimoine français et passionné d’art, se porte acquéreur du Château de CARNEVILLE avec l’aide de sa famille. Un chantier colossal l’attend : réhabilitation, entretien et ouverture des jardins, aménagement d’une salle de réception, accueil de touristes dans les gîtes, exploitation de la boulangerie en y cuisant du bon pain de nos campagnes….

Château de Carneville - Guillaume Garbe

Le but de Guillaume GARBE : faire revivre et partager ce lieu magnifique et empreint d’histoire dans un esprit de convivialité et d’ouverture à tous.

 Ayant investi toutes ses économies dans ce projet, Guillaume GARBE n’a toujours compté que sur l’huile de coude et les bonnes volontés de son entourage pour porter à terme ce challenge patrimonial.

C’est notamment grâce à l’Association des Amis du Château de CARNEVILLE et à l’ensemble de ses bénévoles que l’accessibilité au domaine est aujourd’hui possible : entretien, fleurissement, événements culturels….

Château de Carneville - bénévoles

Ce joyau du XVIIIème siècle dans son écrin de verdure n’est donc pas qu’une grande maison mais un vecteur social, esthétique, historique et botanique.

La présentation de notre projet

Au bout de 4 années d’efforts, le projet de CARNEVILLE semblait s’affirmer et les concrétisations de projets s’enchainaient avec succès, permettant de croire à la reconnaissance de CARNEVILLE comme pôle culturel. Malheureusement tous ces plans ont été balayés par l’effondrement du plafond du vestibule d’entrée laissant apparaitre une invasion de mérule dans le Château. Pas moins de 16 pièces dont 3 protégées au titre des Monuments Historiques, sont atteintes.

Château de Carneville - intérieur

Se développant principalement dans l’obscurité et les endroits confinés, la mérule est un champignon extrêmement invasif, surnommé le « cancer des bâtiments », et ayant pour défaut principal de ne pouvoir être découvert que trop tard

Deux tâches de champignon couvrant plus de 380m², vieilles de plusieurs décennies, ont réduit à l’état de poussière les boiseries et parquets ainsi que des poutres et solives porteuses.

Un chantier titanesque s’annonce donc pour le sauvetage des décors atteints et le traitement des maçonneries. Mais il faut agir au plus vite afin de protéger les décors encore intacts. Le champignon a pris une place si importante que certaines pierres de la façade sud commencent à se déchausser, menaçant la santé du bâtiment.

Château de Carneville - travaux

Une fois la destruction et le traitement de ce champignon réalisés, il faudra engager la restitution de tous les décors d’origine attaqués par le parasite. Cette catastrophe sera transformée en atout pour le Château : une fois cette colossale série de travaux terminée, un parcours de 12 pièces sera accessible au public à l’intérieur du Château avec l’ouverture des salons et des cuisines en cave voûtée.

Comment utiliserons-nous cette collecte ?

Votre contribution s’inscrit dans un budget global estimé à 138 531,26€*

La première étape est la destruction et le traitement des parties atteintes pour éradiquer la progression du champignon. Cette phase de travaux représente un coût de 39 923,73€ et se déroulera entre l’été et l’hiver 2017

Nous avons la chance d’être en partie soutenus par la DRAC régionale mais cela ne suffira pas à honorer les dépenses engendrées. Votre soutien nous est donc indispensable pour pouvoir sauver le Château de CARNEVILLE.  

Si votre générosité dépasse nos espérances...

Toutes les sommes d’argent récoltées en sus de cette campagne de financement participatif, seront accumulées pour financer la seconde phase des travaux liés à la mérule. Cela passera notamment par la restitution des décors et l’aménagement du parcours visitable par le public. Le montant de cette seconde phase est estimé à 100 000€.   

Défiscalisation

Votre don est défiscalisable car il remplit les conditions générales prévues aux articles 200 et 238 bis du code général des impôts. A la fin de la collecte, vous recevrez un reçu fiscal vous permettant une réduction de votre impôt : 

  1. Particulier, vous pouvez déduire 66% de votre don dans la limite de 20% de votre revenu imposable.
  2. Entreprise, l’ensemble des versements au projet permet de bénéficier d’une réduction d’impôt sur les sociétés de 60% du montant de ces versements, pris dans la limite de 0,5% du C.A. H.T. de l’entreprise. 

Les parents des propriétaires jusqu’au 4ème degré (cousin germain inclus) ne pourront pas bénéficier de la déduction fiscale ou les entreprises qui ont un lien capitalistique avec les propriétaires.

La Demeure Historique n'éditera pas de reçus fiscaux pour les dons inférieurs à 50 euros.

Il est possible de soutenir le Château de CARNEVILLE :


- par un don en ligne sur dartagnans.fr

- en envoyant un chèque (à l'ordre de la Demeure Historique) à l'adresse suivante : 

DARTAGNANS

Projet Château de Carneville

14 rue Crespin du Gast

75011 Paris

Remerciements

La découverte de la mérule et ce qu’il en découle pour moi et ma famille, m’a fait prendre conscience que tous les efforts, les sacrifices, les aides reçues par des gens plein d’énergie et de bonne volonté, n’auront peut-être servis à rien. Je tiens donc à sincèrement vous remercier pour votre intérêt et ne vous remercierai peut-être jamais assez pour votre générosité et ce qu’elle représente pour le domaine.

 Guillaume GARBE

 

Ils parlent de nous....

Chateau de Carneville - TF1à partir de 28:40 Chateau de Carneville - BFMTV Chateau de Carneville - France 3 Normandie Chateau de Carneville - Météo à la carte Chateau de Carneville - Midi en France Chateau de Carneville - Ouest France Chateau de Carneville - La Manche Libre
Chateau de Carneville - La Presse de la Manche

Pour suivre notre aventure....

Retrouvez toute notre actualité sur notre site : www.chateaudecarneville.com

Château de Carneville - facebook

Château de Carneville - Instagram

@chateaudecarneville50330

Et retrouvez toutes les informations pour adhérer à notre association en cliquant ci-dessous : 

Château de Carneville - Association Château de Carneville - Iris et Schwepps