Les grandioses festivités du 500ème anniversaire de la fondation du port et de la ville du Havre de Grâce ont commencé par un avant- programme à ce point stupéfiant qu'il n'avait pas été prévu par les organisateurs: dans l'ordre de la création artistique, on appelle ça un prélude improvisé non mesuré, prétexte à vérifier l'accord de son instrument avant le concert.

Et quelle improvisation pour nous faire entrer dans cet anniversaire qui restera dans toutes les mémoires havraises, normandes et françaises:

1) Edouard Philippe, le fringant maire d'une ville portuaire ayant voté majoritairement pour Jean-Luc Mélenchon au premier tour des élections présidentielles est nommé Premier ministre du tout nouveau tout jeune, tout beau président Macron. On appréciera cette touche à la fois marine et glamour qui, depuis les lumières subtiles et changeantes de l'Estuaire normand, ringardise le bleu azuréen sans imagination de la Croisette de Cannes. Bien vu! en terme d'image: Le Havre, une destination photogénique... sexy !

Et... en même temps...

2) La CGT (un collectif local d'artistes très actif qui fait l'authenticité de l'identité havraise, que cela soit la CGT de la confédération générale du travail ou la CGT de la compagnie générale transatlantique) entre, une nouvelle fois, en action avec son spectacle pyrotechnique inimitable: pneus en feux avec grandes colonnes de fumées noires et dramatiques qui rendent hommage au drame vécu par tous les Havrais en septembre 1944...

Les Nantais de la compagnie "Royal de Luxe" officiellement chargés de faire une "magnifik" (sic!) parade dans les rues du Havre sont stupéfaits et regardent le magnifique, l'étonnant spectacle local aussi éruptif qu'un Vésuve en fusion devant le Volcan de Niemeyer...

Quelle belle entrée en matière ! Celui qui, il y a 500 ans, prétendait pouvoir allumer le bon feu pour éteindre le mauvais serait bien content!

blason10


 

Au Havre, les agents territoriaux manifestent et menacent la Magnifik Parade

https://actu.fr/normandie/havre_76351/au-havre-agents-territoriaux-deposent-preavis-greve-magnifik-parade-perturbee_3072675.html

Capture2-854x638

Les syndicats FO et CGT des agents territoriaux du Havre réclament une revalorisation de leur régime indemnitaire. Un préavis de grève reconductible à partir du 24 mai est déposé.

Les syndicats FO et CGT des agents territoriaux de la Ville du Havre ont déposé un préavis de grève reconductible à partir du 24 mai 2017. (©Aurélia Morvan/Normandie-actu)

Dernière minute : Mercredi 24 mai 2017, 200 agents territoriaux du Havre se sont rassemblés devant l’hôtel de Ville du Havre (Seine-Maritime) pour réclamer une revalorisation de leur régime indemnitaire. À l’issue de cette action, ils ont décidé de se rassembler, samedi 26 mai 2017, à 5h du matin, rue Paul Lucas, près de la plage, pour une autre action de blocage.

Les syndicats FO et CGT des agents territoriaux de la Ville du Havre (Seine-Maritime) ont déposé un préavis de grève reconductible à partir du mercredi 24 mai 2017.  Ils réclament une revalorisation de leur régime indemnitaire (RIFSEEP) et revendiquent une égalité de traitement entre les agents.

LIRE AUSSI : 500 ans du Havre. Stationnement, circulation… Des moyens de sécurité renforcés, pour l’ouverture

Estimant que le dialogue social est rompu entre la Ville du Havre et la Communauté de l’agglomération havraise (Codah), ils pourraient perturber les manifestations organisées pour les 500 ans et pourraient s’inviter, samedi 27 mai, à la Magnifik Parade, qui lance les festivités d’Un été au Havre. Explications.

Pour une égalité de traitement des agents

Le RIFSEEP ou régime indemnitaire tenant compte des fonctions, des sujétions, de l’expertise et de l’engagement professionnel, est le nouvel outil indemnitaire de référence qui remplace la plupart des primes et indemnités existantes dans la fonction publique de l’État.

L’IFSE constitue l’indemnité principale du RIFSEEP. Versée mensuellement, elle tend à valoriser l’exercice des fonctions. Au Havre, les syndicats demandent une égalité de traitement entre les agents, toutes catégories confondues.

Les pourcentages accordés en fonction des catégories ne sont pas les mêmes et nous réclamons une IFSE égale à 30% des plafonds comme c’est le cas pour les catégories A. Les agents de catégorie C, eux, ne sont qu’à 12%. Nous revendiquons une égalité de traitement entre les agents, explique à Normandie-actu Jean-Michel Becker, secrétaire général du syndicat FO des Territoriaux du Havre.

Dialogue social rompu

Les négociations sont au point mort : les syndicats FO et CGT estiment que l’administration reste sourde à leurs revendications et ont déposé un préavis de grève reconductible à partir du mercredi 24 mai 2017. 

Jeudi 18 mai, nous nous sommes présentés au conseil communautaire de la Codah et nous avons été snobés par madame Firmin-Le Bodo (1ère vice-présidente de la Codah). Elle a refusé de répondre à nos questions. Le dialogue social est rompu entre la Ville et la Codah. On a déposé un préavis de grève reconductible à partir du 24 mai. On réfléchit à des actions ponctuelles que nous pourrions mener.

LIRE AUSSI : 500 ans du Havre. Défilé en ville, concerts sur la plage… Le programme de la journée d’ouverture

La Magnifik Parade perturbée ?

Samedi 27 mai 2017, le coup d’envoi des festivités organisées pour les 500 ans du Havre sera donné. La manifestation pourrait-elle être perturbée par les agents territoriaux ?

Une chose est sûre : on ne bloquera pas le Géant (la compagnie Royal de Luxe est attendue au Havre du 7 au 9 juillet, ndlr) car c’est une manifestation attendue par les Havrais et on ne veut pas les en priver. Avec la CGT, nous réfléchissons à d’autres actions que nous pourrions mener ponctuellement.

La Ville du Havre compte 1 800 agents catégorie C.